Contenu | Rechercher | Menus
Selon les tags présents sur cette page, celle-ci est ancienne et ne contient plus d'informations sur une des versions supportées d'Ubuntu.
Apportez votre aide…

PulseAudio

PulseAudio : Le son sur ubuntu

PulseAudio est un serveur de son pour les systèmes POSIX et Win32. Un serveur de son est une sorte de proxy (intermédiaire obligé) pour vos applications sonores. Il vous permet de procéder à des opérations avancées sur le son en s'intercalant entre la couche logicielle et la couche matérielle. Ainsi transférer le son sur une autre machine, changer le format d'échantillonnage ou le nombre de canaux audio et mixer plusieurs sons en un seul, sont des opérations facilement réalisables avec un serveur de son. Il permet en outre de gérer indépendamment le son de chaque application lancée.

PulseAudio est destiné à remplacer Esound (esd).

Installation

PulseAudio est le serveur de son par défaut sur Ubuntu 8.04 LTS et suivantes. Il est donc déjà installé.

Vous pouvez rajouter les paquets optionnels suivants :

Au sujet d'ALSA

Les applications utilisant ALSA sont automatiquement redirigées vers Pulseaudio. Ainsi Pulseaudio seulement accède réellement aux pilotes de cartes son via ALSA.

Correction du problème sur Xubuntu 13.10

Pour corriger le problème de PulseAudio sur Xubuntu 13.10, modifiez le fichier /usr/share/dbus-1/services/indicator-sound.service :

sudo nano /usr/share/dbus-1/services/indicator-sound.service

Le fichier doit ressembler à ça :

[D-BUS Service] Name=com.canonical.indicator.sound
Exec=/usr/lib/x86_64-linux-gnu/indicator-sound/indicator-sound-service

Commentez la dernière ligne et ajoutez celle-ci :

Exec=/usr/lib/indicator-sound-gtk2/indicator-sound-service

Redémarrez

Suppression / Désinstallation

Si vous avez un problème avec Pulseaudio, vous pouvez le désinstaller ! (Car le logiciel libre c'est aussi le droit de ne pas l'utiliser quand on en veut pas. ;-) ) Pour désinstaller Pulseaudio, rien de plus simple. Il suffit de désinstaller les paquets: pulseaudio et gstreamer0.10-pulseaudio

Une fois ceci fait, au prochain démarrage vos applications utiliseront automatiquement Alsa sans passer par PulseAudio !

Malgré tout il reste un problème si vous utilisez Ubuntu (Gnome) … Et de taille ! Car vous ne pouvez plus régler le son !

Plus d'icône de réglage du son, solution 1

Ajouter le dépôt ppa:dtl131/ppa puis faire les mises à jour pour installer une version compatible Alsa de l'applet permettant le réglage du son !

Pour ajouter l'applet faites clic droit→Ajouter au tableau de bord sur votre … heu … Tableau de bord … Et choisissez Contrôleur de volume ou applet de notification si vous n'avez pas le précédent.

Ceci ajoutera le réglage du volume, que vous pouvez ensuite déplacer où ça vous convient le mieux !

Plus d'icône de réglage du son, solution 2

Installer ALSA Tray pour retrouver l'icône de réglage du son et le support des touches multimédia. Voir la page alsa-tray pour plus d'informations.

Utilisation et configuration

Régler le volume

Régler le volume de chaque application

A partir de Karmic Koala (Ubuntu 9.10) vous pouvez régler le volume pour chaque application, fonctionnalité présente par défaut.

Voir comment régler le volume de chaque application.

Egaliseur graphique

A partir d'Ubuntu 9.10 vous pouvez régler simplement le son de votre système à l'aide d'un égaliseur graphique.

Voir pulseaudio-equalizer.

Configuration du son multi-canaux (5.1,7.1 etc) en analogique pour un fichier son stéréo ou "upmixing"

Pour obtenir le 5.1 une petite manipulation est nécessaire, mais l'avantage de celle-ci étant de vous faire obtenir le 5.1 en émulation même lors de la lecture d'un Divx ou d'un MP3 classique, bref une pure merveille à un point d'en devenir totalement dépendant.

