Contenu | Rechercher | Menus

Les formats non-libres

Cette page traite de la gestion de formats audio/vidéos non libres. Pour des informations sur les lecteurs audio et vidéo (logiciels de lecture), référez-vous à la page Lecteurs audio ou vidéo.

Plusieurs codecs sont automatiquement téléchargés dès la première fois que vous en aurez besoin. Ce n'est pas encore le cas de tous les codecs (entre autres les codecs Win32 et libdvdcss). Si vous êtes débutant, il est donc recommandé d'installer les paquets cités ci-dessous. Vous pourrez ensuite revenir à la page "Compléter l'installation d'Ubuntu".

Avertissement et notice légale

Nous traitons ici de formats non libres pour Ubuntu. Les paquets dont il est question dans cet article ne sont pas supportés (pris en charge au niveau du développement) par Ubuntu ou Debian et peuvent être illégaux dans certains pays. Merci de ne pas nous soumettre de bugs causés par ces paquets tierce-parties et de vérifier que vous agissez dans la légalité.

Si vous êtes dans un pays qui impose les brevets logiciels (c'est-à-dire ni la Belgique, ni la France, ni la Suisse, ni le Québec (Canada)…), la loi vous autorise cependant à acheter des addons tels que Fluendo (disponible aussi dans la logithèque) à la place de la méthode gratuite décrite ci-dessous.

La raison principale pour laquelle Ubuntu n'inclut pas ces codecs non libres dans sa version « prête à l'emploi » vient d'une contrainte de droit. Prenons comme exemple les fichiers MP3. La compagnie détenant les droits sur la compression MP3 demande une rémunération minimum de 0,75 dollar pour chaque lecteur. Bien que ce prix unitaire soit faible, multiplié par le nombre d'utilisateurs d'Ubuntu, il deviendrait une ruine qu'une distribution voulant rester gratuite ne peut envisager. Si Canonical ignorait ceci et implantait d'office les formats tels que le MP3, Ubuntu deviendrait tout simplement illégal dans certains pays dont les USA. Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter le site MP3licencing.

Pré-requis

Assurez-vous d'avoir activé les dépôts Universe et Multiverse avant de continuer. Ces dépôts contiennent les paquets qui permettront l'utilisation des fichiers ayant des formats non libres (propriétaires).

Installation

Installation des principaux formats non-libres

Pour avoir les polices True type (Time new roman…), Adobe Flash, et les principaux codecs (mp3, mpeg, etc…), il suffit d'installer le paquet ubuntu-restricted-extras (ou kubuntu-restricted-extras ou xubuntu-restricted-extras selon votre variante).

Ces formats répondent à la grande majorité des besoins courants. Si vous avez besoin de formats supplémentaires, consultez les chapitres ci-dessous.

Complément: installation de formats non-libres moins usuels

Installez les paquets suivants : gstreamer0.10-plugins-ugly, regionset, et ttf-mscorefonts-installer.

Remarque : Lors de l'installation ttf-mscorefonts-installer il faudra accepter les termes de licence pour cela il suffit de se déplacer avec les flèches de navigation du clavier sur "OK" et accepter avec Enter.

Compléments d'information

Les formats audio

MP3

La lecture et l'encodage des fichiers MP3 (extension .mp3) n'est pas supportée par défaut chez Ubuntu, la gestion des droits d'utilisation de ce format étant assujettie à paiement. Si vous n'avez pas réellement besoin du format MP3, vous pouvez utiliser le format audio "Ogg Vorbis", qui est libre de droit et utilisable directement. Vous pouvez aussi installer les codecs MP3 (voir ci-dessus).

WMA

Windows Media Audio aussi appelé WMA (extension .wma) est un format propriétaire de compression audio de type « lossy » (destructeur) développé par Microsoft. Ce format peut être remplacé avantageusement par MP3 ou mieux OGG Vorbis. Pour lire un fichier Windows Media Audio, vous n'avez normalement rien à faire, mais vous pouvez toujours installer en complément le plugin gstreamer **ugly** (qui permet de lire le descripteur asf).

RealAudio

Le format RealAudio est très ancien (extensions .ra, .rm et .smil). Il permet de diffuser la musique sur internet en utilisant la technique du streaming. Ce format propriétaire vient de la société RealNetworks et est lisible avec Vlc et mplayer.

AAC

L'Advanced Audio Coding ou AAC (extensions mp4, m4p et m4a) est un algorithme de compression audio avec perte de données ayant pour but d'offrir un meilleur ratio qualité/compression que le format plus ancien MPEG-1/2 Layer 3 (plus connu sous le nom de MP3). Pour cette raison, il a été choisi par différentes firmes comme Apple ou Real Networks.

Les formats video

RealVideo

Format de fichier (extension .rm) géré par RealPlayer. Si vous rencontrez des difficultés à lire ce format installez vlc. SMplayer arrive aussi à pas mal se débrouiller avec ce format.

ASF & WMV

L'Advanced Streaming Format (extension .asf) et le Windows Media Video (extension .wmv) sont des formats conteneur multimédia propriétaire développé par Microsoft et utilisés en streaming.

FLV

Format de fichier avec l'extension .flv, très répandu par les sites de vidéos en ligne (YouTube, DailyMotion…), lisible par le lecteur Flash. L'installation du lecteur Flash permet la lecture des fichiers flv. VLC et mplayer le permettent également.

