Contenu | Rechercher | Menus

Optimisation

Voici toutes les optimisations pour accélérer Ubuntu.

Attention, certaines de ces manipulations peuvent rendre votre système instable. Faites des sauvegardes avant toute opération à risque.

Accélérer Ubuntu sans retirer de fonctionnalités

Améliorer la prise en charge du matériel

Pour accélérer votre installation actuelle :

  • essayez d'installer les drivers pour votre carte graphique dans le gestionnaire de pilotes propriétaires.
  • Votre ordinateur a moins de 10 ans (2003) et plus de 3Go de RAM, il est peut-être compatible 64 bits. Installer la version 64 bits d'ubuntu n'impose quasi aucune limitations ! Voir la page Ubuntu 64bits
  • Votre ordinateur a moins de 8 ans (2005), il est sûrement capable de multithread. Voir la page Multithreading pour connaître les programmes à privilégier sur votre ordinateur !

Optimiser l'utilisation de la Mémoire Vive (RAM)

  • Utiliser zRam pour compresser votre mémoire vive et donc limiter l'utilisation du swap (très utile si vous manquez de RAM)
  • Utiliser Preload pour charger à tout instant les programmes qui ont le plus de probabilité d'être utilisés dans les minutes qui suivent. À n'utiliser que si vous avez un minimum d'un GO de RAM. Permet d'accélérer le premier démarrage des logiciels les plus souvent utilisés. Preload ne permet pas au système de démarrer plus rapidement. Pour accélérer le boot, ureadahead est utilisé. Preload réduit la latence du premier démarrage d'une application mais il charge en permanence le système, ce qui rend l'exécution d'un programme déjà chargé en mémoire moins rapide. Par ailleurs, Preload augmente la consommation d'énergie : à éviter sur un ordinateur portable.

Nettoyer et aérer votre matériel

  • Nettoyer votre ordinateur de toute la poussière une fois par an. (La surchauffe de votre ordinateur est un facteur de perte de performance et d'usure. C'est d'ailleurs ce qu'un réparateur vous demandera si vous dites "Mon ordinateur s'allume puis quelques minutes après il s'éteint").
  • Veillez à avoir une bonne aération dégagée. Vous pouvez surélever votre portable en plaçant un objet à l'arrière, ou veiller à ce que les ventilateurs de votre PC soient bien aérés (et non pas contre une surface, un mur, une table…).1)

Voir également :

Optimiser le fichier d'échange

Si vous avez 1 Gio de mémoire vive ou plus, vous pouvez essayer de diminuer la propension de Linux à utiliser le fichier d'échange. Le système travaillera un peu plus en mémoire. Selon les utilisations, il peut devenir plus réactif, ou pas.

Voir Régler le déclenchement du swap.

Accélérer Ubuntu en désactivant des fonctionnalités inutiles

Composants inutiles dans le BIOS

Désactiver les composants non utilisés sur votre PC permettra au kernel de démarrer sans prendre en compte ces éléments et par là même de lui faire gagner du temps, et améliorer l'autonomie sur les portables. Si les BIOS des PC portables sont souvent pauvres en options, on trouve généralement le nécessaire pour activer ou pas certains éléments. Si certains ne sont jamais utilisés, on pourra les désactiver sans soucis. Cela peut être le cas pour :

  • Le lecteur de disquette (ça devient rare)
  • le capteur infrarouge, utilisé pour communiquer avec d´autres produits nomades tels que les téléphones, les PDA
  • les ports série et parallèle, rarement utiles de nos jours. Seules les personnes travaillant avec des automates industriels auront encore intérêt à laisser le port série activé. Pour le port parallèle, il ne sera requis que pour une imprimante qui commence à dater.
  • la carte Modem : si le modem RTC ne vous est pas utile, vous pouvez le désactiver.
  • le WIFI : s´il n´est pas du tout utilisé, autant le désactiver ! D´autant que bien souvent, il est connecté sur un port mini PCI qu´on pourra lui aussi désactiver.
  • l´éventuel TrackPoint : si vous ne vous en servez pas, autant éviter qu´il consomme !

