Contenu | Rechercher | Menus
Selon les tags présents sur cette page, celle-ci est ancienne et ne contient plus d'informations sur une des versions supportées d'Ubuntu.
Apportez votre aide…

LightDM, l'écran de connexion d'Ubuntu

Depuis la version 11.10, LightDM est le gestionnaire de session par défaut pour Ubuntu et ses variantes Xubuntu et Lubuntu (depuis 12.04 seulement pour ce dernier).
Si vous utilisez une version antérieure d'Ubuntu (10.04 LTS ou 11.04), votre gestionnaire de session graphique est GDM2. Reportez-vous à la page traitant de GDM2 pour plus d'informations à son sujet.

Si vous utilisez une variante d'Ubuntu, votre gestionnaire de session est peut-être différent. Consultez le portail des gestionnaires de sessions pour repérer votre gestionnaire de session graphique.

L'écran de connexion du gestionnaire de session LightDM, tel que visible dans Ubuntu 12.04 LTS

LightDM est un gestionnaire de session graphique utilisé par Ubuntu. Celui-ci vous permet d'ouvrir une session avec votre compte d'utilisateur dans votre système Ubuntu, ainsi que gérer les éventuelles multiples sessions d'utilisateurs fonctionnant simultanément.

Ubuntu, comme tous les autres systèmes d'exploitation de la famille GNU/Linux, est un système foncièrement multi-utilisateurs. Cela signifie que vous n'êtes pas limité à un seul compte d'utilisateur dans le fonctionnement de votre ordinateur. Vous pouvez créer plusieurs comptes d'utilisateurs pour chaque usager de votre ordinateur, de même que pour divers usages.

Multiplier les comptes d'utilisateurs dans un environnement « multi-usagers » (ordinateur familial, poste partagé dans une entreprise, borne dans un lieu public) est un gage de sécurité. Un compte d'utilisateur est une collection de paramètres relatif à un usager de l'ordinateur. Ces paramètres incluent les détails d'identité de l'utilisateur (nom, prénom, photo de profil, etc.) et de nombreuses données personnelles (boîtes de courriels, trousseaux de mots de passe, préférences des logiciels utilisés, choix de thème de l'environnement de bureau, etc.). Il convient donc d'isoler les informations personnelles de chacun des utilisateurs.

Dans le but de sélectionner le compte d'utilisateur avec lequel on souhaite travailler, votre système Ubuntu vous propose, à son chargement, un écran de connexion : LightDM. Cet écran vous permet de choisir quelle session doit être chargée, ainsi que quelques paramètres relatifs à la session utilisateur à charger (langue d'affichage, environnement graphique préféré, agencement du clavier et options d'accessibilité).

Ouvrir une session utilisateur

Pour ouvrir une session utilisateur, sélectionnez votre compte dans la liste et saisissez votre mot de passe.

Au chargement du système Ubuntu, LightDM vous affiche une liste de comptes d'utilisateurs existants. Par défaut, tous les comptes d'utilisateurs qui ont été créés dans votre système Ubuntu sont présents dans cette liste des comptes. Pour ouvrir une session utilisateur avec l'un de ces comptes :

  1. Sélectionnez le compte d'utilisateur avec lequel vous souhaitez ouvrir une session. Ceci peut être accompli en cliquant sur le nom de l'utilisateur à l'aide de votre souris ou en déplaçant la sélection vers le haut ou vers le bas à l'aide des flèches directionnelles de votre clavier.
  2. Si un mot de passe vous est demandé, saisissez-le maintenant. Puis, appuyez sur la touche « Entrée » de votre clavier. La session se charge.
  3. Dans le cas où une session peut être chargée sans mot de passe, le champ de saisie de mot de passe est remplacé par un bouton « Se connecter ». Appuyez sur ce bouton pour charger la session.

Ouvrir une session d'utilisateur invité

Dans la liste des comptes d'utilisateurs, un compte « Session d'invité » apparaît. Ce compte est un compte d'utilisateur temporaire. Il est idéal de l'utiliser lorsque vous prêtez votre ordinateur à un usager qui n'a pas de compte d'utilisateur dans votre système Ubuntu. Le compte d'invité est créé dynamiquement lorsqu'une session est chargée et est détruit immédiatement après la fermeture de la session. Cet utilisateur a peu de droits dans votre ordinateur et il ne peut pas modifier le fonctionnement de votre système Ubuntu.

Il n'est pas recommandé d'utiliser le compte d'invité en tant que session par défaut, à moins de configurer une borne publique. Le compte étant automatiquement supprimé à la fermeture de la session, toutes les modifications et les configurations apportées au compte invité sont perdues. Le compte d'invité est prévu pour une utilisation occasionnelle et temporaire de votre ordinateur.