Configuration

Il faut indiquer à PulseAudio le nombre de canaux à utiliser (exemple 6 pour du 5.1) :

gksu gedit /etc/pulse/daemon.conf

ou

gedit ~/.pulse/daemon.conf
  • ajoutez ou remplacez :
    default-sample-channels = 6

Le ";" sert de commentaire

  • puis redémarrez PulseAudio en le tuant et en le relançant :
pulseaudio -k
pulseaudio -D

À partir de la version de PulseAudio disponible sous Jaunty, avec la configuration ci-dessus on obtient bien la lecture de source 5.1 (DVD, etc.) en 5.1, mais la lecture de son (vos musiques en ogg, mp3) avec Audacious, VLC, Rhythmbox, etc. passe en 2.0. En effet, PulseAudio ne mixe plus la stéréo sur la sortie basses fréquences par défaut. Si vous avez un kit d'enceinte 5.1 avec une sortie basses fréquences dédiée, vous pourriez vouloir transformer la stéréo en son 2.1. Il faut alors éditer le fichier /etc/pulse/daemon.conf (nécessite les droits d'administration) ou ~/.pulse/daemon.conf et de vous assurer de trouver une ligne contenant "disable-lfe-remixing".

  • Si cette ligne commence par un ";", supprimez ce caractère pour activer la ligne
  • Donnez la valeur "no" à cette clé
  • Au final, ça donne
    disable-lfe-remixing = no
  • ou pour Ubuntu 9.10
    enable-lfe-remixing = yes

Test

Pour tester cette configuration, lancez la commande suivante dans un terminal en indiquant le nombre de haut parleurs (ici 4) après le paramètre c (channel) :

$ speaker-test -c4 -l1 -twav

Si le résultat n'est pas concluant, vérifiez dans le contrôleur de volume l'activation de surround, ainsi que peut-être d'éventuelles autres options qui se rapporteraient à votre problème (center, front, etc.)

Pour une carte son 7.1 avec un kit HP 5.1 en analogique, les HP arrières (fiche noire) doivent être connecté à la prise HP latérale (fiche grise).

Configuration du son pour une sortie numérique

PulseAudio sur le réseau local

Maintenant, si vous avez installé les outils pulse, allez dans le menu Système → Préférences → PulseAudio Preferences.

N'utilisez les trois fonctionnalités ci-dessous que si vous désirez que votre serveur Audio soit accessible à partir d'autres stations sur votre réseau. Si ce n'est pas le cas, n'implémentez pas ces options !

  • Cochez les trois options sous Network Access. Ceci va permettre aux autres ordinateurs possédant PulseAudio sur votre réseau LAN d'accéder à vos périphériques sonores.
  • Cochez Enable Multicast/RTP Receiver. Ceci va permettre de recevoir des flux multicast d'autres systèmes sur votre LAN.
  • Cochez Enable Multicast/RTP Sender. Ceci va permettre d'envoyer des flux multicast (Une source envoie des paquets, les autres les recevront simultanément)

Laissez les autres options décochées pour maintenant, sauf si vous voulez boucler les flux sortant à travers les haut-parleurs locaux.

Ensuite allez dans le menu Système → Préférences → Son et vérifiez dans l'onglet Sons que la case « Activer le mixage son logiciel (ESD) » est cochée. Par ailleurs, dans l'onglet Périphériques, j'ai mis les périphériques en « Détection Automatique ».

Enfin allez dans Applications → Son et vidéo → PulseAudio Device Chooser. Une icône apparait dans la zone de notification : faîtes un clique gauche et sélectionnez Preferences…. Cochez l'option Start applet on session login. Cette option démarrera l'applet pulseaudio lors de l'ouverture de votre session utilisateur

  • Redémarrez votre machine afin d'appliquer les changements de serveur de sons.

Un tour d'horizon de l'applet PulseAudio

Sur le client, après avoir installé le paquet apt://padevchooser, lancer (Menu Son et Vidéo, peut se lancer au démarrage, voir les options) dans la zone de notification cliquer sur l'icône et choisir son serveur : soit on précise manuellement (Other → nom de la machine) soit il est découvert auto-magiquement par Avahi.

padevchooser n'a pas été réintégré dans les versions récentes d'Ubuntu (depuis la version 11.04), cet utilitaire étant devenu obsolète et incompatible avec les nouveaux environnements de bureau. Une implémentation naissante nommée indicator-paselector existe pour tenter de le remplacer.

