Contenu | Rechercher | Menus

FFmpeg

 Logo de ffmpeg FFmpeg est un logiciel de lecture et encodage de vidéo. Très puissant comme son alter ego Mencoder, il assure en ligne de commande la possibilité de convertir les fichiers vidéo d'un format à un autre. Depuis Ubuntu 14.04 FFmpeg n'est plus dans les dépôts Ubuntu (voir note ci-dessous). Il est remplacé par avconv

Utilisation graphique

Il existe des interfaces graphiques permettant de simplifier grandement le transcodage de fichiers :

  • EKD - EKD est un logiciel libre qui se propose de faire des opérations de post-production aussi bien pour des vidéo, que pour des images. En ce qui concerne les images, EKD fait du traitement par lots.
  • WinFF - Ce logiciel vous permet de choisir parmi une liste de profils un encodage vidéo qui conviendra à vos attentes. Par exemple si vous voulez faire une vidéo compatible Blackberry, il ne vous sera même pas nécessaire de savoir quel est l'encodage interne utilisé.
  • Arista Transcoder - Type WinFF , avec une interface voir la page arista.

D'autres interfaces graphiques ont été créées pour répondre à des attentes spécifiques :

  • Mobile Media Converter - Se propose quant à lui de transcoder vos vidéo pour les appareils de lecture vidéo mobiles tels que les téléphones portables les iPod et les lecteurs MP3/MP4.

D'autres logiciels permettent de faire des modifications plus profondes à la vidéo et utilisent FFMpeg pour rendre la vidéo finale :

  • Avidemux - Sa principale particularité est de permettre l'application de filtres à la vidéo comme par exemple enlever les bandes noires d'une vidéo. Concernant le transcodage il se débrouille très bien et permet l'utilisation des principaux codecs en lecture et en écriture (équivalent de Virtualdub).
  • Cinelerra - Logiciel de montage extrêmement puissant, ne convient pas aux débutants et ne propose pas une interface simple d'utilisation en matière de transcodage. Réservez-le à vos effets spéciaux :-D
  • Kino - Logiciel de montage et de transcodage destiné aux débutants.
  • Outreel - Une autre GUI pour FFMpeg.

Installation

Dépôt officiel (jusqu’à Ubuntu 13.10)

Il suffit d'installer le paquet ffmpeg une fois les dépôts Universe activés.

Note : les packages par défaut ne contiennent pas les codecs les plus classiques comme "mpeg4", pour cela il faut installer spécifiquement

sudo apt-get install libavcodec53 libavdevice53 libavformat53 libavutil51 libpostproc52 libswscale2 ffmpeg

Depuis Ubuntu 14.04

Depuis Ubuntu 14.04 FFmpeg n'est plus dans les dépôts Ubuntu.

Il est remplacé par son fork avconv (présent dans le paquet libav-tools).

Un ppa semble toutefois fonctionnel (voir chapitre suivant).

Voir cette page (en anglais) pour plus d'explications.

Lire la partie suivante pour des explications en français :

Il y a eu une scission entre les développeurs : une partie est sur Libav et une autre partie sur FFmpeg. La version de Libav est celle qui est utilisée sur Ubuntu. Cependant Libav a décidé de ne plus avoir de liens avec ffmpeg, ils ont donc décidé de changer de commande. D'où la création de la commande avconv et un message indiquant l'obsolescence de ffmpeg. La communauté FFmpeg continuera avec la commande ffmpeg.

On peut donc envisager que dans le futur cohabiteront la commande ffmpeg de FFmpeg et la commande avconv de Libav.

Voir des réactions à ce sujet sur LinuxFR.org et un billet de blog un peu plus explicatif.

Dépôt PPA (de Jon Severinsson)

Ajouter le dépôt PPA de Jon Severinsson pour ffmpeg en tapant la commande :

sudo add-apt-repository ppa:jon-severinsson/ffmpeg && sudo apt-get update -qq

et ensuite pour l'installer cliquer ici

Par compilation

Il peut être intéressant de compiler FFmpeg afin de bénéficier des dernières optimisations et de manipuler des formats qui n'étaient pas encore supportés. Par exemple pour les vidéo haute définition encodées avec x264 qui demandent beaucoup moins de ressources dans les dernières versions. (Voir le changelog de FFmpeg)

Cette méthode permet d'installer la toute dernière version de FFmpeg, mais celle-ci provenant du serveur Git, elle est toujours en développement, ce qui signifie qu'elle peut se révéler instable. L'utilisation de cette version est donc à vos risques et périls.