Options de base lors d'une ouverture de session

Sélectionner son environnement graphique préféré

Chaque session utilisateur peut utiliser l'environnement graphique de son choix. L'environnement graphique consiste en une présentation visuelle et sélection d'outils de base, tels le gestionnaire de fenêtres, la barre d'affichage des fenêtres et l'explorateur de fichiers. Plusieurs environnements graphiques peuvent être installés simultanément dans votre système Ubuntu, mais un seul environnement peut fonctionner à la fois dans une session utilisateur. Le gestionnaire de sessions LightDM dispose d'une option permettant de choisir son environnement graphique préféré pour autant que celui-ci soit installé sur votre système.

Pour choisir votre environnement graphique :

  1. À l'écran de connexion, sélectionnez le compte d'utilisateur avec lequel ouvrir une session. N'entrez pas immédiatement le mot de passe du compte d'utilisateur. Remarquez le bouton de forme ronde, situé à la droite du nom de l'utilisateur ; appuyez sur ce bouton.

    Appuyez sur le bouton en forme de cercle, à la droite du nom de l'utilisateur.
  2. Une liste des environnements graphiques installés dans votre système Ubuntu apparaît. Sélectionnez l'environnement graphique de votre choix pour que celui-ci soit utilisé dans la session utilisateur que vous vous apprêtez à charger.

    Sélectionnez l'environnement de votre choix.
  3. De retour à l'écran de connexion, complétez l'ouverture de session en saisissant le mot de passe du compte d'utilisateur ou, dans le cas d'une session pouvant être chargée sans mot de passe, appuyez sur le bouton « Se connecter ». Remarquez que le logo circulaire du bouton de sélection d'environnement graphique a changé, afin de refléter votre choix d'environnement graphique. Saisissez votre mot de passe pour charger la session.

L'environnement graphique de votre choix est mémorisé par LightDM : lors de vos ouvertures de session suivantes pour cet utilisateur, le dernier environnement graphique choisi est automatiquement présélectionné. Pour changer à nouveau votre environnement graphique, vous devrez effectuer à nouveau la manipulation ci-dessus. De plus, cette manipulation n'est mémorisée que pour le seul utilisateur sélectionné ; ce choix n'est pas automatiquement répercuté pour l'ensemble des utilisateurs de votre système Ubuntu. (cf. § Comment changer l'environnement graphique par défaut pour l'ensemble des comptes d'utilisateurs ?)

Changer l'agencement du clavier

Si vous n'arrivez pas à saisir correctement votre mot de passe à l'ouverture de session, il se peut que l'agencement du clavier (la correspondance entre les touches de votre clavier et l'interprétation qu'en fait le système) soit incorrect. Lorsque plus d'un agencement de clavier a été configuré pour un compte d'utilisateur, un bouton en forme de clavier apparaît dans la partie supérieure droite de votre écran de connexion. Appuyez sur ce bouton pour lister l'ensemble des agencements de clavier actuellement paramétrés pour lui et sélectionnez l'agencement correspondant à votre clavier.

Lorsque plus d'un agencement est installé dans votre système Ubuntu, sélectionnez le bon.

La sélection de l'agencement n'est pas mémorisé, il doit être refait à chaque ouverture de session. Ce paramètre touche uniquement l'agencement du clavier au moment de l'ouverture de session, il n'a pas d'impact quant à l'agencement de clavier préféré que l'utilisateur a configuré une fois sa session chargée. Enfin, les agencements de clavier ne sont proposés dans la liste que si un utilisateur a lui-même configuré plusieurs agencements dans sa session ; modifier cette option n'a pas d'impact sur les autres sessions des utilisateurs.

Activer des options d'accessibilité

Certaines options d'accessibilité sont disponibles dans LightDM pour permettre l'ouverture de session aux usagers ayant des problèmes d'utilisation du matériel informatique standard. Les options d'accessibilité proposées sont :

  • l'affichage d'un clavier virtuel, afin de saisir des touches sur un clavier affiché à l'écran de votre ordinateur à l'aide d'une souris ou sur un écran tactile ;
  • l'activation de contrastes élevés, pour améliorer l'affichage à l'écran des usagers ayant une déficience visuelle ;
  • l'activation d'un lecteur d'écran, pour améliorer l'accès à l'ordinateur aux usagers ayant une déficience visuelle.

Pour activer des options d'accessibilité, appuyez sur le bouton représentant un homme de Vitruve stylisé et sélectionnez la ou les options d'accessibilité à activer.

Le bouton représentant l'homme de Vitruve liste des options d'accessibilité. Ici, un clavier virtuel est activé.

Ces options d'accessibilité ne sont activées que pour l'écran de connexion en cours. Elles demeurent activées durant tout le processus d'ouverture de session, jusqu'à ce que la session utilisateur soit chargée. À l'ouverture de session suivante, il faudra activer manuellement à nouveau chaque option d'accessibilité désirée. Les choix d'accessibilité faits à l'écran de connexion n'ont pas d'impact sur la session utilisateur ouverte.