Utilisation dans un script

Voici un petit bout de script permettant de modifier directement le volume d'une application. C'est aussi par ce biais qu'on peut utiliser un volume supérieur à 100% (attention à la saturation).

application="Mumble"
volume_level=85000 #65536 = 100%

pa_sink_index=`pacmd list-sink-inputs | egrep "index|application\.name" | grep -B1 $application | grep index | sed 's/.*index: //'`
pacmd "set-sink-input-volume $pa_sink_index $volume_level"

Appliquer des effets sur le son

Module audio ladspa

Depuis la version 0.9.7 de PulseAudio, il est possible d'appliquer divers effets sur le son grâce au module module-ladspa-sink. Ce module permet d'utiliser les plugins ladspa disponibles dans le paquet swh-plugins pour obtenir des effets utiles (ou pas) sur le son.

Il est possible grâce à ce système d'avoir un compresseur dynamique ou encore un équaliseur.

Commencez d'abord par installer les effets, pour cela :installez le paquet swh-plugins apt://swh-plugins, ensuite il vous faudra éditez le fichier /etc/pulse/default.pa pour charger le module.

Si vous utilisez PulseAudio en tant que daemon système (ce n'est pas le comportement par défaut dans Ubuntu), vous devez éditer le fichier /etc/pulse/system.pa. Mais normalement, vous devriez le savoir si c'est le cas.

Voici un exemple avec le compresseur dynamique, ceci est à ajouter à la fin du fichier :

load-module module-ladspa-sink sink_name=compresseur plugin=dyson_compress_1403 label=dysonCompress control=-4,0.5,,4

Le système de configuration est assez simple.

Après avoir relancé PulseAudio, un sink supplémentaire sera disponible dans l'applet PulseAudio, il vous suffira de le sélectionner pour profiter de l'effet sur le son.

Tout les plugins ne fonctionnent pas encore avec PulseAudio malheureusement. Si après avoir édité le fichier pulseaudio refuse de démarrer, c'est probablement que le plugin n'est pas supporté. Supprimez alors l'entrée dans le fichier ou commentez-la, et vous pourrez relancer PulseAudio.

Exemple : Equalizer avec mbeq_1197

Dans default.pa:

#tsched=0 ici car problème de craquement du son avec ma carte
load-module module-alsa-sink device=hw:0,0 sink_name=alsa_out tsched=0
#redirection de alsa_out sur l'equaliser [changer les paramètres de control selon vos gouts]: réduction des graves
load-module module-ladspa-sink sink_name=ladspa_out master=alsa_out plugin=mbeq_1197 label=mbeq control=-15,-15,-10,-1,-5,-1,-1,0,0,0,0,0,0,0,0 

Dans client.conf :

; Assigner ladspa_out comme sortie par défaut :
default-sink = ladspa_out

Equalizer : pulseaudio-equalizer

Installer le dépot webupd8 ou récupérer le paquet pulseaudio-equalizer

Amélioration/Resampler en 16bit - 48 kHz (selon votre carte)

La majorité des cartes acceptent au maximum du 16 bit - 48 kHz, alors ne vous privez pas d'utiliser votre carte son au maximum.

Pour les professionnels les cartes son sont généralement en 24 bit - 96 khz.

resampler une source audio, par exemple un CD en 16 bits / 44 khz , à une résolution/échantillonnage supérieur, n'améliorera pas la qualité audio du son, et peut même ajouter de la distorsion plus ou moins audible (cela dépend la qualité de l'algorithme de rééchantillonnage utilisé)

La manipulation se fait également dans le fichier /etc/pulse/daemon.conf.

Pour plus de renseignement sur les options :

man pulse-daemon.conf

Soyez sûr de retirer le point virgule (;) à chaque fois. Les valeurs par défaut sont celles de Karmic.