Codecs binaires Win32

Si vous rencontrez des difficultés à lire certains formats Microsoft après avoir installé tout les paquets nécessaires, vous pouvez toujours essayer d'installer w32codecs. À noter qu'il est de plus en plus improbable de rencontrer ce genre de contrainte, la majorité des formats pouvant être lu par les méthodes qui précèdent.
Les codecs binaires Win32 sont des filtres propriétaires de compression/décompression de flux audio et vidéo 32 bits utilisés par les outils multimédia sous Microsoft® Windows®.

Installation

Par paquet deb

Il existe un paquet debian à cette adresse uniquement pour les architectures 32 bits.

Manuellement
  • Téléchargez, dans votre dossier personnel, l'archive essential-<arch>-20071007.tar.bz2 (où 20071007 représente l'archive la plus récente, en date d'avril 2009) correspondant à votre architecture :
  • Exécutez les commandes suivantes :
    ~$ tar jxf ~/essential-20071007.tar.bz2
    ~$ sudo mv ~/essential-20071007 /usr/lib/win32

Peut-être cette archive contient-elle la totalité des codecs pour architectures 32 et 64 bits.

Vous avez désormais accès aux codecs propriétaires Win32. Vous pouvez dès lors lire des fichiers audio et vidéo encodés selon les formats propriétaires de Microsoft.

Remarques

  • Le site TrustOnMe recense tous les codecs possibles et imaginables pour Linux (les procédures d'installation n'étant pas présentes pour Ubuntu, essayez de le télécharger par apt-get, sinon référez-vous au site lié).

Les DVD-vidéo

Pour plus d'informations concernant les DVD commerciaux veuillez consulter lire un DVD

Les disques Blu-ray

Il n'existe aucune solution simple pour lire les Blu-ray sous GNU/Linux en raison de leurs importantes protections.

La seule solution à l'heure actuelle est de décrypter le disque et d'en copier l'intégralité sur votre disque dur avant de pouvoir le lire.

La page lecture et écriture de disque Blu-Ray explique comment le faire.

Les formats Microsoft

Microsoft a inventé de nombreux formats propriétaires pour divers domaines comme la bureautique et le multimédia. Voici quelques formats.

CHM

Microsoft Compressed HTML (MCH) (extension .chm) est un format propriétaire pour les fichiers d'aide sur internet. Il a été très utilisé pour de nombreux logiciels. Beaucoup de documentations ont été également traitées dans ce format d'où l'intérêt d'Installer le paquet :

Les formats bureautique (Word, Excel, etc.)

Les formats bureautiques sont le plus souvent lisibles par un des logiciels de la suite LibreOffice installée par défaut dans les distributions Ubuntu, ou par des équivalents comme le couple Abiword/Gnumeric ou la suite koffice. Cependant, les formats propriétaires (ex .doc) étant par définition non libres, les développeurs de logiciels libres sont obligés de "fouiller" les formats à tâtons afin d'obtenir une compatibilité parfois approximative, d'où il peut résulter des erreurs de mise en page, par exemple. Pour résoudre ce problème, il est parfois nécessaire de mettre de côté ses convictions "pro-libre" et se rappeler que WINE a surtout été créé pour faire tourner MS Office sous Linux, ce qu'il réussit plutôt bien…

DOC

C'est un format (extension .doc) qui est presque un « standard de facto ». C'est-à-dire que, le programme Word® ayant une grande implantation, beaucoup de gens l'utilisent. Le problème vient de sa non compatibilité descendante. Si vous utilisez Word 2003 et que vous passez le fichier à un utilisateur ayant Word 97, il n'est pas sûr que tout soit identique et que toutes les macros fonctionnent. L'administration française tend à l'utilisation de formats libres et ouverts (extension .odt) permettant une plus grande interopérabilité entre les systèmes d'exploitation.

XLS

Format des tableurs Excel® (extension .xls), il souffre du même problème de compatibilité descendante que le DOC.

PPS

Les fichiers PPS (extension .pps) sont des diaporamas. Ils sont utilisés par PowerPoint®.

PUB

Depuis la version 4.0 de Libreoffice, les fichiers au format Publisher® (extension .pub) sont lisibles avec le module draw, mais ce n'est pas toujours parfait… Il existe aussi d'autres solutions pour importer les fichiers dans un format lisible sous Linux mais ces solutions sont des dépannages et pas des solutions de travail quotidien. Voir l'article de ComputingFroggy pour les détails.

WPS

Très vieux format de Microsoft pour le logiciel Works, afin de pouvoir récupérer les fichiers (en txt, html…) Il suffit d'Installer le paquet : libwps-tools. Exemple pour convertir et enregistrer un document .wps en .txt:

wps2text ~/Documents/CV.wps > ~/Documents/CV.txt

Flash

  • FlashPlayer – Obligatoire pour certains sites Internet malheureusement, notamment pour pouvoir lire les célèbres animations flash qui sont souvent utilisées, comme lecteur de vidéo (Youtube, video.google.com).

Remarque: devrait déjà fonctionner si vous avez installé les paquets du paragraphe "Installation" ci-dessus.

Java

Liens internes

Liens externes



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0