Aller plus loin…

Cette section contient des informations avancées.
Les manipulations décrites ci-dessous pourraient éventuellement corrompre le fonctionnement du gestionnaire de session LightDM. Nous vous recommandons de bien lire les instructions avant de procéder à une quelconque modification proposée car une mauvaise manipulation – une simple faute de frappe dans le fichier de configuration – pourrait empêcher toute connexion ultérieure via le gestionnaire de session :!:

mais si vous n'avez pas fait de sauvegarde et que vous n'arrivez plus a ouvrir votre session car le login screen a disparu vous pouvez toujours avec le tty(Ctrl+Atl+F1) ouvrir votre session grâce à la commande startX

Sauvegarde préalable

:!: Avant de modifier un fichier de configuration de LightDM, pensez à faire une sauvegarde de l'original :!:

Par exemple, en ligne de commande, avant de modifier le fichier /etc/lightdm/lightdm.conf, faites une copie :

sudo cp /etc/lightdm/lightdm.conf /etc/lightdm/lightdm.conf_original

Dans le cas où vous feriez une manipulation erronée qui rendrait ensuite toute connexion impossible via l'écran d'accueil, vous pourrez alors revenir à la configuration originale en suivant cette procédure :

  1. Pressez les touches Ctrl+Alt+F1 pour obtenir une console de connexion au système.
  2. Connectez-vous avec vos identifiants habituels, soit votre nom d'utilisateur et votre mot de passe.
  3. Restaurez le fichier original :
    sudo cp /etc/lightdm/lightdm.conf_original /etc/lightdm/lightdm.conf
  4. Relancez le service de connexion :
    sudo service lightdm restart
  5. Avant d'ouvrir une session graphique, pensez à quitter la session ouverte en console précédemment :
    1. Pressez les touches Ctrl+Alt+F1 pour revenir dans la console ouverte.
    2. Tapez exit pour quitter la session.
    3. Pressez les touches Ctrl+Alt+F7 pour revenir à l'écran d'accueil de LightDM.

Redémarrage du service de connexion

Pour que les changements effectués dans le fichier /etc/lightdm/lightdm.conf soient pris en compte vous pouvez au choix :

  • redémarrer votre système Ubuntu … ce qui peut prendre un certain temps ;
  • ou, plus simplement et afin d'éviter un redémarrage complet du système, relancer le service de connexion en tapant la commande suivante :
    sudo service lightdm restart

Vous avez tout intérêt à fermer votre session graphique avant de redémarrer le service de connexion et à relancer celui-ci depuis la première console tty1 qui est accessible en pressant les touches Ctrl+Alt+F1. :!:

Changer l'environnement graphique par défaut pour l'ensemble des utilisateurs

Par défaut, l'environnement graphique paramétré pour l'ensemble des utilisateurs dans Ubuntu est Unity. Chaque usager peut sélectionner individuellement un environnement graphique différent au moment de charger sa session. Cependant, il est possible de modifier la configuration de LightDM pour proposer par défaut un autre environnement graphique à l'ensemble des utilisateurs de votre système Ubuntu.

  1. Ouvrez avec les droits d'administration le fichier de configuration de LightDM /etc/lightdm/lightdm.conf pour ajoutez l'option suivante à la fin du fichier :
    user-session=environnement

    environnement est le type d'environnement à affecter par défaut à tous les utilisateurs.

  2. Enregistrez le fichier et redémarrez le service de connexion.

À quoi correspond le type d'environnement ?
Le type d'environnement est un nom abrégé décrivant l'environnement graphique à charger. Techniquement, il s'agit du nom de fichier .desktop de chaque environnement installé, sans son extension .desktop. Pour connaître la liste des environnements graphiques installés dans votre système Ubuntu et connaître le nom de chacun des fichiers .desktop correspondants, exécutez la commande suivante dans un terminal :

ls /usr/share/xsessions

Par exemple : ubuntu représente un environnement Unity, ubuntu-2d représente Unity2D, gnome-shell représente GNOME Shell, etc.

Supprimer la session invité

La session invité dans Ubuntu

Par défaut, Ubuntu propose un compte Session d'invité dans la liste des comptes d'utilisateurs. Ce compte est un compte d'utilisateur temporaire, créé dynamiquement lorsqu'une session est chargée et est détruit immédiatement après la fermeture de la session. Cet utilisateur a peu de droits dans votre ordinateur – il ne peut pas modifier le fonctionnement de votre système Ubuntu. Vous pouvez préférer désactiver la possibilité de charger une session d'invité.

1 - Ouvrez avec les droits d'administration le fichier de configuration de LightDM pour ajoutez l'option suivante à la fin du fichier :

allow-guest=false

Pour Ubuntu 13.04 et antérieur l'option doit être ajoutée dans le fichier /etc/lightdm/lightdm.conf

Pour Ubuntu 13.10 l'option doit être ajoutée dans le fichier /etc/lightdm/lightdm.conf.d/50-unity-greeter.conf

Pour Ubuntu 14.04 l'option doit être ajoutée dans le fichier /usr/share/lightdm/lightdm.conf.d/50-ubuntu.conf

2 - Enregistrez le fichier et redémarrez le service de connexion.

Supprimer la session connexion distante

Par défaut, Ubuntu (Raring 13.04) propose un compte Connexion distante dans la liste des comptes d'utilisateurs. Vous pouvez préférer désactiver la possibilité de charger une session distante.