Pour les détails de la compilation, rendez-vous à la page : Comment compiler FFmpeg

FFmpeg et le support AAC

référez-vous à la méthode par compilation : Comment compiler FFmpeg

Et voilà, la version compilée devrait permettre de compresser vos vidéo pour la PSP.

Utilisation

pré-requis : savoir utiliser un terminal

FFMpeg s'utilise en ligne de commande dans un terminal.

Ce programme demande un peu de patience pour le domestiquer, mais nous allons essayer de vous expliquer son fonctionnement bien comme il faut !

Première chose, il faut passer des instructions au programme pour fonctionner. Une instruction est un texte, le plus souvent précédé d'un tiret, qui permet d'expliquer à un programme en ligne de commande ce que l'on veut de lui ! Les instructions peuvent être dans l'ordre que vous voulez ! Mais vous ne devez pas mélanger l'instruction et l'information que l'on veut passer à l'instruction. Par exemple :

-vcodec copy

-vcodec commence par un tiret, il est donc l'instruction, "copy" par contre est ce que l'on veut dire à "-vcodec" il faut donc qu'il soit précisé juste après !

Pour en savoir plus, analysez les exemples de conversions en bas de page et dans le courant du texte !

Commencer sur une bonne base

Toutes les instructions se passent de la même façon. Par exemple pour -vcodec copy taper dans un terminal:

ffmpeg -vcodec copy

Pour identifier le format d'un fichier multimedia (audio et/ou video), tapez :

ffmpeg -i fichier 2>&1 | egrep "Seems|Input|Duration:|Stream"
Seems stream 1 codec frame rate differs from container frame rate: 1000.00 (1000/1) -> 25.00 (25/1)
Input #0, asf, from 'fichier':
  Duration: 00:01:19.50, start: 4.000000, bitrate: 389 kb/s
    Stream #0.0: Audio: wmav2, 44100 Hz, stereo, s16, 64 kb/s
    Stream #0.1: Video: wmv3, yuv420p, 320x240, 323 kb/s, 25 tbr, 1k tbn, 1k tbc

Le nombre d'instructions à passer peut être grand, il faudra en ajouter bout à bout et au final vous finirez par créer vous-même une commande correspondant à vos besoins ! Une commande finale ressemblera à ça :

ffmpeg -i "vidéo d'entrée.avi" -threads 4 -f matroska -vcodec libvpx -vb 1350000 -rc_lookahead 16 -keyint_min 0 -g 360 -skip_threshold 0 -level 116 -qmin 15 -qmax 30 -acodec libvorbis -ab 128k -ar 44100 -ac 2 "vidéo de sortie.mkv"

Connaître FFmpeg

Ces instructions n'ont rien à voir avec l'encodage, elles servent à savoir ce que contient FFMpeg !

Connaître les conteneurs installés

Il est important de savoir ce que FFmpeg est capable de lire et d'écrire ! Si vous ne le savez pas, c'est simple ! Vous ne pouvez rien faire ! Lancez la commande :

ffmpeg -formats

Il est recommandé d'utiliser

avconv -formats

dorénavant

Après avoir appuyé sur la touche "Entrée", vous devez avoir une longue liste de formats (conteneurs) que reconnaît ffmpeg. Cette liste est organisée de manière simple, la première colonne indique si l'on peut lire (D) ou écrire (E) le format en question.

DE matroska        Matroska file format

Veut simplement dire que l'on peut à la fois lire et écrire les fichiers .mkv avec ffmpeg.

Connaître les codecs installés

Comme pour les conteneurs, vous pouvez avoir la liste des codecs disponibles. Pour ceci faites :

ffmpeg -codecs

Vous aurez une liste avec là aussi les fameux D et E. Mais aussi des V, A ou S qui vous permettent de savoir si un codec concerne la vidéo, le son ou les sous-titres.

Vous pouvez voir les codecs étranges comme libquelquechose. Ce sont des codecs externes pour ffmpeg.