D´autres paramètres sont à regarder de près :

  • ceux concernant la batterie
  • ceux concernant l´écran. Sur certains BIOS, on peut régler la luminosité par défaut lorsque le portable est en mode batterie. On aura tout intérêt à la réduire.
  • ceux concernant la mise en veille du disque dur. Il n'est pas conseillé de mettre les disques durs en veille (au sens de l´arrêt de la rotation des plateaux) pour les raisons suivantes :
    • les disques consomment énormément lors de la phase de démarrage. C´est aussi un des moments qui sollicitent le plus les parties mécaniques : limiter le nombre de démarrages a un effet très positif sur la durée de vie. C´est d´ailleurs la raison pour laquelle les disques de serveurs ne se mettent pas en veille.
    • Les durées de veille risquent de ne pas être suffisamment longues pour que ce soit rentable. Les OS ont tendance à écrire régulièrement sur le disque dur, notamment à cause du SWAP.
    • Il n´est pas très confortable de devoir attendre que le disque dur se relance lorsqu´on en a besoin !

Les autres modes de faible consommation sont par contre intéressants.

On veillera aussi à activer le SpeedStep chez Intel et le PowerNow sur AMD, sans quoi la consommation du processeur sera maximale en permanence ! En effet, ces deux fonctions désignent la possibilité de moduler la fréquence du processeur en fonction de la charge qu'il subit.

Services inutiles

Lors de l'ouverture d'une session Ubuntu, certaines applications parfois inutiles se lancent. Vous pouvez choisir vous-même celles dont vous avez vraiment besoin. C'est à vous de décider quelles applications vous sont utiles.

Pour l'environnement de l'utilisateur, on peut par exemple se passer de l'aide visuelle, du bureau à distance, du gestionnaire de Bluetooth, des notifications d'alarme pour Évolution, du moniteur de sauvegardes, et plein d'autres choses.

En plus de l'environnement de l'utilisateur, des services système sont communs à tous les utilisateurs et ils sont lancés généralement au démarrage de l'ordinateur. Ils ont des fichiers de configuration dans '/etc/init' et dans '/etc/cron.*'.

Vous pouvez désactiver un service, ou mieux, désinstaller le paquet correspondant. En effet, la lecture de fichier de configuration ralentit légèrement le démarrage du système même si le service ne démarre pas.

Pour connaître la liste des paquetages qui correspondent potentiellement aux services système installés, vous pouvez executer la commande suivante dans une console :

find /etc/init* /etc/cron.* -type f -exec dpkg-query -S {} \; | sed 's/:.*$//' | sort -u

Si vous n'utiliserez pas le Bluetooth, vous pouvez désinstaller :

  • blueman
  • bluez
  • bluez-alsa
  • bluez-cups

Si votre ordinateur n'a pas de wifi, ni de bluetooth vous pouvez désinstaller :

  • rfkill

Si vous n'utilisez pas de modem, vous pouvez désinstaller :

  • modem-manager

modem-manager est installé par défaut avec Xubuntu 12.04 LTS

Si n'utilisez pas de connexion ppp (protocole nécessaire aux modems ADSL mais inutile si une "box" ADSL vous donne accès à l'Internet par Ethernet ou Wifi), vous pouvez désinstaller :

  • ppp
  • pptp-linux
  • network-manager-pptp
  • network-manager-pptp-gnome

Si vous n'utilisez pas de scanner, vous pouvez désinstaller :

  • sane-utils

Si vous n'utilisez pas d'imprimante, vous pouvez désinstaller :

  • cups
  • cups-bsd
  • cups-filters
  • cups-ppdc

Si vous n'utilisez ni scanner, ni imprimante, vous pouvez désinstaller :

  • colord

Si aucun utilisateur n'utilisera de terminal en braille, vous pouvez désinstaller :

  • brltty
  • brltty-x11

brltty et brltty-x11 sont installés par défaut avec Xubuntu 12.04 LTS

Si aucun utilisateur n'utilisera de synthèse vocale, vous pouvez désinstaller :

  • speech-dispatcher

Si votre ordinateur est arrêté ou redémarré au moins une fois par jour d'utilisation, vous pouvez désinstaller :

  • cron (anacron restera installé et réalisera la maintenance au démarrage si nécessaire)

Si votre ordinateur n'a qu'un seul coeur, vous pouvez désinstaller :

  • irqbalance

Consultez Ajouter une application au démarrage ainsi que la page sur les services pour plus d'informations à ce sujet.

Accélérer Ubuntu en retirant ou modifiant des fonctionnalités

Si vous utilisez Ubuntu ou Kubuntu, et que vous le trouvez trop lent, il est fortement conseillé d'essayer une variante légère comme Xubuntu ou Lubuntu par exemple. Voir cette page pour plus d'informations.

Supprimer les logiciels superflus

Certains logiciels ralentissent peut-être votre Ubuntu ( exemple screenlets ) : il faudrait penser à les désactiver ou les désinstaller.

