Contenu | Rechercher | Menus
Cette page est en cours de rédaction.
Apportez votre aide…

fsck : contrôle de l'intégrité et réparation de partitions

FSCK est l'outil de contrôle d'intégrité et réparation pour les systèmes de fichiers Linux. Pour plus d'informations : verification_de_fichiers

Pour certains problèmes propres au système de fichiers NTFS, voir ntfsfix.

Pour le système de fichier FAT, se référer à la page dosfsck.

Présentation

fsck est un programme en mode console. Il se décompose en plusieurs sous-programmes, appelés automatiquement en fonction du type de la partition :

fsck.ext2      fsck.ext4      fsck.minix     fsck.nfs       fsck.vfat
fsck.cramfs    fsck.ext3      fsck.msdos     fsck.reiserfs  fstobdf

Utilisation

Pour pouvoir utiliser fsck, vous devez au préalable connaître le partitionnement de votre disque (avec gparted par exemple).

Une fois choisie la partition à examiner, il faudra la démonter :

Il faut impérativement que votre partition soit démontée, c'est-à-dire non accessible, ce qui est le cas avec un live CD

Faire un check fsck depuis un live CD est recommandé

Exemple si la partition est /dev/sda1 :

sudo umount /dev/sda1

On peut ensuite lancer la vérification :

sudo fsck /dev/sda1

Dans notre exemple, l'examen de la partition retourne :

fsck 1.40.2 (12-Jul-2007)
e2fsck 1.40.2 (12-Jul-2007)
/dev/sda1 n'a pas été démonté proprement, vérification forcée.
Passe 1 : vérification des i-noeuds, des blocs et des tailles
I-noeud 2392126, i_size est 77055, devrait être 110592.  Corriger<o>? oui

I-noeud 2392126, i_blocs est 192, devrait être 224.  Corriger<o>? oui

Passe 2 : vérification de la structure des répertoires
Passe 3 : vérification de la connectivité des répertoires
Passe 3A : optimisation des répertoires
Passe 4 : vérification des compteurs de référence
Passe 5 : vérification de l'information du sommaire de groupe

/dev/sda1: ***** LE SYSTÈME DE FICHIERS A ÉTÉ MODIFIÉ *****
/dev/sda1: 68816/6750208 files (0.9% non-contiguous), 12039728/13492584 blocks

Si des corrections doivent être effectuées, fsck vous demandera de les confirmer :

I-noeud 2392126, i_blocs est 192, devrait être 224.  Corriger<o>? oui

la lettre entre "<>" indique la réponse recommandée. Ici "o" soit "oui".

Forcer un check fsck ( la partition racine : / )

Pour vérifier la partition racine, vous devez créer un fichier forcefsck à la racine :

sudo touch /forcefsck

Ce qui aura pour effet de lancer fsck au prochain démarrage. (grâce au service /etc/init.d/checkfs.sh ou /etc/init.d/checkroot.sh)

Vous pouvez aussi rebooter le système avec l'option -F

sudo shutdown -r -F now

Cette commande "sudo shutdown -r -F now" ne fonctionne pas pour Lucid et Maverick

si le système vous demande suite à un problème, vous devrez faire un fsck manuel

étant normalement déjà en root et la partition étant montée en ro, entrez les commandes suivantes :

fdisk -l

pour connaître la partition à analyser /dev/… puis pour répondre yes à toutes les questions

fsck.ext3 -y /dev/...

ou

fsck.ext3 -yfv -C 0 /dev/...

les différentes options :

  • y ⇒ répond yes aux questions
  • f ⇒ force le check même si le système est clean
  • v ⇒ mode verbeux
  • -C 0 ⇒ affichage de la barre de progression (uniquement sur ext2/3)

FIXME

Configuration

FIXME

Afficher les propriétés d'une partition

Pour afficher la liste des propriétés d'une partition, il faut utiliser tune2fs.

sudo tune2fs -l /dev/sda1

Parmi les informations retournées on peut voir :

Filesystem created:       Sat Apr 18 16:58:12 2009
Last mount time:          Thu Oct  7 23:00:57 2010
Last write time:          Thu Oct  7 23:00:57 2010
Mount count:              16
Maximum mount count:      37
Last checked:             Sun Jun 20 17:29:19 2010
Check interval:           15552000 (6 months)
Next check after:         Fri Dec 17 16:29:19 2010

Dans cet exemple, le système de fichier sera vérifié automatiquement avec fsck après le 17 décembre 2010 16:29 ou avant si jamais la partition est montée plus de 21 fois (Maximum mount - Mount count) d'ici là.

Changer la fréquence d'analyse

Pour les volumes ext2 ou ext3, il est possible de paramétrer une vérification automatique.

C'est déjà le cas par défaut sous Ubuntu (au bout d'environ 30 montages).

Pour modifier les paramètres, il faut utiliser tune2fs. Exemple :

sudo tune2fs -c 50 /dev/sda1

permet de lancer fsck tout les 50 montages de la partition.

Interfaces graphiques

FIXME

Lancer en root au démarrage

FIXME

On peut démarrer en root via le mode rescue donc pas besoin d'affecter de mot de passe à root!

Il est possible qu'après que l'ordinateur ait planté, il soit nécessaire de lancer fsck au démarrage. Or il faut le faire avec le compte root, et avec Ubuntu le mot de passe de ce compte n'existe pas. Si vous utilisez un ordinateur portable, il peut être possible d'éviter de passer par la case Live CD, ce qui peut être utile lorsque ce moyen n'est pas à disposition. Voici une méthode qui peut, dans certains cas, fonctionner :

  • Débrancher le secteur et démarrer sur la batterie, la vérification des disques sera ignorée
  • Lancer fsck dans un terminal :
    sudo fsck

Afin de pouvoir utiliser le compte root, ce qui éviterait des problèmes lorsque fsck doit être lancé au démarrage, il est possible de changer le mot de passe root avec

sudo passwd root

Voir aussi

  • pysdm : gestion graphique d'espaces de stockage (traduction littérale),
  • bonager : interface graphique pour le contrôle des vérifications disque,

http://ubuntuforums.org/showthread.php?t=295262 Bonager: The Boot Scan Manager, From the author of ParolaPass: The Password Generator: PLEASE DO NOT USE Bonager!! GREAT NEWS! Starting with 9.04, Ubuntu now has this functionality built-in!


Contributeurs principaux : …


fsck.txt · Dernière modification: Le 08/10/2013, 15:34 par tutoux
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0