Vous trouverez par exemple vorbis et libvorbis. Le codec est le même, il s'agit juste de deux encodeurs différents. Si la qualité est importante pour vous, préférez les libquelquechose aux quelquechose eux-mêmes.

Par exemple préférez libvorbis à vorbis, libfaac à aac, car la qualité s'en ressentira…

Instruction générale

Utilisation Multithreads

Si FFmpeg est compilé avec la possibilité de faire du multithreading (la version par défaut d'Ubuntu le permet par exemple), il permet sans aucune difficulté d'utiliser les processeurs actuels à leur plein potentiel pour encoder un fichier, il suffit de passer l'instruction threads à ffmpeg à chaque encodage :

-threads 0

Vous pouvez spécifier le nombre de threads à utiliser comme ceci :

-threads N

N étant le nombre de threads à utiliser. Vous pouvez donc en utiliser seulement 3 sur un processeur Quad Core pour garder une grande réactivité sur une autre tâche.

Vous pouvez ensuite compléter par n'importe quelles instructions, et si le codec supporte le multithreading il utilisera automatiquement au mieux votre installation.

Fichiers d'entrée et de sortie

Le fichier d'entrée est spécifié par l'option -i, suivi du fichier à encoder. Pour aller plus vite vous pouvez taper "-i", espace, et glisser le fichier à encoder dans le terminal.

Ce qui donne :

-i "/home/vous/fichier vidéo.avi"

Pour donner le nom de votre fichier de sortie, il faudra juste le taper à la fin de votre commande ffmpeg.

ffmpeg -bla bla -bla bla "/home/vous/fichier vidéo de sortie.mkv"

Attention ! À moins de savoir exactement ce que vous faites, vous ne devez rien mettre après le nom du fichier final.

Choisir le conteneur

Le conteneur est choisi automatiquement via l'extension du fichier. C'est-à-dire que si le fichier final se termine par .mkv le format sera automatiquement mis en matroska sans vous demander votre avis.

Mais vous pouvez-vous exprimer haut et fort ! en précisant le format via l'option -f. Vous pouvez faire suivre "-f" de tous les formats que vous voulez suivant la liste que vous donne ffmpeg -formats. Par exemple :

-f matroska
-f avi

Extraction de la bande Audio

Tapez la commande :

ffmpeg -i <nom du fichier video> -vn -acodec libmp3lame bande_son

Cette commande n'extraira pas la piste audio originale, mais la transcodera en mp3, ce qui a des effets néfastes sur la qualité (mais peut servir un intérêt de compatibilité).

On lui préférera de manière générale cette méthode pour extraire la piste audio originale (sans transcodage) de la vidéo:

  • D'abord se renseigner sur le type de flux audio, via Mediainfo ou la commande
ffmpeg -i <votre vidéo>

N'oubliez pas que vous pouvez glisser-déposer votre fichier dans le terminal plutôt que de recopier entièrement son chemin d'accès. Ça limite le risque d'erreurs avec les espaces etc. ;-)

Et regarder l'avant-dernière ligne de ce qui ressort, par exemple :

...
Stream #0.1: Audio: aac, 44100 Hz, stereo, s16, 69 kb/s
At least one output file must be specified
  • Puis appuyer sur Flèche haut (pour ré-entrer automatiquement la commande précédente) ou la retaper puis compléter:
ffmpeg -i <votre fichier video> -vn -acodec copy '(destination et) nom du fichier audio créé'.EXTENSION

Remplacer EXTENSION par:

  • .m4a (préférable) ou .mp4 pour un flux audio en aac (comme dans l'exemple), la majorité des vidéos Flash (FLV) récupérées d'Internet ainsi que de nombreux MKV utilisant ce format

Attention à ne pas mettre ".aac" comme extension, sous peine d'avoir un fichier en raw aac qui ne sera pas (ou problématiquement) lisible. Le AAC doit être placé dans un conteneur pour être lu, d'où le ".m4a" qui est la version audio du MP4 (qui pourrait convenir aussi, mais bon… Vous voulez un fichier audio, donc autant faire les choses bien :-D)

  • .mp3 pour un flux audio en mp3,
  • .ogg pour un flux audio en vorbis

Extraction de la bande Video

Tapez la commande :

ffmpeg -i '(chemin et)nom du fichier video' -an -vcodec copy '(chemin et) nom de la bande video extraite'.EXTENSION

Cette commande ne fonctionnera pas tant que vous ne préciserez pas l'extension du fichier à créer, à savoir son conteneur. Ici cependant, on peut se contenter d'utiliser la même extension que le fichier source (.mkv, .ogm, .avi, etc), ou encore changer de conteneur (passer de .flv à .mkv par exemple) sans pour autant transcoder le flux vidéo, ce qui est bien pratique.