Changer :

; default-sample-rate = 44100

Par :

default-sample-rate = 48000

Changer :

; default-sample-format = s16le

Par :

default-sample-format = float32le

(pour ceux qui disposent d'une carte son ou DAC 24 bit/ 96khz, remplacez les valeurs mentionnées ci-dessus par :  default-sample-rate = 96000 / default-sample-format = float32le ; s24le )

Les autres formats disponibles sont ( mais doivent être supportés par votre carte ): u8, s16le, s16be, s24le, s24be, s24-32le, s24-32be, s32le, s32be float32le, float32be, ulaw, alaw. Vous pouvez aussi changer le resample-method mais il faut savoir que la consommation du processeur augmente avec la qualité de la méthode choisie. Vous pouvez avoir la liste des méthodes supportées par :

pulseaudio --dump-resample-methods

Changer :

; resample-method = speex-float-0

Par :

resample-method = src-sinc-best-quality

Par défaut dans karmic

; high-priority = yes

sinon changer en

high-priority = yes

Relancer pulseaudio :

pulseaudio -k
pulseaudio -D

Rediriger le son vers une "entrée" virtuelle

Il est possible avec PulseAudio de récupérer le son que vous écoutez et le rediriger vers un périphérique d'entrée virtuel. Ce qui peut permettre d'enregistrer le son en écoute, à l'aide d'un logiciel permettant l'enregistrement de son, par exemple l'Enregistreur de sons (inclus par défaut) ou bien Audacity.

Pour ce faire, il faut avoir installé le contrôleur du volume de PulseAudio pavucontrol, ainsi que pavumeter sous KDE (pulseaudio suffit peut-être).

L'onglet "enregistrement" du contrôleur du volume de PulseAudio contient toutes les sources audio utilisées actuellement. Il faut donc que le logiciel d'enregistrement soit actif.

Il faut ensuite sélectionner la source désirée (pour cela cliquer sur la source active) La sortie audio, pour le retour en entrée, s'appelle "Monitor of <nom de votre sortie audio>"

Rediriger l'entrée de la carte son vers la sortie

Dans cette section il est conseillé de baisser fortement le son de ses hauts parleurs avant de lancer ces commandes, car si l'entrée n'est pas la bonne ou si le microphone est trop près de l'ordinateur, il y a un risque pour que le micro s'enregistre lui même, ce qui peut produire rapidement un bruit fort, désagréable et potentiellement dangereux pour les hauts parleurs (effet Larsen).

Methode 1 : léger décalage

Il suffit de lancer dans un terminal cette commande pour que l'entrée soit redirigée vers les hauts parleurs :

parec | pacat

et pour annuler, faites Ctrl+c. Le problème de cette technique est qu'il y a un décalage d'environ une seconde entre l'entrée et la sortie. Elle est donc à utiliser si la réactivité n'est pas importante, et le plus souvent pour de courts tests.

Le choix de l'entrée peut-être fait via l'outil graphique pavucontrol dans l'onglet "Enregistrement".

Méthode 2 : sans décalage

Si vous souhaitez par exemple faire sortir le son de votre micro sur vos enceintes, lancez la commande suivante :

pactl load-module module-loopback

Si vous souhaitez que ce soit fait automatiquement à chaque démarrage, vous pouvez le faire en ajoutant la ligne :

load-module module-loopback

dans le fichier /etc/pulse/default.pa

Pour éditer ce fichier lancer la commande :

gksudo gedit /etc/pulse/default.pa
Choisir entrée en mode graphique

Le choix de l'entrée peut être fait via l'outil graphique pavucontrol dans l'onglet "Enregistrement" en pensant à choisir dans le menu en bas à gauche "Afficher : all Stream"

Choisir l'entrée en mode console

Si vous avez plusieurs entrées ou sorties, vous pouvez choisir l'entrée et la sortie en les spécifiant à pactl :

pactl load-module module-loopback source=<input device> sink=<output device>

Pour connaître le numéro de l'entrée, regardez les entrées qui sont listées ici :

pactl list sources | grep -E "Source|Description"

Si cette commande ne renvoie rien ou si vous désirez une description plus précise des sources, faites pactl list sources

De même, pour connaître le numéro de la sortie :

pactl list sinks | grep -E "Sink|Description"

Et pour une description plus complète faites pactl list sinks

Annuler la redirection audio

Pour annuler la redirection, au moment où l'on lance la commande "pactl load-module", un numéro nous est donné : c'est l'ID du module. Pour désactiver ce module, faites :

pactl unload-module <ID>

Pour connaitre l'ID du module si vous l'avez oublié, regardez la sortie de :

pactl list modules

Compresser le flux sonore et le diffuser en http

Grâce à la possibilité d'utiliser le protocole RTP avec PulseAudio, il est possible de se servir de vlc pour compresser le son avant de l'envoyer vers le réseau local ou sur Internet pour être lu avec n'importe quel lecteur multimedia sur toute les plateformes.

