Contenu | Rechercher | Menus

Émulateurs d'anciens ordinateurs

Ce wiki est destiné aux nostalgiques qui veulent faire revivre la magie des jeux vidéos des années 1980 qui tournaient sur ce que l'on appelait souvent alors les premiers micros ordinateurs personnels.

Bien que les plateformes soient abandonnées, pour pouvoir utiliser en toute légalité une rom (Copie du jeu sous forme de fichier), vous devez en posséder l'originale.

MSX

Sources : Page MSX sur Wikipédia

MSX est un standard de micro-ordinateurs à vocation grand public, d’origine principalement japonaise et datant des années 1980.
Contrairement à la plupart des ordinateurs de l’époque, les MSX étaient produits par divers fabricants et compatibles entre eux, aussi bien pour le matériel que pour les logiciels.
Quatre versions du standard se sont succédé : Les MSX, les MSX2, les MSX2+ et les MSX turbo R.

Installation

Installez les paquets suivants :

apt://cbios apt://openmsx apt://openmsx-catapult

Créer un raccourci dans le menu en utilisant l'éditeur de menu de votre environnement de bureau afin d'y ajouter une entrée ayant pour cible la commande openmsx-catapult et comme icône /usr/share/openmsx/skins/ConsoleBackground2.png

L'émulateur peut aussi se lancer via une commande dans un terminal :

openmsx-catapult

Utilisation

Par défaut, OpenMSX est un émulateur qui peut tourner avec son propre bios : c-bios msx1, c-bios msx2 ou c-bios msx2+. Ce Bios permet de faire tourner des cartouches de jeux (Roms).

L'émulateur permet de faire tourner d'autres configurations : Si vous possédez dans votre grenier un MSX de marque quelconque, il est fort possible de pouvoir trouver ses system roms ici.

Les binaires au format zip seront à copier coller puis à décompresser dans /usr/share/openmsx/systemroms/
Puis il faudra configurer OpenMSX sur le type d'ordinateur MSX correspondant.
Si vous rencontrez des problèmes de droits d'écritures, il faudra enlever la protection en écriture du répertoire :

$ sudo chmod 777 /usr/share/openmsx/systemroms/

Pour charger un fichier ROM, il faut utiliser les supports originaux : Lecteurs de disquette, de cassette, de cartouches, qui sont ici émulés.

Exemple : Vous possédez l'original du jeu Penguin Adventure, si vous pouvez récupérer sur internet un fichier rom au format zip choisissez le port cartouche 1 pour charger le fichier.

Amiga

Voir : Amiga pour émuler l'amiga sous Ubuntu

ATARI ST

520stm.jpg Source : Page Atari ST sur Wikipedia

Les Atari ST forment une famille d'ordinateurs personnels dont le succès commercial a marqué la deuxième moitié des années 1980.

Il existe plusieurs émulateurs du ATARI ST de bonnes qualités et fonctionnant nativement avec Linux, notamment Hatari ainsi que Steem.

Ici, nous développerons l'utilisation de Hatari pour 3 principales raisons :

- C'est un logiciel libre, au contraire de Steem qui est un logiciel gratuit, mais propriétaire.
- Il est activement développé, tandis que la dernière version de Steem remonte à Octobre 2004.
- Son installation n'est pas très compliquée, et on peut l'utiliser pratiquement tout de suite.

Hatari

Installation

La version disponible dans les dépôts d'Ubuntu est périmée depuis des années !

Installer le paquet apt://hatari

Pour lancer Hatari, exécuter la commande suivante depuis un terminal :

hatari

Utilisation

Lors du premier lancement, vous devrez indiquer le chemin complet d'une image du TOS, par exemple /usr/share/hatari/tos102fr.img

Il existe un projet de réécriture complète du système d'exploitation ATARI sous licence libre : EmuTOS

Une fois Hatari lancé, la touche F11 commute vers le mode plein écran et la touche F12 permet la configuration de l'émulateur.

La configuration par défaut de l'émulateur est globalement bonne, retenez simplement qu'après toute modification il faut redémarrer l'émulation en sélectionnant Reset ST.

Amstrad CPC

Voir : Amstrad.

Oric

Sources : Page Oric sur Wikipédia

Oric est une marque des années 1980 de micro-ordinateurs britannique, qui fut rachetée par une société française.

Installation

L'émulateur Xeuphoric peut être compilé de la manière suivante :

$ wget http://www.teaser.fr/~amajorel/xeuphoric/xeuphoric-0.19.0.tar.gz
$ tar -xvf xeuphoric-0.19.0.tar.gz
$ cd xeuphoric-0.19.0
$ ./configure
$ make
# make install

L'émulateur peut ensuite se lancer via cette commande dans un terminal :

xeuphoric

Pour information, l'émulateur Euphoric dont Xeuphoric est un portage, est en mesure de fonctionner via dosbox

Divers

  • Daggerfall - Installation de The Elders Scrolls II : Daggerfall.
  • DOSBox - Documentation sur DOSBox, un émulateur MSDOS (voir aussi : dosemulator).
  • ScummVM - Documentation sur ScummVM, la machine virtuelle pour jeux LucasArts

Voir aussi

  • JavaCPC - Un émulateur Amstrad CPC codé en Java.

Contributeurs :manu_newbie



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0