Remarque: bien que ffmpeg fasse très bien les choses, pour certains formats et en particulier le MKV, il est recommandé d'utiliser les outils dédiés tels que mkvtoolnix.

Instructions d'encodage Audio

Il faut paramétrer le son. Et c'est très simple !

-acodec "nom du codec"

Vous permet de choisir le codec.

-ab 128000

ou

-ab 128k

Vous permet de choisir le bitrate à utiliser pour le son.

Si vous préférez choisir une qualité plutôt qu'un bitrate, utilisez :

-aq 4

Les paramètres suivants sont optionnels (si l'on ne précise rien, les caractéristiques seront identiques au fichier d'origine).

Vous pouvez choisir la fréquence d'échantillonnage comme ceci :

-ar 44100

Le nombre de canaux (stereo/mono/surround) :

-ac 2

2 étant le nombre de voies (2 : stéréo, 6 : 5.1, etc …)

Instructions d'encodage vidéo

C'est là ou ça se complique car il y a plein de codecs vidéos, et ils ont souvent des instructions obscures, même pour les utilisateurs les plus avertis… Ce qui est… Déroutant…

Mais ne vous inquiétez pas, nous allons vous expliquer comment éviter les plus gros pièges !

Le codec vidéo se choisit avec l'instruction :

-vcodec

Les codecs sont nombreux, et il faudra ajouter pas mal d'instructions pour que le codec ne fasse pas n'importe quoi.

Codec libx264

Le codec libx264 a besoin d'une instruction supplémentaire obligatoire.

Si vous souhaitez l'utiliser, il est fortement conseillé d'utiliser les preset fournis par ffmpeg. Ce sont des "packs" d'options pré-configurées.

-vpre

suivi d'un preset qui donnera les paramètres par défaut de l'encodeur à FFMpeg suivant plusieurs profils.

Les preset gérant la complexité et les feature activés dans le fichier vidéo de sortie :

  • baseline : à utiliser si votre matériel n'arrive pas à décoder les fichiers encodés avec les autres preset.
  • main : inférieur au profile high
  • ipod320
  • ipod640

Le profile high n'est pas disponible en option car il est le preset par défaut.

Les preset gérant le temps nécessaire à l'encodage :

  • ultrafast : le plus rapide, mais donne la moins bonne qualité d'image.
  • superfast
  • veryfast
  • faster
  • fast
  • medium
  • slow
  • slower
  • veryslow : La meilleure qualité au prix de la vitesse
  • placebo : le plus lent, mais pas la meilleure qualité (optimisé pour les benchmarks)

Les preset gérant le temps nécessaire à un encodage sans aucune perte de qualité d'image :

  • lossless_max

** lossless_ultrafast

  • lossless_fast
  • lossless_medium
  • lossless_slow
  • lossless_slower

Par exemple, la ligne suivante permet de spécifier que le fichier de sortie doit pouvoir être lu sur à peu près n'importe quel appareil (cela donnera une moins bonne qualité d'image ou un fichier de sortie plus gros) et un encodage très lent (pour essayer de maximiser la qualité d'image) :

-vcodec libx264 -vpre baseline -vpre veryslow

Il ne reste plus qu'à dire au codec la qualité ou le débit que l'on attend pour la vidéo finale.

codec libvpx

Le codec libvpx (c'est à dire VP8) propose des options par défaut de très mauvaise qualité… Il va falloir préciser quelques options non obligatoires, mais grandement conseillées.

-rc_lookahead 16 -keyint_min 0 -g 360 -skip_threshold 0 -level 116
  • -rc_lookahead 16 permet au codec de regarder les prochaines images pour adapter ces paramètres en conséquence.
  • -g 360 demande au codec de créer une image de référence toutes les 360 images.
  • -level 116 permet de passer en mode "lent". Cela active des améliorations graphiques mais augmente le temps d'encodage. Vous pouvez la modifier en 216 pour gagner un peu de temps ou 214, mais vous perdrez en qualité.