Enlever les langues que vous n'utilisez pas

Par défaut, l'anglais et le français sont installés. À chaque mise à jour, les paquets de ces deux langues sont donc téléchargés. Dans Système –> Administration –> Prise en charge des langues, vous pouvez décocher la langue anglaise si vous le l'utilisez pas. Ceci n'affectera que les interfaces du système et des logiciels, les dictionnaires d'Openoffice ou de Libre Office, par exemple, ne seront pas impactés.

Pour 12.04LTS : Applications –> Outils système –> Paramètres système –> Prise en charge des langues. Ensuite faire son ou ses choix.

Choisir des applications légères

Vous pouvez utiliser des applications légères (vous pouvez détecter les applications gourmandes via le moniteur système)

Changer de gestionnaire de fenêtres

Pour optimiser la rapidité du système changer votre gestionnaire de fenêtres pour un autre comme par exemple OpenBox qui constitue une très bonne alternative. Les gestionnaires les plus utilisé sont listés et décrits sur la page des gestionnaire de fenêtres.

Pour utiliser votre nouveau gestionnaire de fenêtre, vous pouvez utiliser le logiciel Ubuntu Tweak, menu Démarrage –> Paramètres de session –> Session de Contrôle. Dans le champs "Gestionnaire de fenêtres" inscrivez celui que vous avez installé et choisi ( par ex "openbox" ).

Changer de gestionnaire de fichiers

De même que pour le gestionnaire de fenêtres, vous pouvez choisir un gestionnaire de fichiers léger comme par exemple PCManFM ou xfe, ce qui rendra la navigation dans vos dossiers beaucoup plus rapide.

Pour utiliser votre nouveau gestionnaire de fichiers lancez le logiciel Ubuntu Tweak et rendez-vous dans Démarrage –> Paramètres de session –> Session de Contrôle. Dans le champs "Gestionnaire de fichiers" inscrivez celui que vous avez installé et choisi ( par ex "pcmanfm" ).

Raccourcir le format des messages des journaux

Le changement suivant dans /etc/rsyslog.conf permet d'économiser du CPU, de l'énergie et de l'espace disque.

#$ActionFileDefaultTemplate RSYSLOG_TraditionalFileFormat
$template energySaving,"%$MONTH%-%$DAY% %$HOUR%:%$MINUTE% %APP-NAME%: %rawmsg%\n"
$ActionFileDefaultTemplate energySaving

Le changement précédent produit un affichage plus compact dans les fichiers journaux :

10-02 12:21 kernel: imklog 4.2.0, log source = /proc/kmsg started.

Agir sur le compromis taille-vitesse

Désactiver la compression lors de la rotation des fichiers journaux réalisée par logrotate permet de réduire l'utilisation du processeur, de la mémoire et du disque dur (moins de lecture/écriture). Cela conduit à économiser de l'énergie et à augmenter légèrement la durée de vie du disque dur.

Accélérer la navigation internet

Cache en mémoire vive

Plusieurs possibilités s'offrent a vous afin de mettre votre cache de navigateur Firefox ou Chromium-browser en mémoire vive (à condition d'avoir suffisamment de mémoire vive), cette manipulation peut servir pour d'autres choses.

Simple, nous allons mettre /tmp en mémoire vive, mais comporte un petit problème de sécurité, bien que le tmp soit effacé à chaque redémarrage 2) si vous avez plusieurs utilisateurs, ils pourront voir votre cache de navigation :

  • Ajoutez à la suite des autres lignes les 2 lignes suivantes:
    #Cache navigateur en RAM
    tmpfs	/tmp	tmpfs	mode=1777	0	0
  • Dans Firefox tapez « about:config » dans la barre d'adresse.
  • Éditez ou ajoutez la clé « browser.cache.disk.parent_directory ». C'est une chaîne de caractères, qui doit contenir désormais « /tmp ».

Alternative : ouvrez about:config

  • « set browser.cache.disk.enable to "false" » (double clic sur la ligne).
  • « set browser.cache.memory.enable to "true" » (double clic sur la ligne).
  • « set browser.cache.memory.max_entry_size » à la valeur de KB à utiliser ou -1 pour une sélection automatique du cache

Le problème principal est que les onglets ne seront pas enregistré après un crash.

