Contenu | Rechercher | Menus
Selon les tags présents sur cette page, les informations qu'elle contient n'ont pas été vérifiées depuis Ubuntu 12.04 LTS.
Apportez votre aide…

Installation d'Ubuntu sur un disque USB

Ce tutoriel traite de l'installation d'Ubuntu sur un disque dur USB.
Ce tutoriel ne traite pas de la confection d'un live-USB ni d'une live sur disque dur, dite "frugale".

Ce type d'installation ne convient pas pour installer Ubuntu sur une clé USB (la clé meurt très rapidement à cause des écritures incessantes). Pour une clé USB, la configuration live-USB en mode persistant est plus adaptée.
Comme le démarrage d'un système live passe par la décompression d'une vaste archive .iso, il sera moins rapide. Mais, après démarrage, le système live sera aussi rapide qu'un système installé.

Si vous désirez un *buntu capable de fonctionner sur 90% des autres PC, même anciens, en plus de votre pc habituel, alors
- choisissez une variante 32 bits légère (Lubuntu ou Xubuntu) ;
- n'installez surtout pas de pilote graphique spécifique.

Jusqu'au noyau 3.2 (Xubuntu 12.04.5 inclus ; autres *buntu 12.04.1 inclus) les cartes graphiques anciennes sont supportées. On regrettera que ce support ait été abandonné dans les noyaux ultérieurs.

Pré-requis

Avant de commencer, il vous faut :

  • un disque dur USB de capacité suffisante (minimum 20Go pour être à l'aise) ;
  • un média d'installation (live-CD ou live-USB ou Framakey Ubuntu-fr Remix) ;
  • avoir branché votre disque USB, et avoir repéré son "nom" (sda, ou sdb, ou sdc, etc) dans l'arborescence : dans l'exemple qui suit, "sda" est le disque USB sur lequel on veut installer Ubuntu.

Préférez un petit disque ! Si vous utilisez un disque de trois pouces et demi, il lui faudra impérativement une alimentation distincte de celle du pc. Sinon, vous grillerez tôt ou tard un composant du pc hôte (alimentation ou carte pci-usb ou carte-mère).
Explication : un disque dur de trois pouces et demi consomme plus de courant que celui fourni par deux ports usb.

Ce qui suit n'est pas obligatoire mais très vivement conseillé :
Pour éviter toute catastrophe, débranchez, le temps de l'installation, les disques internes et tous vos supports de stockage sauf le disque USB sur lequel vous voulez installer Ubuntu.

Installation

Démarrer l'installation

Par exemple, si vous utilisez un live-CD, démarrez votre ordinateur sur celui-ci et commencez l'installation jusqu'à l'étape de partitionnement (intitulée "Préparation de l'espace disque" dans Ubuntu 10.04).

Configuration des partitions

Lors de l'installation, choisissez le partitionnement manuel afin de créer vos partitions (au minimum une partition racine et une swap, voir ICI) sur votre disque USB. ( « /dev/sda » dans cet exemple)

On ne touche pas aux autres disques… ce qui est simple si on a pris la précaution de les débrancher. :-D

Une fois correctement configuré, cela donne dans notre exemple :

1426254623.jpg

Il ne vous reste qu'à cocher les cases pour formater les partitions (si vous ne l'aviez pas fait avant).

Installation du chargeur de démarrage sur le disque USB

Pour que le disque USB soit autonome, il faut installer le chargeur d'amorçage (grub-pc) sur le disque USB («/dev/sda » dans cet exemple).

À moins de savoir exactement ce que vous faites, pas de nombre dans l'expression "/dev/sd…" !

Les deux écrans ci-dessous correspondent à Ubuntu 10.04. Pour la version Ubuntu 11.10, la sélection pour le chargeur d'amorçage se fait à l'étape "Allouer de l'espace disque" en même temps que la configuration des partitions :

Pour cela, lorsque vous voyez l'écran récapitulatif ci-dessous, cliquez sur le bouton «avancé» en bas à droite.