Encodage à bitrate constant - CBR

Faire une vidéo en bitrate (débit) constant revient à rendre les scènes en mouvement moins belles que les scènes statiques, ce type d'encodage n'est pas conseillé !

Pour choisir un bitrate, il suffit de le préciser après l'instruction :

-b

Le bitrate peut être préciser en bits/s ou en kbits/s :

-b 2700000
-b 2700k

Encodage à qualité constante

Faire une qualité constante est très simple, il suffit de choisir un quantiser identique pour la qualité maximale et minimale de la vidéo avec les instructions suivantes :

-qmin 20 -qmax 20

Voilà, c'est tout ! Vous pouvez changer le nombre par un plus élevé (moins bonne qualité) ou plus bas (meilleure qualité)

Vous pouvez mixer ces paramètres avec un bitrate pour créer un bitrate constant avec des limites de qualité minimum et maximum.

avec libx264

Pour un encodage en h264, il est conseillé d'utiliser l'option -crf (non décrite dans le manuel) plutôt que "-qmin" et "-qmax".

-crf 20

Encodage 2-pass

L'encodage double passes, multi passes, 2pass ou autres, est une technique d'encodage qui mêle les deux techniques d'encodage précédentes.

Cette technique permet d'encoder une première fois à bitrate constant pour faire un index des moments qui vont être encodés avec une qualité exécrable. Ensuite lors du deuxième encodage, la qualité sera équilibrée en baissant la qualité globale des meilleures scènes pour augmenter la qualité des plus mauvaises, ce qui revient quasiment au même que d'avoir une qualité constante. Au final on aura donc une vidéo plus uniforme niveau qualité, tout en ayant le contrôle via un bitrate.

Pour lancer un encodage 2 passes il faut préciser beaucoup de paramètres et lancer l'encodage deux fois.

-b 2700000 -qmin 1 -qmax 31 -minrate 0 -maxrate 9000000 -pass 1 -passlogfile pass1.fpf

Les paramètres sont simples : on choisit le bitrate moyen voulu, le bitrate minimum (-minrate) que l'on peut atteindre (pourquoi pas 0), et le bitrate maximum (-maxrate) (là aussi, si la vidéo n'a rien à voir avec le streaming, mettez le plus haut possible). Il faut aussi préciser un quantiser minimum et maximum ! Pourquoi ? Parce que certains codecs comme le VP8 ont des bugs si on ne le fait pas…

Certains codecs ont leur maxi à 31 d'autre plus haut. Comme le VP8 et le x264 qui vont jusqu'à 51.

Ensuite, -pass 1 signifie que nous sommes en train d'effectuer la première passe. et passlogfile est le fichier "pass" que l'on écrira temporairement.

Pour la seconde passe, utilisez les mêmes paramètres à une exception ! (vous pouvez utiliser la flèche de haut pour retourner dans l'historique du terminal)

La seule chose à modifier est le paramètre -pass 1 à changer en -pass 2.

Fini !

De par mon expérience, si vous utilisez un encodage en h264 et que vous visez une certaine qualité d'image et non une taille de fichier, utilisez l'option -crf sans spécifier de bitrate.

Si, en revanche, vous voulez une taille de fichier final bien précise, utilisez un encodage en 2 passes.

Voir : Encodage DVD → MKV

Transformer la vidéo

Vous pouvez transformer la vidéo avec ffmpeg, modifier la résolution, changer l'aspect ratio (4/3, 16/9), couper autour de l'image, etc.