Si vous avez installé Chromium, on change le chemin de cache de Chromium-browser lançant dans un terminal la commande suivante :

chromium-browser --disk-cache-dir="/tmp/chromium"

Ici, le chemin « /tmp/chromium » (ou autre chose à la place de « chromium ») est conseillé pour une utilisation à côté de Firefox. Firefox et Chromium ont le même nom de répertoire de cache (« Cache »). Si l'on se contente du chemin « /tmp » pour les deux navigateurs, ceux-ci vont partager le même répertoire de cache. Si Firefox est configuré pour supprimer son cache en fin de session, cela supprimera aussi les fichiers temporaires de Chromium qui ne va alors plus fonctionner correctement. Il vaut mieux, donc, faire en sorte qu'ils opèrent bien dans des répertoires séparés. On aurait pu se contenter du chemin « /tmp » pour une utilisation seule de Chromium.

Voir des alternatives :

Désactiver le support IPv6

L'IPv6 est une nouvelle version d'IP permettant de coder les adresses IP, elle utilise des adresses plus longues ( adressage sur 128bits au lieu de 32 en IPv4) qui permettent plus de possibilités. Le standard actuel IPv4 commence à saturer. Les adresses sont de la forme 2001:db8::dead:beef/64. Mais, malgré le déploiement effectif d'IPv6, le fait est qu'il existe des cas, où la connectivité IPv6 peut présenter un effet de ralentissement. Cela se produit quand le système pense que la couche IPv6 est fonctionnelle alors qu'elle ne l'est pas. Il est possible de désactiver toute la stack IPv6, mais il faut voir ceci comme une solution de dernier recours.

Le "ralentissement" provient du fait que les logiciels, pensant que IPv6 est fonctionnel, vont commencer par faire des requêtes IPv6, puis IPv4 une fois que les premières auront échoués. Les requêtes les plus visibles utilisant ce mécanisme sont les requêtes DNS, qui mettent quelques secondes à expirer avant de repasser en v4. Il est fortement conseillé de tenter d'identifier le problème de connectivité IPv6 en amont (problème d'opérateur, de routeur local qui utilise à tort du router-advertisement …) avant de désactiver purement et simplement toute la stack. IPv6 et IPv4 sont réellement différents; le plus tôt vous essaierez de comprendre son fonctionnement et plus rapidement vous saurez être à l'aise avec.

Contrôler si IPv6 est activé sur votre PC

Pour savoir si IPv6 est activé sur votre PC ou non, saisissez dans un terminal la commande suivante :

ip a | grep inet6

Si IPv6 est activé, réponse sous cette forme :

inet6 ::1/128 scope host 
inet6 fe80::a00:27ff:fe21:8552/64 scope link 

Si IPv6 est non activé, la commande ne retournera aucune ligne

Désactiver IPv6

 cat /proc/sys/net/ipv6/conf/all/disable_ipv6

0 = enabled, 1 = disabled

Pour désactiver, ponctuellement mais ce sera perdu au prochain reboot:

 echo 1 | sudo tee /proc/sys/net/ipv6/conf/all/disable_ipv6

Pour désactiver de manière permanente, ajouter les lignes suivantes à /etc/sysctl.conf :

#disable ipv6
net.ipv6.conf.all.disable_ipv6 = 1
net.ipv6.conf.default.disable_ipv6 = 1
net.ipv6.conf.lo.disable_ipv6 = 1

Note d'un utilisateur : attention, désactiver ainsi IPv6 peut conduire à des dysfonctionnement du gestionnaire d'impression CUPS qui pourrait ne plus afficher vos imprimantes locales correctement. FIXME

Après avoir désactivé l'IPv6, l'X11Forwarding via ssh ne fonctionne plus, il faut donc taper les commandes suivantes :

sudo sed -i "s/^\(Port .*\)/\1$(echo '\n')AddressFamily inet/" /etc/ssh/sshd_config
sudo /etc/init.d/ssh restart

Accélérer Firefox

Certaines informations n'étaient valables que pour les premières versions de Firefox mais dans certains cas elles peuvent être encore valides. Dans l'ordre, vous trouverez ce qui est avéré pour les nouvelles versions et en fin des informations anciennes ou modifiant la sécurité de Firefox.