  1. Ouvrez avec les droits d'administration le fichier de configuration de LightDM /etc/lightdm/lightdm.conf pour ajoutez l'option suivante à la fin du fichier :
    greeter-show-remote-login=false
  2. Enregistrez le fichier et redémarrez le service de connexion.

Depuis Ubuntu 13.10 l'option doit être ajoutée dans le fichier /etc/lightdm/lightdm.conf.d/50-unity-greeter.conf

Saisir manuellement un identifiant de connexion (login name)

Une invite de saisie manuelle de l'identifiant

Par défaut, LightDM liste l'ensemble des comptes d'utilisateurs de votre système Ubuntu. Il peut toutefois être utile d'activer une invite de saisie manuelle de l'identifiant de compte avec lequel ouvrir une session. Par exemple, ceci peut servir à ouvrir une session dans un domaine, à ouvrir une session avec un compte système ou ouvrir une session avec un compte dont on a intentionnellement caché son entrée dans la liste de l'écran de connexion.

  1. Ouvrez avec les droits d'administration le fichier de configuration de LightDM /etc/lightdm/lightdm.conf pour ajouter l'option suivante à la fin du fichier :
    greeter-show-manual-login=true
  2. Enregistrez le fichier et redémarrez le service de connexion.

Je ne sais pas ce que fait cette option, mais pas ce qui est décrit dans ce paragraphe. Pour avoir à saisir manuellement le nom d'utilisateur, la ligne à mettre est :

greeter-hide-users=true

(ubuntu 12.04, novembre 2012)

Cette option est utile quand on la met en perspective avec l'option qui permet de cacher certains utilisateurs de la liste affichée (une option qui malheureusement ne fonctionne toujours pas à l'heure actuelle (début Mars 2013), voir section suivante). Elle permettra de laisser la possibilité à des utilisateurs dont les comptes seront cachés/non affichés dans la liste de taper leurs identifiants et de se connecter à leur session. Toutefois tant que l'on ne pourra pas cacher certains utilisateurs de la liste affichée, cette option restera hélas inutile… Pour le moment c'est soit on cache tout le monde (en ajoutant la ligne greeter-hide-users=true au fichier de configuration comme dit ci-dessus) , soit on ne cache personne.

(ubuntu 12.04, Mars 2013)

L'option greeter-show-manual-login=true est bien utile!! Toutefois c'est surtout pour une utilisation avancée. Un compte utilisateur n'est pas forcément disponible qu'en local, il est possible de se connecter sur un poste client avec un compte utilisateur stocké sur un annuaire (ex: LDAP). C'est dans une telle situation que l'option greeter-show-manual-login=true est utilisée.

(ubuntu 12.10, Mai 2013)

Cacher des utilisateurs de la liste à l'écran de connexion

Par défaut, LightDM liste l'ensemble des comptes d'utilisateurs de votre système Ubuntu. Vous pouvez préférer cacher un ou des utilisateurs de cette liste, voire l'ensemble de la liste. Une telle configuration devrait être effectuée conjointement avec l'activation d'une invite de saisie manuelle d'un identifiant, afin de ne pas couper totalement les accès à une session utilisateur graphique.

Cacher un ou des utilisateurs

Au 31/08/2012 (version courante 12.04.1), la description ci-dessous ne fonctionne pas : rajouter un/des identifiants à hidden-users ne le(s) supprime pas de la liste de l'écran de connexion et du menu de changement d'utilisateur. Il s'agit du bug référencé #857651 - Unable to hide users from login screen / user switcher depuis le 23/09/2011.

  1. Ouvrez avec les droits d'administration le fichier de configuration de LightDM /etc/lightdm/users.conf pour ajoutez l'option suivante à la fin du fichier :
    hidden-users=utilisateur1 utilisateur2 utilisateur3

    utilisateur1, utilisateur2 et utilisateur3 sont les identifiants de chaque utilisateur que vous souhaitez cacher dans la liste.
    Chaque identifiant doit être séparé par une espace.

  2. Enregistrez le fichier et redémarrez le service de connexion.

Cacher toute la liste des utilisateurs

  1. Ouvrez avec les droits d'administration le fichier de configuration de LightDM /etc/lightdm/lightdm.conf pour ajoutez l'option suivante à la fin du fichier :
    greeter-hide-users=true
  2. Enregistrez le fichier et redémarrez le service de connexion.

Connexion automatique

Par défaut, aucune session utilisateur ne se charge automatiquement. Il est possible de configurer LightDM pour charger automatiquement une session d'un compte d'utilisateur au chargement d'Ubuntu.

Configuration via l'interface graphique

  1. Allez dans le menu Paramètres système et sélectionnez Comptes utilisateur.
  2. Choisissez le compte de l'utilisateur dont la session doit être automatiquement chargée au démarrage d'Ubuntu.
  3. Dans le coin supérieur droit de la fiche de l'utilisateur, cliquez sur le bouton Déverrouiller. Saisissez votre mot de passe d'administrateur.
  4. Dans la fiche de l'utilisateur, activez Connexion automatique.
  5. Redémarrez l'ordinateur et la connexion automatique devrait avoir lieu.