Bon pour la découpe… c'est clair c'est plus simple avec un outil graphique comme Handbrake, mais ne sous estimez pas la puissance de la ligne de commande hein ! :-D

Changer la résolution

Vous pouvez changer la résolution avec -s et en spécifiant la résolution. Vous pouvez spécifier manuellement (1280x720) ou automatiquement (hd720)

Voici la liste des abréviations :

sqcif qcif cif 4cif 16cif
128x96 176x144 352x288 704x576 1408x1152
qqvga qvga vga svga wvga
160x120 320x240 640x480 800x600 852x480
xga uxga sxga wxga wsxga wuxga qxga woxga qsxga wqsxga wquxga
1024x768 1600x1200 1280x1024 1366x768 1600x1024 1920x1200 2048x1536 2560x1600 2560x2048 3200x2048 3840x2400
hsxga whsxga whuxga
5120x4096 6400x4096 7680x4800
cga ega
320x200 640x350
hd480 hd720 hd1080
852x480 1280x720 1920x1080

Changer le nombre d'images par seconde

Le framerate, ou FPS se change comme ceci :

-r FPS

Par exemple :

-r 25

Changer l'aspect ratio

-aspect aspect

Aspect étant 4:3, 16:9 ou 1.3333, 1.7777. Vous pouvez faire des aspects spéciaux si vous le voulez.

Faire des essais de conversion avec FFmpeg sur une portion de fichier

La commande ci dessous permet de faire un essai d'encodage :

ffmpeg -ss 80 -t 60 -i videoInput.mpg -s 240x180 -b 380k -ab 64k videoOutput.flv

Cette commande convertit la portion commençant à t0 = 80 secondes (option -ss) et s'étendant sur une durée de 60 secondes (option -t) du fichier d'entrée "videoInput.mpg" codé en MPEG. Le fichier produit sera encodé en Flash, la taille d'image sera de 240×180, le débit engendré par son affichage de 380 kbps et le débit audio de 64 kbps.

Exemple pour sortir un fichier AVI en qualité moyenne, à partir d'un fichier OGG Theora :

ffmpeg -ss 4518 -t 1100 -b 768k -ab 128k -i videoInput.ogv -f avi videoOutput.avi

Exemples de conversions

Convertir une vidéo en WebM (VP8+Vorbis) en deux passes

Ces deux commandes permettent d'encoder en deux passes un fichier WebM. Pour que cela fonctionne vous devez avoir minimum FFMpeg 0.6 !

avconv -i 'fichier source' -threads 0 -vcodec libvpx -b 1500k -minrate 0 -maxrate 9000k -rc_lookahead 16 -keyint_min 0 -g 360 -skip_threshold 0 -level 116 -qmin 1 -qmax 51 -an  -pass 1 -passlogfile pass1.fpf pass1.webm
avconv -i 'fichier source' -threads 0 -vcodec libvpx -b 1500k -minrate 0 -maxrate 9000k -rc_lookahead 16 -keyint_min 0 -g 360 -skip_threshold 0 -level 116 -qmin 1 -qmax 51 -acodec libvorbis -ab 192k -pass 2 -passlogfile pass1.fpf "fichier final.webm"

Convertir une vidéo en x264 en qualité constante

Cette commande permet d'encoder un fichier vidéo en H.264 en qualité constante :

ffmpeg -threads 0 -i "fichier d'origine" -f matroska -vcodec libx264 -vpre normal -crf 20 -acodec libvorbis -ab 192k -ar 44100 -ac 2 "fichier final.mkv"

Convertir le format FLV en AVI

Cette conversion est utile si vous téléchargez des vidéos en streaming (YouTube, Google Video, etc.).

ffmpeg -i nom_du_fichier.flv -f avi nom_du_fichier.avi

Convertir le format AVI en MPEG

Un exemple de commande, et d'options, pour faire un DVD (donc un format MPEG) depuis un fichier avi :

ffmpeg -i ma_video.avi -target pal-dvd -aspect 16:9 -qscale 0 mon_dvd_video.mpg

Où :

  • -i ma_video.avi est le fichier départ ;
  • -target pal-dvd le format de sortie ;
  • -fs 2000000000 la taille maximale du fichier de sortie, en bits (ici 2 Gbit) ;
  • -aspect 16:9 le ratio widescreen (avec les franges en haut et en bas).

Convertir le format AVI en DV

Cette conversion est utile pour faire du montage vidéo, dans Kino par exemple.

ffmpeg -i video.avi -target pal-dv video.dv

Attention, ici le chemin n'est pas précisé. Le fichier doit se trouver dans votre dossier personnel pour que cela fonctionne.

Convertir un grand nombre de fichiers Vidéo vers le format MP3

Ce script permet d'automatiser la conversion de vidéos de plusieurs formats ( Mpeg4, Avi, Flv etc… ) vers le format MP3. Plusieurs formats de vidéos peuvent se trouver dans le même dossier au moment de la conversion.