Pour accélérer Firefox vous pouvez :

  • Nettoyer et défragmenter les bases de données en installant l'extension PlacesCleaner3) ;
  • Désactiver ou supprimer vos extensions inutiles dans Outils → Modules complémentaires 4) ;
  • Masquer du contenu importun avec l'extension Adblock Plus5) ;
  • Mettre à jour vos plugins6) ;
  • Redémarrer Firefox périodiquement pour libérer de la mémoire7) ;
  • Utiliser moins d'onglets simultanément8) ;
  • L'historique est à 90 jours par défaut, diminuer cette valeur accélérera Firefox (Édition → Préférences → onglet "Vie privée") ;
  • Trop de marque-pages ralentissent Firefox. Faites y du ménage via le menu Marque-pages → Afficher tous les marque-pages ;
  • Désactiver l'IPv6 dans Firefox. Tapez about:config dans la barre d'adresse et à l'option network.dns.disableIPv6 mettez la valeur sur True. Plus d'information sur la page IPv6 ;
  • Utiliser des marques pages scripté pour optimiser votre navigation sur internet ;
  • Utiliser l'extension Greasemonkey avec le script Force Low Quality Flash pour forcer la qualité du flash à bas sur toutes les pages ;
  • Améliorer le gestionnaire de mots de passe (attention, diminue la sécurité) avec le script Allow Password Remembering pour Greasemonkey. Cela permet d'enregistrer ses mots de passe sur n'importe quelle page. Le script AutoLoginJ permet de ce connecter automatiquement sur les sites où vous avez déjà sauvé les mots de passe.

Les vidéos sur votre ordinateur rament que faire ?

Vidéos sur internet (Flash)

Vous allez sur Youtube, Dailymotion, vous jouez à des jeux en flash et ça rame. Ou vous avez installé des plugins flash et ça rame :

Installer le lecteur flash "officiel" édité par Adobe (mais propriétaire / privateur)

  1. Désinstaller gnash.
  2. Installer le paquet flashplugin-nonfree (ou vérifier qu'il est installé).

Astuces et optimisations

Avec le lecteur multimédia VLC

Si la lecture vidéo rame sur votre pc ou dans les pages internet :

Accélérer LibreOffice

La configuration par défaut de LibreOffice est adéquate pour une utilisation normale.

Pour une utilisation plus poussée, pour par exemple les professionnels, voici des suggestions de configuration :

  • Aller dans Outils → Options → Mémoire Vive :
    • Vous pouvez peut-être changer/baisser le nombre d'opération - ou nombre d'annulation possible. Une centaine d'annulation est un peu trop ? Préférez plutôt faire des enregistrements réguliers — en utilisant des noms de fichier différents (versionning).
    • Mettre Utiliser pour LibreOffice (cache graphique) : à 128 Mo.
    • Mettre Mémoire par objet : à 20 Mo.
    • Cocher "Activer le démarrage rapide" de la zone de notification.
  • Aller dans Chargement/Enregistrement → Général :
    • Cocher "Toujours créer une copie de sauvegarde".
    • Mettre "Enregistrer les informations de récupération automatique" à 3 minutes.

Augmenter la vitesse d'initialisation de LibO donne un lancement 10 fois plus rapide de LibreOffice (forum). Pour cela, une solution est d'ajouter une nouvelle ligne dans le fichier /etc/hosts comme suit (remplacer HOSTNAME par votre nom de machine) :

127.0.0.1	HOSTNAME localhost HOSTNAME.(none)

Accélérer l'environnement de bureau GNOME

Accélérer le gestionnaire de fichiers Nautilus

Dans le menu Édition → Préférences → Aperçu, pour accélérer l'affichage du contenu des dossiers, on peut modifier les paramètres suivants :

  • Fichiers texte : Passer de LOCAL à JAMAIS
  • Vignettes : Passer de LOCAL à JAMAIS
  • Fichiers Son : Passer de LOCAL à JAMAIS
  • Afficher le nombre d'éléments : Passer de LOCAL à JAMAIS

Nautilus sera plus réactif pour accéder aux dossiers. Les options qui ralentissent le plus l'accès au dossier sont "Fichier Texte" et Vignettes (pour les images).

Si vous n'utilisez aucun de ces trois paramètres alors vous pouvez nettoyer le cache des vignettes en utilisant Ubuntu Tweak - ( par défaut de 512 Mo) ou les supprimer manuellement dans le dossier caché .thumbnail de votre /home.

Utiliser Ubuntu Tweak

Ubuntu tweak est un logiciel qui vous permettra d'optimiser Ubuntu.

Exemples :

  • Désactiver l'historique ou documents récents dans Gnome (Bureau → Gnome → Décocher Activer la liste de documents récents sur tout le système)
  • Désactiver les animations du panneau Gnome (Bureau → Gnome → Décocher Activer les animations du panneau.)
  • Désactiver la transparence des fenêtres (Programmes → Fenêtres → Décocher "Activer la transparence de la fenêtre active et inactive")

Optimisations avancées

Choisir une interface plus légère

Il vous faudra choisir entre l'une des trois possibilités suivantes, elles sont plus ou moins contraignantes.

a) Changer de moteur graphique

Cette optimisation est conseillée pour ceux pour qui les performances priment sur le visuel. Pour la comparaison ce serait comme choisir l'interface windows 2000 dans windows xp.

