Contenu | Rechercher | Menus

Linux : la liberté, ça coule de source

Linus Torvalds

Tux, l'emblème de Linux

Linux est le coeur ou encore noyau du système d'exploitation GNU/Linux. Il a été développé initialement par Linus Torvalds en 1991 qui a diffusé l'intégralité des sources du noyau, fruit de ses recherches en qualité d'étudiant. Très rapidement, une large communauté s'est développée contribuant au succès qu'on lui connaît. Linux est symbolisé par Tux (à droite), un manchot venu du nord de l'Europe, de Finlande, un clin d'oeil aux origines de Linus Torvalds.



Ce que Linux apporte :

  • la liberté, la sécurité grâce au logiciel libre et aux licences associées,
  • la performance, le multi-tâche, le support multi-utilisateurs natif (contrairement à Windows®),
  • la portabilité : fonctionne sur de multiples plateformes matérielles depuis le très petit système embarqué, en passant par l'architecture PC et jusqu'aux super-ordinateurs de très grande puissance.
  • la concurrence à un monopole :-x

Le système d'exploitation Ubuntu est composé du noyau Linux et d'un ensemble de logiciels et de bibliothèques. C'est cet ensemble qu'on appelle communément GNU/Linux. Il est compatible avec les systèmes Unix que l'on nomme aussi POSIX. C'est pourquoi le nom Linux peut évoquer :  système organisé en couches logicielles

  • le noyau seul,
  • le système d'exploitation complet (noyau Linux + tous les logiciels tiers) ; dans ce cas on devrait en toute logique parler de GNU/Linux.

Le noyau Linux assure le lien entre tous les éléments matériels de votre ordinateur et les logiciels que vous utilisez tous les jours. C'est en quelque sorte un super-BIOS. Il prend en charge la gestion des périphériques et des composants de la carte-mère, gère les processus, les utilisateurs, les systèmes de fichiers. C'est sur le noyau que viennent s'appuyer les différentes applications : votre bureau (Gnome, KDE), Firefox, LibreOffice

Dans un système en couche voici ce que l'on aurait :

  • l'application,
  • les bibliothèques spécialisées,
  • les bibliothèques de base dont la glibc,
  • le noyau (Linux, BSD, Hurd),
  • le BIOS,
  • les composants matériel.

Le côté geek

Pour ceux qui sont intéressés par le fonctionnement fin de leur bête (pratique ou théorique), il est intéressant de tenter de compiler son propre noyau. Mais il ne faut pas perdre de vue qu'on entre alors dans le domaine des tests, et que les conséquences d'une configuration hasardeuse peuvent être, sans exagérer, dramatiques… Si on ne souhaite que s’instruire, on s'abstiendra de faire germer son noyau.

Pour ceux qui voudraient se lancer, plus d'infos et des procédés pratiques dans cette liste.

Liens

  • Un autre aperçu de Linux, wikipédia : Linux
  • Découvrir Linus Torvalds sur wikipédia : Linus Torvalds

Contributeurs : L.Bellegarde, Ban, Johndescs


linux.txt · Dernière modification: Le 06/08/2013, 13:43 par djiock
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0