Contenu | Rechercher | Menus

La gestion de l'énergie sous Ubuntu

Vous trouverez sur cette page un maximum d'astuces pour faire diminuer la consommation de votre ordinateur, que ce soit un serveur, un ordinateur de bureau ou un portable.

Réglages de base

On peut diminuer la consommation d'énergie en :

  • Modifiant les préférences du gestionnaire d'énergie via le menu Paramètres système → Énergie
  • Exploitant le(s) bon(s) pilote(s) pour sa(ses) carte(s) graphique(s) (en particulier pour les PC portables avec graphique hybride).
  • Désinstallant les paquetages correspondant à des services inutiles (on évite de rechercher le fichier de configuration et éventuellement d'en lire le contenu)
  • Désactivant des services inutiles (dont les paquetages ne peuvent être désinstallés)
  • Désactivant la compression lors de la rotation des fichiers journaux réalisée par logrotate
  • Configurant un format de date plus court dans /etc/rsyslog.conf
  • Utilisant l'écran vide comme économiseur d'écran.
  • Utiliser l'hibernation (ou "Veille prolongée") au lieu de la "mise en veille"

Sous KDE (Kubuntu)

Kde propose des services assez gourmands en ressources qui peuvent être facilement désactivés, voir ici: Optimiser KDE pour les ordinateurs portables.

Corriger certains bugs concernant l'indicateur de batterie (Testé sous KDE et Ubuntu 13.04)

Si l'indicateur de batterie ne fonctionne pas ou mal, la barre de statut n'affiche pas le pourcentage de la batterie, ou celui-ci ne change jamais de taux, restant comme figé, si la recharge ne semble pas fonctionner ou n'est pas prise en compte, assurez-vous que votre ordinateur est bien éteint et la prise d'alimentation débranchée.

L'astuce va consister à déconnecter la batterie et redémarrer l'ordinateur sur secteur puis une fois que la session est ouverte et que l'indicateur de batterie affiche une croix rouge (batterie absente), rebrancher la batterie (en laissant toujours l'alimentation sur secteur) et attendre quelques instants. L'indicateur de batterie devrait se réinitialiser et ainsi aux prochains redémarrages le problème aura disparu.

Pour le vérifier il suffit alors de noter le taux affiché (par exemple 10%), puis un peu plus tard (5 minutes par exemple), noter à nouveau le taux affiché (par exemple 25%), indiquant que le problème a disparu.

Il est déconseillé de bouger un ordinateur en fonctionnement notamment pour ne pas abîmer le disque dur. Les disques durs de type SSD utilisant de la mémoire flash ne sont pas concernés par ce problème.
Assurez-vous ainsi de positionner l'ordinateur de telle façon que l'on puisse reclipser la batterie sans avoir à bouger excessivement l'ordinateur et en le maintenant toujours droit à l'aide d'une surface plane. Par exemple en déconnectant légèrement la batterie sans l'enlever complètement pour n'avoir ensuite qu'à pousser légèrement.

Personnaliser l'extinction

Activer l'hibernation

Similaire à l'état de veille, l'hibernation (appelée aussi "Veille prolongée") économise encore plus d'énergie en éteignant complètement votre ordinateur, tout en conservant tel-quel la session de l'utilisateur. L'hibernation est désactivée par défaut dans Ubuntu. Pour l'activer, voir cette page de la documentation.

Supprimer la boîte de dialogue de confirmation

Par défaut Ubuntu propose une boite de dialogue de confirmation lorsque l'on choisit Éteindre… dans le menu. Pour la supprimer, installer dconf-tools puis lancer Éditeur dconf.
Aller dans apps → indicator-session et cochez la clé suppress-logout-restart-shutdown.