Édition manuelle du fichier de configuration

Les manipulations précédentes, en mode graphique, modifient le fichier de configuration de LightDM. Le même résultat peut être accompli en éditant directement ce fichier :

  1. Ouvrez avec les droits d'administration le fichier de configuration de LightDM /etc/lightdm/lightdm.conf pour ajoutez les lignes suivantes à la fin du fichier :
    autologin-user=identifiant
    autologin-user-timeout=0
    pam-service=lightdm-autologin

    identifiant est le nom du compte (login name) dont une session doit être chargée automatiquement au démarrage d'Ubuntu.

  2. Enregistrez le fichier et redémarrez le service de connexion.

Notez que vous pouvez configurer le laps de temps pendant lequel il sera possible de se connecter avec un autre compte d'utilisateur que celui qui est prévu pour la connexion automatique en modifiant la valeur du paramètre autologin-user-timeout à 10 secondes par exemple.

Verrouillage du pavé numérique

Pour activer automatiquement le verrouillage du pavé numérique du clavier au démarrage, reportez-vous à la page numlockx.

Changer l'aspect de l'écran d’accueil (greeter)

Il est possible de changer l'aspect global de l'écran d'accueil (greeter en anglais) et d'installer la version lightdm-gtk-greeter, qui est celle installée par défaut avec Xubuntu, ou bien lightdm-kde-greeter, pour KDE

A noter que sur KDE, il est alors possible de modifier le fond d'écran notamment, via Configuration du système, rubrique Administration du système > Écran de connexion (LightDM).

Pour cela, installer le paquet lightdm-gtk-greeter, ou lightdm-kde-greeter puis éditer le fichier /etc/lightdm/lightdm.conf avec les droits d’administration pour remplacer la ligne, située à la section [SeatDefaults]

[SeatDefaults]
[...]
greeter-session=unity-greeter

par

  • Pour Xubuntu :
    greeter-session=lightdm-gtk-greeter
  • Pour KDE :
    greeter-session=lightdm-kde-greeter

Redémarrez pour que les changements soient effectifs.

Restaurer l'écran d'accueil par défaut (ou adopter l'écran d'accueil d'un autre desktop)

Si vous avez installé plusieurs desktop (KDE, Lxde etc.), il se peut que votre écran d'accueil ne soit plus celui par défaut. Pour remédier à cela et remettre l'écran d'accueil d'Ubuntu, suivez la procédure suivante :

sudo update-alternatives --config default.plymouth

Il vous sera ensuite demandé de choisir quel écran d'accueil vous souhaitez utiliser. Pour avoir l'écran d'accueil d'Ubuntu (celui par défaut), choisissez (en entrant le bon chiffre), la ligne :

/lib/plymouth/themes/ubuntu-logo/ubuntu-logo.plymouth

Ensuite tapez :

sudo update-initramfs -u

Si Lightdm n'était plus votre gestionnaire d'écran par défaut, remettez-le : ouvrez le fichier /etc/lightdm/lightdm.conf avec les droits d'administration Et remplacez la ligne :

greeter-session= ... 

Par :

greeter-session=unity-greeter 

Source1)

Choisir la langue de l'environnement avant de se connecter

Cette possibilité est utile, par exemple, sur une machine dans un environnement multilingue2), éventuellement avec une session sur laquelle il est possible de se connecter sans introduire le mot de passe.
Cependant unity-greeter ne permet pas de sélectionner la langue de l'interface avant de se connecter, contrairement à lightdm-gtk-greeter, installé par défaut avec Xubuntu, et qui donne accès à une liste déroulante permettant le choix de la langue.
Avec Ubuntu, installer le paquet lightdm-gtk-greeter est donc une solution si vous souhaitez pouvoir choisir la langue de l'interface avant d'ouvrir une session.

Pour obtenir l'affichage de la liste des langues, vous devez vérifier que le paramètre « show-language-selector » est bien définit à true. Ouvrez le fichier de configuration /etc/lightdm/lightdm-gtk-greeter.conf avec les droits d'administration et, si besoin, remplacez la ligne suivante (généralement la dernière) :

show-language-selector=false

par celle-ci :

show-language-selector=true

Vous devrez bien entendu ajouter les différentes langues. Ce qui peut se faire avec les paramètres système et l'outil « Prise en charge des langues ».

Changer l'image de fond

Les 2 premières solutions ci-dessous sont valables pour Ubuntu 11.10 et ne fonctionnent pas avec Ubuntu 12.04. Voir plus loin la solution pour Ubuntu 12.04 Precise.

J'ai testé pour Xubuntu 12.04 et la solution 1 fonctionne.

Solution 1 - Modifier le fichier de configuration de unity-greeter

La manipulation s’avère relativement simple mais ne doit s’effectuer qu’en toute connaissance de cause car il faut indiquer le chemin de l’image désirée dans le fichier de configuration de unity-greeter.