Selon que vous utilisez PulseAudio en tant que daemon système ou en mode utilisateur, éditez les fichiers /etc/pulse/system.pa ou /etc/pulse/default.pa et ajoutez les deux lignes suivantes :

##rtp stream
load-module module-null-sink sink_name="rtp"
load-module module-rtp-send source="rtp.monitor" destination="192.168.1.42" port="10002"

Le premier module permettra d'avoir un sink défini pour la sortie RTP, mais il est possible de configurer la source du module-rtp-send sur le principal si vous le souhaitez, pensez dans ce cas à lui donner un nom dans le fichier de configuration.

La destination doit être l'adresse IP de votre machine (pour une raison obscure, ça ne semble pas fonctionner en utilisant l'adresse locale 127.0.0.1). Vous pouvez changer le port si celui-ci est déjà utilisé par une autre application.

Ensuite, il sera nécessaire de récupérer le flux RTP et de le réencoder avec VLC pour le diffuser sur le réseau en http. La commande suivante vous fera ça très bien :

cvlc rtp://192.168.1.42:10002 --sout '#transcode{acodec=mp3,ab=320}:std{access=http,mux=ts,dst=192.168.1.42:10001}'

Pensez encore une fois à bien configurer les bonnes adresses IP.

Pour que VLC puisse continuer à fonctionner en permanence, utilisez une instance screen (le paquet screen doit être installé).

Cette méthode est tout à fait adaptée pour réaliser une webradio.

Problèmes connus

Pulseaudio trop gourmand ( trou de mémoire )

Voir sur le forum

  • dans Synaptic , recherchez: udev
  • si vous avez la version 147~-6.1 , selectionnez-la
  • Clic droit sur le paquet → forcer la version → 147~-6

Firefox, Flash et PulseAudio

Ubuntu 8.04 LTS

Adobe Flash player 10 résout les soucis entre PulseAudio et Flash. Le paquet est disponible dans le dépôt multiverse, il suffit de l'installer : flashplugin-nonfree.

Dans Ubuntu 8.04, il existe un paquet qui crée un flux audio qui reprend le son sortant du navigateur web. libflashsupport.

D'après cette note, l'installation du paquet libflashsupport cause des instabilités importantes.

Ubuntu 9.04 et ultérieures

Pour faire fonctionner certaines applications recalcitrantes telles Skype et Flash de façon propre, il suffit de désactiver PulseAudio pour n'utiliser que la couche Alsa.

La procédure consiste à désactiver les paquets de PulseAudio, puis à installer quelques outils pour faciliter les réglages éventuels d'Alsa.

Documentation initiale expliquant les détails de la méthode :

Le son "craque"

Il se peut que le son "craque" depuis la dernière version (0.9.14).

Le problème semble être dû à la fonction "tsched" activée par défaut. Pour corriger ceci, trouver dans le fichier default.pa (dans ~/.pulse généralement) la ligne load-module module-hal-detect et ajouter tsched=0 :

load-module module-hal-detect  tsched=0

Si vous utiisez module-alsa-sink, ajouter lui aussi "tsched=0"

load-module module-alsa-sink device=hw:0,0 sink_name=alsa_out tsched=0

Si vous ne trouvez pas la ligne "load-module module-hal-detect" editer le fichier " /etc/pulse/default.pa " et remplacer la ligne;

load-module module-udev-detect

par ;

load-module module-udev-detect tsched=0

Il se peut que PulseAudio soit moins stable (plante au changement de musique par exemple). En augmentant default-fragment-size-msec dans daemon.conf, le problème est moins présent :

default-sample-channels = 2
high-priority = yes
default-fragments = 8
default-fragment-size-msec = 25

Ne pas oublier de tuer

$ pulseaudio -k

puis de relancer le démon

$ pulseaudio -D

Skype

Skype ne fonctionne pas toujours avec les entrées / sorties de PulseAudio. Ce problème est décrit sur le wiki de PulseAudio (en).

Note : Ce problème a été réglé dans la version 2.1. Le texte suivant reste valide pour les versions antérieures de Skype.

Une solution efficace (source (en)) consiste à déclarer des entrées / sorties audio spécifiques. Cela permet à Skype de contourner PulseAudio.