Choisissez bien votre moteur gtk et votre thème :

Temps de chargement avec GtkPerf

Source du benchmark : Gtk Engines Benchmarks – What's the fastest?

Exemple : installation de xfwm (de l'environnement Xfce)

Installer gtk2-engines-xfce

Dans Système → Préférences → Apparence → Onglet = Thème cliquer sur le bouton Personnaliser… :

  • Puis sélectionner les Contrôles XFCE que vous désirez : nous vous conseillons xfce-smooth.

Note 1 : Vous pouvez choisir d'autres bordures , icônes, et pointeurs sans que cela gène cette manipulation.

Note 2 : Vous pouvez installer tout autre thème xfce ( voir le site xfce look ) , et les sélectionner par la suite pour avoir des performances similaires.

b) Installer une interface graphique légère

Ici les logiciels sous lubuntu ou xubuntu seront différents de ceux d'ubuntu et kubuntu, dans cette solution et la suivante, vous pouvez préférer la première solution qui gardera les avantages d'ubuntu.

c) Installer une variante légère d'Ubuntu (formatage)

  1. Télécharger le cd de la distribution Xubuntu sur la page de Téléchargement.

Quelle variante de Ubuntu, voulez-vous télécharger ? - Indiquer Xubuntu.

  1. Graver le cd, puis installer Xubuntu.

Pour des variantes encore plus légères, voir la page mini_ram.

GRUB Profile

Démarrer GRUB en mode "profile" va générer un cache de lecture "readahead" qui peut améliorer de quelques secondes le temps de démarrage jusqu'à la fenêtre de login. Pour activer ce mode, procéder comme suit :

Note d'un utilisateur : en mode "profile", le démarrage est plus long qu'en temps normal compte-tenu de la création du cache. FIXME

  • Au démarrage, taper ESC (Échap) pour avoir le menu GRUB
  • Descendre sur la ligne du noyau standard de boot (Ubuntu X.XX.X, kernel 2.X.XX-XX-generic ou quelque chose de similaire), taper "e" (edit)
  • Aller sur la ligne "kernel …", taper "e" (edit) à nouveau,
  • Ajouter en fin de ligne un espace suivi de "profile", pour obtenir une ligne de type /boot/vmlinuz-2.X.XX-XX-generic root=UUID=… ro quiet splash profile ("profile" ajouté en fin. Le UUID est propre à chaque machine, c'est l'identifiant de la partition de disque de boot),
  • Valider avec ENTRÉE,
  • Rester sur la ligne "kernel …" et taper "b" (boot)
  • Booter et attendre l'arrêt total de l'activité disque dans l'écran de login
  • Se connecter normalement.

Pour Grub 2 :

  1. Eventuellement ESC (Échap) pour avoir le menu GRUB
  2. Descendre sur la ligne à éditer (généralement la première)
  3. [e] pour éditer la ligne
  4. [flèche bas] pour sélectionner la ligne du kernel (commençant par linux)
  5. A la fin de la ligne ajoutez " profile" (souvent après "ro quiet splash")
  6. [Ctrl + x] Bootez

Le prochain boot sera peut-être amélioré, le cache spécial de démarrage a été placé dans /etc/readahead

Cette manipulation doit être effectuée à nouveau après une mise à jour du noyau ou l'ajout de nouveaux services.

Diminuer le nombre de couleurs

Astuce à revoir à cause de l'autodetection actuellement utilisée sous Ubuntu

Cette optimisation est utile sur les vieilles carte graphique bas de gamme. En baissant le nombre de couleur à l'écran, la carte graphique sera moins demandée.

Attention pour réactiver Compiz-fusion il faut repasser en 24 bits. Mais ASTUCE vous pouvez utiliser la composition de metacity en 16 bit (donc sans compiz)

Modifier le fichier (avec droits administrateur) /etc/X11/xorg.conf, et à la section Section "Screen", changez Defaultdepth 24 en :

Defaultdepth 16

FIXME Pas de /etc/X11/xorg.conf dans Ubuntu 12.04.

Optimiser l'xml dans Gnome

Optimiser l'xml dans Gnome et pour diverses applications qui utilisent l'xml, permet d'optimiser ces mêmes applications. Applications prises en charge par les scripts : Gnome, Gconf, Open office, Evolution, Rythmbox, Doc

Exemple : temps de démarrage de Rhythmbox (7983 chansons) : 64s avant, 55s après lancement du script et redémarrage système.