Ouvrez le fichier /etc/lightdm/unity-greeter.conf avec les droits d’administration pour modifier la ligne n°12 :

background=/usr/share/backgrounds/warty-final-ubuntu.png

/usr/share/backgrounds/warty-final-ubuntu.png sera remplacé par le chemin de votre image.

Par exemple :

background=/home/rusty/Images/wallpaper.png

ici l'image de fond d'écran nommée wallpaper.png se trouve dans le dossier Images du Dossier Personnel de l'utilisateur rusty.

L'usage du tilde (~) ou de la variable d'environnement $HOME en remplacement de /home/rusty ne fonctionne pas car ce fichier est en amont du dossier personnel et impacte l'écran de connexion quelle que soit la session.

Nouveau fond LightDM

Après cette manipulation, fermez votre session et vous pourrez constater que l'image de fond a changé.

Vous pouvez également changer le logo ubuntu en bas à gauche.
Il suffit de modifier la ligne « logo=/le/chemin/du/logo.png » de la même manière que pour le fond.

Solution 2 - En installant simple-lightdm-manager

La solution ci-dessous est valable pour Ubuntu 11.10 et ne fonctionne pas avec Ubuntu 12.04. Voir plus loin la solution pour Ubuntu 12.04 Precise.

Une autre solution permet de le faire via une interface graphique. Pour cela vous pouvez installer simple-lightdm-manager, un petit logiciel créé par Claudio Novais :

Installation en ligne de commande

Pour une installation en ligne de commande, vous pouvez ouvrir un terminal et taper les commandes suivantes qui utilisent ici l'outil apt-get :

sudo apt-add-repository ppa:claudiocn/slm
sudo apt-get update
sudo apt-get install simple-lightdm-manager

Une petite vidéo disponible ici montre comment se servir de simple-lightdm-manager.

Solution 3 - Installer Ubuntu Tweak

Depuis la version 0.7 sortie fin avril 2012, l'application Ubuntu Tweak permet également de changer l'image de fond affichée par LightDM.

Cette solution fonctionne tant avec la version 11.10 qu'avec la version 12.04 et a été testée avec la version 0.7.3 d'Ubuntu Tweak.

Pour installer Ubuntu Tweak, référez-vous à la section dédiée sur la page de l'application. Une fois installée, démarrez l'application et rendez-vous dans les "Ajustements", section "Démarrage" et sélectionnez "Réglages de l'écran de connexion".

Réglages de l'écran de connexion avec Ubuntu Tweak

Solution pour Ubuntu 12.04 Precise

Notez qu'à partir d'Ubuntu 12.04 et à condition de respecter certaines conditions, l'image de fond affichée par LightDM sera identique au fond d'écran (l'image du bureau) choisi par l'utilisateur qui est sélectionné. Voir la section suivante pour plus d'informations.

Voir aussi la solution ci-dessus avec Ubuntu Tweak

Avec Ubuntu 12.04, par défaut, l'image d'arrière plan est toujours gérée par unity-greeter mais la configuration de celui-ci ne se fait plus via un fichier de configuration classique. Pour modifier les préférences de unity-greeter, il faut utiliser, au choix, les outils gsettings ou dconf-editor afin de modifier la base de donnée où est désormais stockée la configuration.

Cette modification doit être réalisée avec l'identité lightdm. Pour pouvoir endosser cette identité, saisissez dans un terminal les commandes suivantes :

sudo xhost +SI:localuser:lightdm
sudo su lightdm -s /bin/bash

Maintenant que vous êtes sous le compte de lightdm, vous pouvez, au choix, changer les préférences avec l'outil en ligne de commande gsettings, ou graphiquement avec dconf-editor.

En ligne de commande avec gsettings
gsettings set com.canonical.unity-greeter background '/chemin/image-de-fond.png'
Avec l'éditeur dconf-editor

Ouvrez dconf-editor, fourni avec dconf-tools, puis naviguer dans l'arbre de clés en suivant le chemin /com/canonical/unity-greeter et changer la valeur de la clé "background".

Affichage d'une image de fond différente selon l'utilisateur sélectionné

À partir d'Ubuntu 12.04 LTS, lorsqu'on change l'utilisateur sélectionné (avant la connexion), le fond d'écran de LightDM peut – dans certaines conditions – changer pour refléter le fond d'écran que l'utilisateur verra s'il se connecte.

Conditions
  1. L'image (le fichier + son chemin d'accès) doit être accessible en lecture (droit : read) par tous (ou au moins par l'utilisateur lightdm).
  2. Ne fonctionne pas pour les fonds d'écrans dynamiques.
  3. Le fond d'écran a du être changé sous Unity ou Gnome.Ca ne fonctionne pas avec les autres interfaces(comme LXDE,par exemple)

Notez que ces conditions peuvent être remplies par mégarde. Si ce comportement ne convient pas il est possible de le désactiver, au niveau utilisateur ou bien au niveau administrateur. Par ailleurs, un utilisateur peut temporairement choisir de montrer une autre image que son fond d'écran, cf. Is there a way to shut off showing the user's wallpaper in Lightdm?