Editer le fichier ~/.asoundrc :

Rajouter les options suivantes à la fin du fichier :

pcm.skypeout
{
	type plug
	slave.pcm "dmix"
}
ctl.skypeout
{
	type hw
	card 0
}
pcm.skypein
{
	type plug
	slave.pcm "input"
}
ctl.skypein
{
	type hw
	card 0
}

Redémarrer. Ouvrir Skype et configurer les réglages audio sous Skype ("Options" → "Son") avec "skypeout" pour "son sortant" et "sonnerie". (NB : à priori, il est possible d'utiliser "skypein" pour le "son entrant" mais je n'ai pas fait la manipulation et j'ai laissé le device hardware par défaut).

Cette configuration permet de faire fonctionner Skype correctement sur les ressources audio locales mais il n'est en revanche plus possible d'utiliser les ressources audio d'un autre serveur PulseAudio distant pour Skype !

Une solution complémentaire, préconisée par Skype (Support Skype), consiste à ajouter ou éditer le fichier ~/.pulse/client.conf en y ajoutant la ligne suivante :

autospawn=no

SDL

Les applications SDL (une majorité de jeux comme les fps ou xmoto) utilisent alsa, mais ces applications renvoient une erreur de greffon. pour y remédier, deux solutions :

Sortie SDL pulseaudio native :

sudo apt-get install libsdl1.2debian-pulseaudio
export SDL_AUDIODRIVER="pulse"

Mais pas encore assez mure, le son n'est pas terrible.

L'autre solution est de passer par esd :

sudo apt-get install libsdl1.2debian-esd
export SDL_AUDIODRIVER="esd"

Maintenant les flux de sortie de ces applications sont disponibles dans pulseaudio et réglables avec pavucontrol.

Récupérer le son des applications utilisant OSS

Comme aoss autrefois pour ALSA, Padsp est un « wrapper » qui va convertir les flux oss en flux pulseaudio. Il a l'avantage d'être plus stable et d'offrir plus de fonctionnalités. Il est installé d'office avec PulseAudio.

Exemple :

$ padsp mon_programme

Wine

Depuis la version 1.1.3, Wine sait utiliser directement PulseAudio sans manipulation (configuration audio dans winecfg : ALSA). Il suffit que la sortie ALSA soit bien redirigée vers PulseAudio ce qui est le cas par défaut.

Autres applications

D'autres problèmes non traités ici ont leur solution sur cette page : PulseAudio Perfect Setup (en)

Plusieurs cartes son (enceintes ou casque USB par exemple)

Il se peut que les hauts parleurs usb ne fonctionnent pas. Il faut alors installer pavucontrol pour rediriger le flux vers les enceintes USB, c'est-à-dire mettre ces enceintes "par défaut". L'effet n'est pas immédiat, il faut relancer.

Si vous souhaitez rediriger le flux à la fois vers la carte son interne (pour utiliser des enceintes branchées directement sur celle-ci) et aussi vers le casque, installez paprefs puis ouvrez-le (Système → Préférences → Préférences de PulseAudio) puis dans l'onglet "Sorties simultanées" et cochez la case "Ajouter un périphérique de sortie virtuel pour une sortie simultanée sur toutes les cartes sons locales". Il ne vous reste plus qu'à redémarrer PulseAudio (ou simplement le système) puis ouvrez les préférences du son (Système → Préférences → Son) puis dans l'onglet "Sortie" sélectionnez la nouvelle sortie appelée "Simultaneous output to <vos différentes cartes son>".

La sourdine est toujours activée au démarrage

Copier le fichier /etc/pulse/default.pa dans le répertoire $HOME/.pulse/ et ajouter à la fin de ce fichier :

set-sink-mute 0 no

Pulseaudio mute les canaux du son au démarrage

On peut vérifier le problème en allant voir si le son est mis en sourdine dans alsamixer ou gnome-alsamixer à chaque redémarrage alors que l'indicateur du son n'est pas sur muet au niveau du tableau de bord. Rapport de bug sur Launchpad et ticket de Pulseaudio. Éditez le fichier /etc/pulse/default.pa, rechercher la ligne :

load-module module-device-restore

et la commenter (c'est çà dire rajouter le signe # devant) :

#load-module module-device-restore

Sauvegarder.