FIXME Merci d'indiquer un lien de téléchargement pour le script : Desktop Optimization NG.

Desktop Optimization NG

Diverses optimisations de Gnome

Voir la page parallèle : effets_graphiques

#!/bin/sh
# Changes:
# - 2009


echo "* Les menus dans gnome s'ouvrent sans delai , si trop rapide mettre entre 100 - 250 a la place de 0"
echo "gtk-menu-popup-delay = 0"| tee -a .gtkrc-2.0


echo "* Metacity utilise moins de ressource - mais il y a moins d'effet visuel"
gconftool-2 --set /apps/metacity/general/reduced_resources --type bool 1

echo "* Desactiver les animations de metacity"
gconftool-2 --set /apps/panel/global/enable_animations --type bool 0

echo "* Desactiver les animations de metacity"
gconftool-2 --set /desktop/gnome/interface/enable_animations --type bool 0



echo "* Toute les applications peuvent aller en plein ecran avec le raccourci <Alt>-F11"
gconftool-2 --set /apps/metacity/window_keybindings/toggle_fullscreen --type string "<Alt>F11"


echo "* Retirer les évenements sonore"
gconftool-2 --set /desktop/gnome/sound/event_sounds --type bool 0

#if [ "x$1" != "x--compiz" ]
#then
#echo "* Retirer les effets de bureau"
#gconftool-2 --type string --set /apps/gnome-session/rh/window_manager "metacity"
#metacity --replace &
#fi

echo "* Fenetre au haut de l'ecran"
gconftool-2  --set /apps/compiz/plugins/move/allscreens/options/constrain_y  --type bool 0
gconftool-2 --set /apps/compiz/plugins/wobbly/allscreens/options/snap_inverted --type bool 0

Code pour laptop :




echo "* Mettre en hibernation quand ecran de portable fermé"
gconftool-2 --set /apps/gnome-power-manager/actions/sleep_type_battery --type string "suspend"
gconftool-2 --set /apps/gnome-power-manager/actions/sleep_type_ac --type string "suspend"
gconftool-2 --set /apps/gnome-power-manager/buttons/lid_battery --type string "suspend"
gconftool-2 --set /apps/gnome-power-manager/buttons/lid_ac --type string "blank"
gconftool-2 --set /apps/gnome-power-manager/timeout/sleep_computer_ac --type int 0
gconftool-2 --set /apps/gnome-power-manager/timeout/sleep_computer_battery --type int 300
gconftool-2 --set /apps/gnome-power-manager/timeout/sleep_display_ac --type int 300
gconftool-2 --set /apps/gnome-power-manager/timeout/sleep_display_battery --type int 60
#gconftool-2 --set /apps/gnome-power-manager/backlight/brightness_ac --type int 85
#gconftool-2 --set /apps/gnome-power-manager/backlight/idle_dim_ac --type bool 1
#gconftool-2 --set /apps/gnome-power-manager/backlight/idle_dim_battery --type bool 1
gconftool-2 --set /apps/gnome-power-manager/lock/suspend --type bool 0
gconftool-2 --set /apps/gnome-power-manager/lock/hibernate --type bool 0


echo "* Ne pas afficher les alertes pour les batteries"
gconftool-2 --set /apps/gnome-power-manager/notify/low_capacity --type bool 0

Supprimer les terminaux virtuels 3 à 6

Impact négligeable.

Il est possible de gagner encore du temps au boot et d'économiser des ressources en supprimant le démarrage des terminaux virtuels 3 à 6 (on garde tty1, tty2 tty7 pour l'écran graphique).

Ouvrir les fichiers (avec droits administrateur) /etc/init/ttyX.conf (remplacer X par le numéro du terminal à désactiver. Exemple tty3, 4, 5 et 6).

Commenter les lignes start on runlevel [23] et stop on runlevel [!23] en ajoutant un dièse (#) devant la ligne; comme ceci :

# tty3 - getty
#
# This service maintains a getty on tty3 from the point the system is
# started until it is shut down again.