 #!/bin/bash
#Fichier "Conversion Script " 

echo "Création de la liste de fichiers..."
cd CHEMIN_VERS_LES_VIDEOS ( par exemple ~/Downloads ou ~/Videos )
ls *.* > to_convert
echo "Préparation de ffmpeg..."
while read line  
do
		echo "Traitement de $line programmé"
done < to_convert
#On s'assure que chaque vidéo a été détectée
while read line
do
	sed -i -e "s/(//g" to_convert
	sed -i -e "s/)//g" to_convert 
	sed -i -e "s/\[//g" to_convert 
	sed -i -e "s/\]//g" to_convert 
	sed -i -e "s/\ /\./g" to_convert
done < to_convert
#Ceci permet de contourner le problème posé par d'éventuels caractères spéciaux dans le titre de la vidéo traitée ( tels que "[","]","(",")" ou " ")
echo "_______________________________________________"
while read line
do
	rename=`echo ${line%%.*}`
	original=`ls CHEMIN_VERS_LES_VIDEOS| grep $rename`
	mv CHEMIN_VERS_LES_VIDEOS/"$original" CHEMIN_VERS_LES_VIDEOS/"$line"
	echo "$line loaded"
done < to_convert
echo "______________________________________________"
echo "La conversion a démarré : "
while read line 
do
	sdot=`echo ${line%.*}`
	echo "CONVERSION EN COURS :[ $line ]"
	ffmpeg -ab 192k -i `echo "$line"` `echo "$sdot.mp3"` 1>.ffmpeg_last_log 2>/dev/null
        #Le fichier log de la conversion seront stockés dans le dossier courant sous le nom ".ffmpeg_last_log"
	mv $line /RÉPERTOIRE OU SERONT STOCKÉES LES VIDÉOS SI ON SOUHAITE LES CONSERVER ( COMMENTER POUR ENLEVER )
	mv "$sdot.mp3" /RÉPERTOIRE OU SERA DÉPLACÉ LE FICHIER *.MP3 GÉNÉRÉ ( COMMENTER POUR ENLEVER )
	echo "→ OK !"
done < to_convert
rm to_convert

Utilisations spécifiques

Convertir le format AVI en MP4 (PSP)

Cette conversion est utile pour lire vos vidéos sur une console portable PSP. En ligne de commande, tapez :

ffmpeg -i video.avi -f psp -r 29.97 -b 768k -ar 24000 -ab 64k -s 480x160 m4v00001.mp4 

Attention, si vous générez plusieurs fichiers vidéos, ceux-ci doivent avoir un nommage particulier pour pouvoir être lus sur votre console (m4v00001.mp4, m4v00002.mp4, m4v00003.mp4, et ainsi de suite).

Si vous encodez une vidéo qui est au format 4/3, choisissez une taille de 320×240 pour conserver les proportions.

Pour avoir une bonne qualité avec une résolution 480×272, avec un débit de 768 kbps, firmware conseillé 3.71 ou supérieur :

ffmpeg -i video_en_entrée.avi -r 29.97 -vcodec h264 -s 640x480 -aspect 16:9 -flags +loop -cmp +chroma -deblockalpha 0 -deblockbeta 0 -b 768k -maxrate 1500k -bufsize 4M -bt 256k -refs 1 -bf 3 -coder 1 -me_method umh -me_range 16 -subq 7 -partitions +parti4x4+parti8x8+partp8x8+partb8x8 -g 250 -keyint_min 25 -level 30 -qmin 10 -qmax 51 -qcomp 0.6 -trellis 2 -sc_threshold 40 -i_qfactor 0.71 -acodec aac -ab 112k -ar 48000 -ac 2 -s 480x272 -aspect 4:3 video_en_sortie.mp4 

Créer une vignette de la vidéo qui vient d'être encodé au format 160x120 en jpg.