Pulse et MPD

Si vous rencontrez des problèmes entre mpd et pulse, voir la page de MPD

Pulseaudio en tant que démon système

Depuis Jaunty, il arrive que le son saccade avec PulseAudio. Chez moi, le son saccade toujours, malgré le temps réel. Mais lancé en tant que root, plus de problèmes.

éditez le fichier /etc/pulse/daemon.conf comme ceci :

# This file is part of PulseAudio.
#
# PulseAudio is free software; you can redistribute it and/or modify
# it under the terms of the GNU Lesser General Public License as published by
# the Free Software Foundation; either version 2 of the License, or
# (at your option) any later version.
#
# PulseAudio is distributed in the hope that it will be useful, but
# WITHOUT ANY WARRANTY; without even the implied warranty of
# MERCHANTABILITY or FITNESS FOR A PARTICULAR PURPOSE. See the GNU
# General Public License for more details.
#
# You should have received a copy of the GNU Lesser General Public License
# along with PulseAudio; if not, write to the Free Software
# Foundation, Inc., 59 Temple Place, Suite 330, Boston, MA 02111-1307
# USA.

## Configuration file for the PulseAudio daemon. See pulse-daemon.conf(5) for
## more information. Default values a commented out.  Use either ; or # for
## commenting.

daemonize = no
fail = yes
disallow-module-loading = no
disallow-exit = no
use-pid-file = yes
system-instance = yes
disable-shm = no
shm-size-bytes = 0 # setting this 0 will use the system-default, usually 64 MiB

high-priority = yes
nice-level = -11

realtime-scheduling = yes
; realtime-priority = 5

; exit-idle-time = 20
; module-idle-time = 20
; scache-idle-time = 20

; dl-search-path = (depends on architecture)

; load-default-script-file = yes
; default-script-file = 

; log-target = auto
; log-level = notice

resample-method = src-linear
; disable-remixing = no
; disable-lfe-remixing = yes

no-cpu-limit = yes

; rlimit-fsize = -1
; rlimit-data = -1
; rlimit-stack = -1
; rlimit-core = -1
; rlimit-as = -1
; rlimit-rss = -1
; rlimit-nproc = -1
; rlimit-nofile = 256
; rlimit-memlock = -1
; rlimit-locks = -1
; rlimit-sigpending = -1
; rlimit-msgqueue = -1
; rlimit-nice = 31
; rlimit-rtprio = 9
; rlimit-rtttime = 1000000

; default-sample-format = s16le
; default-sample-rate = 44100
 default-sample-channels = 2

default-fragments = 8
default-fragment-size-msec = 5

Par défaut, les flux ne pourront pas êtres modifiés par pavucontrol. Pour cela, décommentez la ligne de /etc/pulse/default.pa :

load-module module-esound-protocol-tcp

Enfin, il faut indiquer au lanceur d'Ubuntu qu'on souhaite utiliser PulseAudio en tant que démon système. Pour celà, rendez-vous dans le fichier /etc/default/pulseaudio et réglez la valeur de PULSEAUDIO_SYSTEM_START à 1 :

PULSEAUDIO_SYSTEM_START=1

Ajouter son utilisateur aux groupes pulse et pulse-access :

adduser monuser pulse
adduser monuser pulse-access

Vous pouvez maintenant redémarrer PulseAudio

    pulseaudio -k
    sudo /etc/init.d/pulseaudio start

Lien du thread sur le forum : http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?pid=2675978#p2675978

Volume PCM a 100%

Le son est beaucoup trop fort & limiter le volume maximum

Certains ont pu constater que le volume général pouvait être trop fort et qu'un dérapage sur la molette de volume pouvait avoir des conséquences désastreuses sur le voisinage et les baies vitrées environnantes.

C'est peut-être votre cas si vous possédez des enceintes ne possédant pas de réglage de volume autre que celui de la carte son… Dans mon cas je possède un ensemble 5.1 d'un peu plus de 200W (altec lansing ada995 pour être précis). Ce dernier est déjà pré-amplifié et possède un bon rendement acoustique, le seul réglage disponible sur mon kit est le niveau du double-subwoofer. Je vais donc vous présenter la méthode que j'utilise afin de limiter le volume maximum ainsi qu'obtenir une plage de réglage plus élevée.