Procédure pour utiliser un fond d'écran personnel sans pour autant donner l'accès en lecture à son propre dossier d'images
  1. Mettre l'image dans un autre dossier, accessible en lecture à tous (par exemple dans le dossier personnel ~/ (/home/[utilisateur]/), le dossier ~/Public (/home/[utilisateur]/Public) ou – si on dispose des droits administrateurs – dans /usr/share/backgrounds/4)).
  2. Donner le droit de lecture du fichier à tous.
  3. Depuis les paramètres système, dans l'outil « Apparence », ajouter l'image en cliquant sur le bouton [+].5) Ensuite vous pouvez changer ses propriétés d'affichage (mosaïque, zoom, etc.), couleur de fond.

Dans LightDM, l'image apparaît toujours en mode d'affichage zoom, quel que soit le réglage sur le bureau.

Suppression du son produit à l'écran d'accueil

C'est l'utilisateur lightdm qui gère l'écran d'accueil (le greeter en anglais) ; il faut donc modifier la configuration de ce compte. Pour pouvoir modifier cette configuration, il faut avoir installé le paquet dconf-tools.

Methode 1

Tapez dans un terminal :

sudo su -l lightdm -s /bin/bash -c "gsettings set com.canonical.unity-greeter play-ready-sound false"

Methode 2

Autoriser lightdm à afficher des fenêtres sur son propre écran :

sudo xhost +SI:localuser:lightdm

Se connecter sous lightdm :

sudo su lightdm -s /bin/bash

Lancer l'éditeur de configuration :

dconf-editor

Puis aller dans « com.canonical.unity-greeter » pour décocher le bouton « play-ready-sound ».

Tableau des paramètres de LightDM

Cette section contient des informations très avancées
Les paramètres décrits ci-dessous pourraient éventuellement corrompre le fonctionnement du gestionnaire de session LightDM. Elles s'adressent à des utilisateurs avertis connaissant bien LightDM et sachant récupérer leurs sessions en cas de mauvaise manipulation.

Voici une liste de paramètres pouvant être inscrits dans les fichiers de configuration de LightDM. Les intertitres indiquent les fichiers de configuration auxquels chaque paramètre peut être inscrit. Les sections dans lesquels ces paramètres doivent être passés sont définies par des crochets. La plupart de ces paramètres ne figurent pas dans les fichiers de configuration ; ajoutez-les simplement aux fichiers s'ils sont manquants. Si vous ne précisez pas l'un de ces paramètres, son comportement par défaut est appliqué.

lightdm.conf

Note : pour voir une liste complète et à jour des paramètres, faire dans un terminal zless /usr/share/doc/lightdm/lightdm.conf.gz (fonctionne sur 12.04).

[LightDM] Informations générales Valeur par défaut
start-default-seat= Active les options par défaut (true) ou non (false). true
greeter-user= Utilisateur avec lequel l'écran de connexion est exécuté. lightdm
minimum-number-display=n 0
minimum-vt=n Premier terminal (tty) à utiliser pour charger des sessions. 7
user-authority-in-system-dir= false
guest-account-script= guest-account
log-directory= Emplacement du fichier de journal de LightDM. /var/log/lightdm
run-directory= /var/run/lightdm
cache-directory= Dossier de cache de LightDM. /var/cache/lightdm
xsessions-directory= Dossier où chercher les fichiers .desktop de sessions. /usr/share/xsessions
xgreeters-directory= /usr/share/xgreeters
[SeatDefaults]
xserver-command= X
xserver-layout=
xserver-config=
xserver-allow-tcp= false
greeter-session=… Avec Ubuntu, les choix possibles sont : unity-greeter, lightdm-gtk-greeter ou lightdm-qt-greeter
greeter-hide-users= Cache (true) ou affiche (false) la liste des utilisateurs à l'écran de connexion. false
greeter-show-manual-login= Affiche l'invite de saisie manuelle d'un nom d'utilisateur à l'écran de connexion. false
user-session=… Type d'environnement sélectionné par défaut
guest-session (pas encore mis en œuvre)
auto-login-user=… Connexion automatique à un compte d'utilisateur
auto-login-user-timeout= 0
auto-login-session= (Pas encore mis en œuvre)
session-wrapper= lightdm-session
display-setup-script= Script exécuté à chaque display X ouvert. Utile par exemple pour régler le rétro-éclairage avec xbacklight, exemple.
greeter-setup-script= Script exécuté dès l'écran de connexion. Exemple : greeter-setup-script = /usr/bin/numlockx Note : numlockx ne devrait-il pas être plutôt du côté de display-setup-script ?
session-setup-script= Script lancé lorsqu'une session utilisateur est ouverte (exécuté par root et positionnement de variables comme USER, HOME et LOGNAME)
session-cleanup-script= Script lancé lors de la fermeture d'une session (exécuté par root et positionnement de variables comme USER, HOME et LOGNAME). Exemple : session-cleanup-script = /usr/share/lightdm/guest-session/guest-session-cleanup.sh
exit-on-failure= Arrête le gestionnaire d'affichage en cas d'erreurs. false
xdmcp-manager=
xdmcp-port= Numéro de port 177
xdmcp-key=
[XDMCPServer] Pour les usages distants via XDMCP
enabled= Activer (true) ou désactiver (false) l'accès par XDMCP. false
port = n Numéro de port 177
key = 0x0123456789ABCD Clé 56-bit DES hexadécimale pour l'authentification XDM_AUTHENTICATION. Si ce n'est pas utilisé, laisser le champ vide ou indiquer -1
[VNCServer] Pour usages distants par VNC
enabled= Activer (true) ou désactiver (false) l'accès par VNC. false
port= Numéro de port 5900