Forcer l'extinction par appui du bouton power

Par défaut, une boîte de dialogue demande l'action à effectuer lorsque l'on appuie sur le bouton d'allumage de l'ordinateur. On peut toutefois modifier cette action:

  • Ouvrez le fichier /etc/acpi/events/powerbtn avec les droits d'administration
  • Ajoutez un # devant la ligne :
    #action=/etc/acpi/powerbtn.sh
  • Dans ce même fichier, ajoutez une nouvelle ligne :
    action=/sbin/poweroff

Lancez la commande suivante dans un terminal :

sudo acpid restart

Cette manipulation seule fonctionne sur la plupart des ordinateurs. Mais il peut arriver que cette modification provoque le gel du système. Pour cela il suffit de rallumer le swap par la commande :

sudo swapon -a

Outils

Voici quelques outils pour la gestion de l'énergie en fonction du modèle, pour la plupart des marques cela est déjà intégré par défaut au système:

Il existe d'autres outils et d'autres solutions plus générales :

  • PowerTOP pour la gestion des processeurs Intel ;
  • ATHcool pour la gestion des processeurs AMD ;
  • Cpufreqd, pour la modification de fréquence de processeur (disponible dans les dépôts) ;
  • Powernowd, pour la modification de fréquence de processeur (disponible dans les dépôts) ; FIXME
  • Powernap réduit la consommation d'énergie d'un système lorsqu'il est inactif ;
  • indicator-cpufreq, outil graphique pour la modification de fréquence de processeur (disponible dans les dépôts) ;
  • CPU-frequtils, pour la modification de fréquence de processeur (disponible dans les dépôts) ;
  • Laptop-mode-tools, gestion de l'énergie ;
  • Gnome-power-manager, ajoute l'affichage du pourcentage d'énergie ;
  • undervolt, pour la modification des tensions d'alimentation des CPU de type AMD Brazos.
  • TLP TLP vous apporte les bénéfices de la gestion avancée de l'alimentation sans avoir besoin de connaître tous les détails techniques.

Processeur et ventilateur

Fréquence du processeur en fonction de l'état batterie/secteur

Pour étendre l'autonomie de la batterie, le gestionnaire de fréquence peut être choisi en fonction du branchement ou non de la batterie sur le secteur. D'abord, il faut Installer le paquet cpufrequtils qui contient les modules "conservative" et "powersave". Ensuite, il faut créer une règle qui réagit au changement de mode d'alimentation dans /etc/pm/power.d/cpufreq_governor :

#!/bin/sh
case $1 in
    true) # mode batterie
        cpufreq-set -g conservative -d 1
        # or more agressive :
        # cpufreq-set -g powersave
	;;
    false) # mode secteur
        cpufreq-set -g ondemand
	;;
    *) exit $NA ;;
esac
exit 0

Fréquence du processeur

Pour cela, il suffit d'autoriser un utilisateur normal à changer la fréquence du processeur avec la commande :

sudo dpkg-reconfigure gnome-applets

On peut ajouter l'applet au tableau de bord en effectuant un clic droit sur le tableau de bord, puis : FIXME pour Unity

  1. Ajouter au tableau de bord
  2. Système et matériel
  3. Moniteur de fréquence du processeur
  4. Ajouter

L'avantage des gouverneurs est que vous pouvez fixer par exemple :

  • ondemand : fréquence variable (par défaut), selon l'utilisation de la machine
  • performance : fréquence CPU au maximum (jeux, gros calculs, compilations)
  • powersave : fréquence CPU au minimum (économie d'énergie)

Pour plus d'informations : cpu-frequtils

Baisser la tension du processeur

Voir la page undervolting.

Contrôler le Ventilateur

En réduisant la vitesse du ventilateur, vous favorisez la surchauffe du micro-processeur, ce qui risque fortement de le détruire!! Vous utilisez ce logiciel a vos risques et périls!

Voir la page lm-sensors.

Carte Wi-Fi

Ne fonctionne pas avec toutes les cartes Wi-Fi. Pour les cartes Atheros (ainsi que toutes les autres en principe) il faut désactiver le module qui gère la carte (ath_pci pourra être remplacé par un autre module):

sudo rmmod ath_pci

Pour activer le mode 'gestion d'énergie automatique' (moyen), éditez le fichier /etc/network/interfaces avec les droits d'administration et rajoutez sous la ligne de votre carte Wi-fi (généralement eth1 ou wlan0), la ligne suivante :

wireless-power on

Redémarrez ou faites :

sudo /etc/init.d/networking restart

Vérifiez à l'aide de la commande iwconfig eth1 (ou wlan0) ⇒ 'Power management' doit être à 'on'.