La méthode est simple: il suffit de régler (via alsamixer par exemple) une première fois le volume du PCM avec le volume master à fond puis ensuite faire en sorte d'ajuster seulement le volume master. Ainsi vous pourrez ajuster le curseur master entre 0 et 100 % (au lieu de 0-10%) sans que le son soit trop fort, vous aurez donc gagné en précision tout en limitant le volume maximum disponible via les touches multimédia de votre clavier ou l'applet en haut à droite

Toutefois, depuis l'apparition de pulseaudio vous ne pouvez plus régler le PCM de manière indépendante sans quelques petites modifications. En effet, pulseaudio gère la totalité des niveaux de volume et ne laisse pas (à première vue) la main à l'utilisateur: lorsque vous tentez de baisser le PCM, il remonte automatiquement à 100% et baisse le volume master à la place…

  • Il va donc falloir dans un premier temps dire à pulseaudio d'ignorer le volume PCM:
    ouvrez avec votre éditeur préféré le fichier présent dans /usr/share/pulseaudio/alsa-mixer/paths qui correspond à votre configuration
    sudo nano /usr/share/pulseaudio/alsa-mixer/paths/analog-output.conf.common
  • Repérez le bloc [Element PCM]:
    remplacez «volume = merge» par
    volume = ignore
  • Enregistrez le fichier
  • Redémarrez Pulseaudio pour que les changements prennent effet:
    killall pulseaudio

    Pulseaudio redémarrera automatiquement. Il vous suffit de relancer les applications qui communicaient avec pulseaudio et voilà…

Vous pouvez maintenant suivre la démarche du troisième paragraphe.

Si vous ne voulez plus de pulse audio

Sur ubuntu, pulseaudio est très implanté, et le supprimer est une méthode radicale. Peut-être trop pour certains. Cela peut-être utile pour des émulateurs console ou tout autre programme qui ne supporte pas pulse-audio.

A essayer en premier

Décocher le démarrage automatique de pulse audio dans Préférences>Applications au démarrage

Copier le fichier /etc/pulse/client.conf dans son répertoire $HOME/.pulse/ et remplacer la ligne

; autospawn = yes

par

autospawn = no

puis tuer pulseaudio par

$ pulseaudio -k

L'affaire est classée. Et pour que pulseaudio ne redémarre pas à la session suivante, il suffit créer un fichier .pulse_a11y_nostart à la racine de son répertoire $HOME

$ touch ~/.pulse_a11y_nostart

Si on change d'avis, il suffit de relancer pulseaudio

$ pulseaudio --start

et de remettre autospawn en commentaire (";") ou à yes. Pour un redémarrage normal à la session suivante, il suffira juste de virer le fichier "~/.pulse_a11y_nostart"…

Cette méthode marche sur Lucid 64 bits, sans enlever le méta paquet ubuntu-desktop ou autre. Pour retrouver un réglage de son vous pouvez installer le mixeur alsa.

Source forum ubuntu : http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?pid=3441970#p3441970

Toujours des problèmes

Il suffit de défaire toute les modifications citées au dessus, puis :

Ouvrez Synaptic et cherchez esound, un autre serveur de son, que vous cochez pour installer. Puis recherchez tout ce qui se rapproche a pulseaudio et cliquez pour faire une désinstallation complète. Si Synaptic vous signale que ca enlève des paquets gnome, vous décochez bien entendu. Cette méthode désinstalle ubuntu-desktop qui n'est utile que pour migrer d'une version à une autre.

Appliquez vos opérations, redémarrez votre PC.

Avec XCFE et xubuntu

tapez dans le terminal :

sudo apt-get remove –purge pulseaudio

et redémarrez simplement

Voir aussi

Si vous voulez plus de renseignements sur ce qu'est ou n'est pas PulseAudio, visionnez la vidéo de Lennart Poettering.

Quelques liens parlant de PulseAudio :

—-

Contributeurs : Kamilion (traduction), Ghost (création), Prometee (traduction et améliorations), ste (normalisation de la page), Manu_95 (optimisation Skype), loulouch (démon système), HacKurx (son en 5.1), Theozzfancometh (mise à jour et clarification de la page), Id2ndR (nettoyage), Syrion (Précision config), Psychederic (resample et précision de format), ignace72 (sourdine).



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0