users.conf

[UserAccounts] Informations générales à propos des comptes d'utilisateurs Valeur par défaut
minimum-uid = n L'ID utilisateur (user id, UID) minimal à partir duquel les comptes d'utilisateurs sont affichés dans la liste de l'écran de connexion. Les comptes dont l'UID est inférieur à n sont automatiquement absents de la liste. 500
hidden-users = utilisateur1 utilisateur2 utilisateur3 … Cacher un ou des utilisateurs de la liste à l'écran de connexion. Chaque identifiant utilisateur doit être séparé par une espace
hidden-shells = … Les utilisateurs ayant comme interpréteur (shell) l'un des interpréteurs listés ici ne sont pas affichés dans la liste de l'écran de connexion. Les interpréteurs doivent être inscrits par leur chemin absolu et séparés par un espace. Exemple : hidden-shells = /bin/false /usr/sbin/nologin

Si le paquet accountservices est installé, les paramètres indiqués dans le fichier /etc/lightdm/users.conf sont ignorés. Ils sont alors traités à travers l'administration utilisateur.

keys.conf

[keyring] Informations à propos du trousseau de clés
a = 0x0123456789ABCD Clé en notation hexadécimale
b = … Une autre clé

Garder l'image de fond de Lightdm et modifier l'image de fond de son bureau

Testé sur 12.04 en modifiant le fichier schéma

Modifier le fichier com.canonical.unity-greeter.gschema.xml

Modifier le fichier com.canonical.unity-greeter.gschema.xml pour mettre false dans la partie draw-user-backgrounds

$ sudo gedit /usr/share/glib-2.0/schemas/com.canonical.unity-greeter.gschema.xml

Puis appliquer la modification:

$ sudo glib-compile-schemas /usr/share/glib-2.0/schemas/

Et on peut ainsi garder l'image de fond de l'écran d'accueil de Lightdm et changer l'image de fond de son bureau utilisateur:

Clic droit sur le fond d'écran → Modifier l'arrière-plan du bureau

Voir le détail dans cette discussion: http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?pid=12904841#p12904841

Changer la couleur du fond

Dans Ubuntu 13.04, une couleur violette, liée au thème Unity par défaut, s'affiche parfois lors du chargement de Lightdm ou du bureau, souvent une fraction de seconde. Pour la modifier, il faut avoir installé le paquet dconf-tools.

Le code de couleur doit être donné en hexadécimal, par exemple #000000 (noir). La valeur par défaut est #2C001E (violet)

Methode 1

Pour connaitre la valeur actuelle :

sudo su -l lightdm -s /bin/bash -c "gsettings get com.canonical.unity-greeter background-color"

Pour mettre une nouvelle valeur :

couleur="#<votre couleur>"
sudo su -l lightdm -s /bin/bash -c "gsettings set com.canonical.unity-greeter background-color '$couleur'"

Methode 2

Cette modification doit être réalisée avec l'identité lightdm. Pour pouvoir endosser cette identité, saisissez dans un terminal les commandes suivantes :

sudo xhost +SI:localuser:lightdm
sudo su lightdm -s /bin/bash

Ouvrez dconf-editor, puis naviguer dans l'arbre de clés en suivant le chemin "/com/canonical/unity-greeter" et changer la valeur de la clé "background-color".

Configuration écran multiple

Dans le cas d'une configuration multiécran, il est possible que lightdm inverse les positions : écran de droite à gauche et inversement.

Une solution est de copier la configuration d'écran de votre session dans celle de lightdm. A condition que la configuration de votre session soit celle souhaitée.

A partir de votre session, lancer la commande suivante dans un terminal :

sudo cp ~/.config/monitors.xml /var/lib/lightdm/.config/

Puis redémarrer votre ordinateur.

Voir aussi

2) Borne d'accès à Internet dans un centre de vacances par exemple. Ou encore « session standard » sur les PC d'un bureau « européen » à Bruxelles qui accueille des collaborateurs de différentes origines linguistiques.
4) À noter : après qu'une image soit ajoutée manuellement dans /usr/share/backgrounds/ elle n'apparaît pas d'emblée dans la liste des arrières plan à sélectionner. Il faut pour cela l'ajouter dans l'une des listes xml du dossier /usr/share/gnome-background-properties/ (ou créer une nouvelle liste sur le même format). L'image sera alors accessible pour tous les utilisateurs.
5) Alternative : ouvrir l'image dans le visionneur d'image, puis clic droit → Définir comme arrière-plan du bureau


Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0