Puis sélectionnez dans le menu déroulant votre disque USB («/dev/sda » dans cet exemple)

Voila, le paramétrage est fini. L'installation va s'achever toute seule.
Ensuite, éteignez tout, ôtez le média installateur et redémarrez une première fois, pour admirer le résultat, et faire votre première mise à jour :
Mais, pour la compatibilité avec des pc variés, rappelez-vous de refuser tout pilote graphique spécifique !

sudo apt-get update
sudo apt-get dist-upgrade

Si la mise à jour inclut un nouveau noyau, redémarrez encore une fois.
Éteignez tout de nouveau et rebranchez le ou les disques internes.
Pour finir, vous pouvez compléter l'installation d'Ubuntu en suivant ce tutoriel.

Spécificités support USB EFI

La version ubuntu 14.04.3 a servi à la préparation de cette partie de document.

En Live-USB Préparer le support avec gparted

Création d'une table de partition au format "gpt" et non "msdos".

Création de la partition de démarrage. Ses caractéristiques: Taille 511 Mo avec un drapeau boot ⇒ Ce n'est pas un drapeau legacy-boot ni bios-grub. Une taille de 4 Mo serait suffisante, mais pas pour cet installateur qui trouve que 255 Mo est trop petit!!!! Lui mettre une étiquette 'ESPusb'. Cela sera pratique pour la suite. Lui créer un répertoire EFI.

Création de la partition SLASH avec la taille voulue et une étiquette 'SLASHusb'.

Création de la partition SWAP.

Création éventuelle d'autres partitions (Pour le moment non testé).

Si vous utilisez déjà ubuntu

Cela est très important: Son démarrage va être irrémédiablement écrasé en installant un nouveau ubuntu. Si vous souhaitez y revenir de façon rapide, il est préférable de sauver la configuration. ¨Pour cela vous montez la partition de boot fat32. Vous vous positionnez dans le répertoire /media/ubuntu/EFI/ubuntu et vous copier le fichier grub.cfg dans le fichier grub.REFERENCE

Installation

En standard, l'installateur vous propose d'installer UBUNTU à coté des autres logiciels. C'est une solution qu'il est possible d'utiliser. Dans ce cas, il installera la partition / sur la totalité de l'espace disque restant. Il faut donc continuer à prendre le choix 'autre chose'. En premier, il faut sélectionner la partition de démarrage. Le point de montage /boot/efi lui sera automatiquement alloué. Le reste des sélections est sans changement . A noter que toutes les partions 'swap' sont automatiquement sélectionnées.

Gestion du chargeur de démarrage

Le démarrage EFI ne se fait pas par le MBR mais en utilisant des fichiers contenus dans la partition de démarrage. L'installateur ne prévoit toujours pas de mettre le nécessaire dans le disque externe. Donc lorsque l'installation sur le disque externe est finie, il faudra faire l'action de continuer à tester afin de prendre en charge cette duplication. Il est nécessaire de monter les partitions fat32 des disques externe et interne et de faire la commande de duplication cp -R /media/ubuntu/'identifiant partition FAT32 du disque interne'/EFI/ubuntu /media/ubuntu/ESPusb/EFI

Réparation du micro

Il sera bon de terminer cette réparation en revenant dans le bios pour l'informer des changements qui ont été faits car le support de boot qu'il connaissait sur /dev/sdb va devenir radicalement différent au prochain boot. Le grub va planter si cette action n'est pas faite.

Si vous utilisiez déjà ubuntu

L'installation de ubuntu dans la partition de boot interne a fait quelques dégâts qu'il faut rapidement corriger tant que nous sommes en live-usb et que les partitions de boot sont montées. En effet, lors de l'installation, le boot a eu lieu avec une clé USB montée sur /dev/sdb, le disque externe est alors monté sur /dev/sdc. Toute la structure de boot de ubuntu a été enregistrée comme devant booter avec /dev/sdc2. Or bientôt, on va démonter la live USB et le disque de boot deviendra /dev/sdb2. Si le micro doit continuer à booter avec un ubuntu interne, il est nécessaire de modifier le fichier qui pilote le démarrage du grub pour lui faire remettre l'ancienne valeur. C'est le moment d'écraser le fichier grub.cfg par grub.REFERENCE. Si vous avez oublié de sauvegarder, il est assez facile de reconstituer le fichier. La commande sudo blkid redonnera les références de la partition qui contient le ubuntu précédant ainsi que son n° d'ordre. Actuellement bloqué au boot avec un message disant qu'il y a un problème pour monter le répertoire /etc/fstab: :?:

  http://askubuntu.com/questions/168290/why-cant-mount-read-files-in-etc-fstab-d

Si vous utilisiez un autre OS.