Puis pour activer la gestion d'énergie taper :

sudo iwconfig interface power on

(ou "sudo iwconfig wlan0 power on")

Logiciel

Pour que Firefox place son cache dans le répertoire /tmp (mémoire vive). Taper about:config dans Firefox et créer une nouvelle chaîne de caractères que vous nommerez browser.cache.disk.parent_directory et entrez dans la case /tmp. Moins d'accès disque donc moins de consommation.

Carte Graphique

ATI/AMD

Avec le pilote libre propriétaire fglrx : voir les options pour bien configurer votre ATI (Catégorie Powerplay options)

Avec le pilote libre radeon :

  • Dynamic Power Management (DPM) pour Linux 3.11 et supérieur, avec les cartes AMD série HD2000 et supérieur infos ici (en) : activé par défaut dès Linux 3.12.
  • dynamic clock switching pour le reste : infos ici (en)

nVidia

Changer fréquence horloge, gérer les ventilateurs … : nvclock Pour les gpu plus recent voir Nvidiux

Écran

Dans certains cas, le rétro-éclairage de l'écran n'est pas coupé alors qu'il n'y a plus aucune image envoyée (écran noir). Cela est gênant par exemple lorsqu'on utilise un ordinateur portable en temps que serveur.

Pour couper le rétro éclairage :

  • si aucune session graphique n'est démarrée, utiliser une des commandes suivantes (la second si la première ne fonctionne pas) :
    sudo vbetool dpms off
    sudo vbetool dpms standby
  • si une session graphique est démarrée, préférer xset qui rallumera l'écran lorsque vous bougerez la souris :
    xset dpms force off
    xset dpms standby

Périphériques USB, PCMCIA

Couper alimentation du lecteur PCMCIA (A tester) :

cardctl suspend

Pour le réalimenter :

cardctl resume

Plus généralement, je pense que si on décharge le module correspondant au périphérique ça suffit :

modprobe -r nom_du_module

Disque Dur

Voir Disques.

Batterie

Par défaut, Ubuntu lance une hibernation de l'ordinateur portable quand la batterie est à un niveau de charge exprimé en minutes. Cela peut correspondre à un niveau très différent suivant les ordinateurs. Pour pouvoir accéder à une gestion plus fine de la batterie il est indispensable d'Installer le paquet dconf-editor. Pour le lancer faites une recherche dans le tableau de bord Unity avec le mot clé dconf-editor.
Dconf-editor donne accès à certains paramètres qui ne le sont pas via Paramètres Système → Énergie. Par exemple la gestion du niveau critique de la batterie. Par défaut il est réglé sur 10% et se compte en temps. Pour modifier cela :

  • Allez dans org → gnome.settings-daemon → plugins → power,
  • Cherchez la clé use_time_for_policy et décochez la case qui exprimera le niveau critique en pourcentage plutôt qu'en durée,
  • Puis cherchez la clé Percentage-critical et modifiez le chiffre selon votre convenance.

Ou bien directement en ligne de commande :

gsettings set org.gnome.settings-daemon.plugins.power percentage-critical 20
gsettings set org.gnome.settings-daemon.plugins.power percentage-action 9
gsettings set org.gnome.settings-daemon.plugins.power use-time-for-policy false

Ces commandes monte le niveau critique à 20 % et utilise le pourcentage comme méthode de mesure à la place de la durée.

Ce paramétrage est notamment très utile pour éviter de passer en hibernation lorsqu'on débranche le câble d'alimentation secteur et que la batterie est pourtant à 100%. Gnome Power Manager calcule mal le temps restant (1 minute) et prend la décision d'hiberner la machine. En utilisant l'expression en pourcentage, le temps restant (affiché lors de la déconnexion du câble d'alimentation) reste faux mais la machine ne s'éteint pas !

Onduleurs

Si votre ordinateur est connecté à un onduleur (ou alimentation sans interruption1) ) il est intéressant de le superviser. Cela permet, entre autre chose, d'éteindre proprement l'ordinateur si le courant ne revient pas et que la batterie de l'onduleur atteint un seuil critique.

Voir aussi

Pages en rapport

1) en anglais UPS


Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0