  • -ss 5 : Va à la 5ème seconde de la vidéo
  • -vframes 1 : Pour n'avoir qu'une image
ffmpeg -i video.mp4 -f image2 -ss 5 -vframes 1 -s 160x120 video.jpg

Convertir un fichier 3GP ou AMR en MPEG ou MP3

Les fichiers .AMR (Pour Adaptive Multi-Rate Codec, ou Codec multi-débit adaptatif) sont des fichiers sons spécifiques aux téléphones mobiles, et deviennent de plus en plus répandus au fur et à mesure du développement des dictaphones intégrés aux portables et des téléphones-baladeurs, tout comme les fichiers .3GP (Pour 3rd Generation Partnership Project, projet de partenariat de 3ème génération) qui sont leurs homologues vidéos.

Il existe différentes méthodes pour les manipuler, dont celles utilisant FFmpeg en ligne de commande.

Dans les premières versions de cet article, nous présenterons une méthode par interface graphique, utilisant l'utilitaire Mobile Media Converter.

Ce programme se présente sous forme d'archive à décompacter, et il suffit de double-cliquer sur l'exécutable Mobile Media Converter pour le lancer une fois extrait de l'archive.

Convertir des fichiers musicaux

Pour les fichiers sonores, la commande typique est :

ffmpeg -i monMorceau.mp3 monMorceau.wav

Cependant pour convertir un fichier quelconque en fichier mp3, il faut régler le bitrate. Par défaut le bitrate est de 64 kbps, ce qui donne des fichiers extrêmement légers mais des morceaux ignobles à écouter. Il faut donc modifier ce bitrate, on conseille un minimum de 128 kbps, mais pour avoir le meilleur rapport qualité/taille, préférez 192 kbps, et sachez que les bitrates courants peuvent aller jusqu'à 320 kbps.

Pour une conversion vers un MP3 avec un bitrate de 192 kbps, la commande est :

ffmpeg -ab 192k -i monMorceau.ogg monMorceau.mp3

Extraire la bande son d'une vidéo

Pour extraire la bande sonore d'une vidéo (dans cet exemple, avec un format « .avi », cela fonctionne également pour les autres formats), et le récupérer en mp3 (Autres choix possibles) :

ffmpeg -i fichier_video.avi -vn -ar 44100 -ac 2 -ab 192k -f mp3 fichier_son.mp3
Extraction sans perte

Pour extraire la piste audio d'un fichier sans aucune perte de qualité (utile pour les vidéos musiques téléchargées sur youtube par exemple).

ffmpeg -i fichier_entrer.mp4 -vn -acodec copy fichier_sortie.m4a

m4a correspond à un fichier mp4 ne contenant qu'une piste audio, le conteneur de sortie est donc mp4.

Adapté le conteneur au codec audio utilisé dans le fichier d'entrée. Vous pouvez déterminer ce codec avec la commande :

ffmpeg -i fichier_entrer.mp4

Wikipédia peut vous aider à choisir un conteneur compatible avec votre codec.

Convertir tous les fichiers Windows Media Audio ( WMA ) en mp3

Dans un dossier contenant des fichiers au format wma. La boucle for lance la conversion des fichiers. Il suffira de supprimer les fichier wma une fois la conversion terminée.

for i in *.wma; do ffmpeg -i "$i" -ab 256k "${i%wma}.mp3"; done

Effectuer une capture vidéo (screencast) de l'écran

Après avoir exécuté cette commande, appuyez sur q pour arrêter la capture.

ffmpeg -b 1000k -f x11grab -s 800x600 -r 30 -i :0.0 screencast.mpg

Pour une capture d'écran Hi-Fi, son et vidéo sans perte, avec Pulse Audio comme serveur de son :

ffmpeg -f alsa -ac 2 -i pulse -f x11grab -r 25 -s 1024x768 -i :0.0 -acodec mp3 -vcodec libx264 -preset ultrafast -crf 0 output.mkv

Pour consulter le manuel de FFmpeg

man ffmpeg

JDownloader 2 Beta

FFmpeg is missing ! Pour résoudre ce problème, notamment avec le site Youtube, il faut:

  • Installer FFmpeg avec la Logithèque
  • Ouvrir JD et aller dans les Préférences
  • Puis dans les Paramètres avancés
  • Trouver la clef FFmpegSetup: Binary Path
  • A la place de 'null', mettre /usr/bin/ffmpeg
  • Arrêter les téléchargements (bouton Stop), puis redémarrer les (bouton Lecture)
  • Enjoy !

Pour en savoir plus sur Internet



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0