Si votre but est d'utiliser ubuntu de cette manière, il est atteint. Si votre but est autre, il faut enlever la séquence prioritaire qu'il a mise dans le bios EFI. Cet ordre de démarrage se traite normalement dans le bios EFI mais pour les bios EFI un peu anciens qui n'ont pas cette possibilité, il est bon de réarranger l'ordre de boot pour ne plus avoir ubuntu prioritaire. On peut aussi supprimer son entrée dans le BIOS ainsi que son répertoire dans la partition de boot. 'efibootmgr' sera à installer dans la live-usb.

Utilisation de ce support par d'autres micros EFI

Suppression des adhérences.

C'est le moment de supprimer ce qui se rattache encore au disque.interne. Il faut corriger le contenu de fichier /etc/fstab. de la nouvelle partition de démarrage: Suppression de la ligne de swap qui référencie le disque interne pour ne conserver que celle qui référencie le disque externe. Rectification de l'UUID du répertoire /boot/efi pour le faire pointer sur celui qu'on a construit de toute pièce.

Utilisation par un micro EFI ayant déjà un grub.

La méthode simple est de lancer le micro classiquement et de faire une commande 'sudo update-grub' afin qu'il incorpore cette partition à sa liste de boot. Ultérieurement, si le choix de cette partition est fait, il faudra que le disque externe soit branché. Sinon il n'a pas besoin de l'être.

Utilisation par un micro EFI n'ayant pas de grub

Nous allons dire que ce disque USB va être utilisé comme une clé USB d'installation de ubuntu. Pour cela il faut encore bricoler un peu… En premier on va créer la structure de boot classique d'une clé USB à savoir la création du répertoire /media/ubuntu/ESPusb/EFI/boot puis il faudra copier le fichier de démarrage grubx64.efi actuellement présent dans le répertoire /media/ubuntu/ESPusb/EFI/ubuntu puis on renommera ce fichier en bootx64.efi. Dans le doute on recommencera la copie pour avoir les deux principaux fichiers de boot présents. Il faut maintenant s'intéresser de nouveau au fichier de paramétrage grub.cfg qu'il faut modifier pour prendre en compte que la partition de boot sera le disque 0 et non le disque 2. Cette modification faite, il faut aussi le transférer. Vous pouvez alors arrêter la live session de ubuntu et perdre la clé d'installation. Vous avez maintenant un disque externe opérationnel pour tous les micros EFI y compris le votre. Vous pouvez enfin quitter la session live et vérifier que….Ce chapitre est utile.

usb14-04-3@usb14043:/boot/efi/EFI$ ls -rtl * boot:

-rwxr-xr-x 1 root root 956792 août 16 22:12 bootx64.efi

-rwxr-xr-x 1 root root 956792 août 16 22:14 grubx64.efi

-rwxr-xr-x 1 root root 126 août 16 22:21 grub.cfg

ubuntu:

-rwxr-xr-x 1 root root 1355736 août 16 13:25 shimx64.efi

-rwxr-xr-x 1 root root 1178240 août 16 13:25 MokManager.efi

-rwxr-xr-x 1 root root 956792 août 16 13:25 grubx64.efi

-rwxr-xr-x 1 root root 126 août 16 22:25 grub.cfg

usb14-04-3@usb14043:/boot/efi/EFI/boot$ pg grub.cfg

search.fs_uuid 250efcb3-12d3-4763-97ef-cad84264ca5a root hd0,gpt2

set prefix=($root)'/boot/grub'

configfile $prefix/grub.cfg

Voir aussi



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0