#start on runlevel [23]
#stop on runlevel [!23]

respawn
exec /sbin/getty -8 38400 tty3

On peut plus simplement supprimer les fichiers /etc/init/ttyX.conf (X de 3 à 6)

Alléger l'utilitaire réseau

Dans le cas d'un PC fixe raccordé en filaire sur un routeur ou une box et ne nécessitant pas forcement de DHCP, l'utilitaire réseau par défaut (Networkmanager pour Gnome, Knetworkmanager pour KDE, ..) est un outil superflu dont la suppression permettra un gain de temps non négligeable lors du boot puis lors de l'ouverture de session. (plus de lancement du deamon networkmanager, plus de requête DHCP, plus d'applet networkmanager à l'ouverture de session).

Les paramètres IP de votre connexion doivent être connus (interface, adresse @IP, netmask, @broadcast, @gateway, @dns).

Débutants s'abstenir, vous risquez de perdre toute connexion internet/réseau.

Supprimer NetworkManager

sudo apt-get remove network-manager network-manager-gnome

Configuration du fichier interfaces

L'exemple suivant est relatif à une connexion derrière une Freebox. Ouvrez le fichier /etc/network/interfaces. Ne pas modifier les lignes suivantes :

# interface loop
auto lo
iface lo inet loopback
Pour de l'Ethernet (câble réseau)

Ajouter les lignes suivantes (cas utilisation interface eth0)

# interface eth0
auto eth0
iface eth0 inet static
  address 192.168.0.10   
  netmask 255.255.255.0
  broadcast 192.168.0.255
  network 192.168.0.0
  gateway 192.168.0.1
  dns-nameservers 212.27.40.240 212.27.40.241

Pour obtenir ces informations, faites

 /sbin/ifconfig

qui renvoie quelque chose comme ça :

eth0      Link encap:Ethernet  HWaddr 00:24:1d:83:c5:2e  
          inet adr:192.168.0.10  Bcast:192.168.0.255  Masque:255.255.255.0
          UP BROADCAST RUNNING MULTICAST  MTU:1500  Metric:1
          Packets reçus:2168181 erreurs:0 :0 overruns:0 frame:0
          TX packets:1665011 errors:0 dropped:0 overruns:0 carrier:0
          collisions:0 lg file transmission:1000 
          Octets reçus:2232051372 (2.2 GB) Octets transmis:421113581 (421.1 MB)
          Interruption:27 Adresse de base:0x4000 

lo        Link encap:Boucle locale  
          inet adr:127.0.0.1  Masque:255.0.0.0
          UP LOOPBACK RUNNING  MTU:16436  Metric:1
          Packets reçus:96357 erreurs:0 :0 overruns:0 frame:0
          TX packets:96357 errors:0 dropped:0 overruns:0 carrier:0
          collisions:0 lg file transmission:0 
          Octets reçus:15503628 (15.5 MB) Octets transmis:15503628 (15.5 MB)

il faut faire correspondre inet adr à address, Masque à netmask, Bcast à broadcast. Concernant dns-nameservers, vous trouverez les adresses sur cette pages : http://www.commentcamarche.net/faq/sujet-1496-serveurs-dns-des-principaux-fai

Il est possible également de continuer à utiliser une IP dynamique en DHCP (par exemple sur eth0):

auto eth0
iface eth0 inet dhcp
Pour du Wi-Fi en WEP

Ajouter les lignes suivantes (cas utilisation interface wlan0) :

# interface wlan0
auto wlan0
iface wlan0 inet static
  wireless-essid votre_ssid
  wireless-key votre_cle_wep
  address votre_ip   
  netmask 255.255.255.0
  broadcast x.x.x.255
  network x.x.x.0
  gateway IP_de_votre_routeur_ou_box
  dns-nameservers DNS_de_votre_FAI

en remplaçant DNS_de_votre_FAI par celui dispo sur http://www.commentcamarche.net/faq/sujet-1496-serveurs-dns-des-principaux-fai

Il est possible également de continuer à utiliser une IP dynamique en DHCP (par exemple sur wlan0):

auto wlan0
iface wlan0 inet dhcp
  wireless-essid votre_ssid
  wireless-key votre_cle_wep

Redémarrage du réseau

pour prendre en compte les modifications il suffit de redémarrer le daemon networking

sudo /etc/init.d/networking restart

Problèmes connus

Suite à cette manipulation, je n'avais plus de résolution DNS. Il a fallu éditer le fichier (avec droits admin) /etc/resolv.conf et ajouter les lignes suivantes (je reprends les mêmes adresses de l'exemple)

# Generated by NetworkManager
nameserver 212.27.40.240
nameserver 212.27.40.241

Puis redémarrer le dæmon networking :

sudo /etc/init.d/networking restart

Voir aussi


optimisation.txt · Dernière modification: Le 10/02/2014, 09:53 par 82.243.92.22
Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0