Contenu | Rechercher | Menus

Plank

Plank est une barre de lancement d'applications animée (ou dock) très simple et très légère (moins d'un vingtaine de Mo en mémoire vive), mais aussi très esthétique. Sa simplicité rend le logiciel très stable.

Ce projet est à la base du projet Docky, un dock offrant plus de fonctionnalité.

Voici ce qu'indique la page du projet : "Plank se veut le dock le plus simple de la planète. L'objectif est de répondre seulement aux besoins d'un dock et à absolument rien de plus. Plank est la technologie sous-jacente de Docky (à partir de la version 3.0.0) et vise à offrir toutes les fonctions de base de Docky, lequel y ajoute des choses plus fantaisistes comme Docklets, boîtes de dialogue, etc..".

Plank est le dock par défaut de elementaryOS, une distribution basée sur Ubuntu (12.04).

Ci-dessous le dock sous Xubuntu 13.10, avec le pack d'icônes ios-seven et le thème par défaut. Les icônes marquées par un point lumineux indiquent les programmes ouverts. image de Plank

Voir d'autres captures d'écran, sur google image.

Installation

Plank peut s'installer à partir du PPA de Docky.

Il faut ajouter le ppa ppa:ricotz/docky.

Pour se faire vous pouvez installer graphiquement le PPA via la logithèque, et ensuite installer le paquet plank via la logithèque.

Ou en mode terminal (plus rapide) en copiant dans un terminal les commandes suivantes :

sudo add-apt-repository ppa:ricotz/docky 
sudo apt-get update && sudo apt-get install plank

Lancement

Plank s'utilise dans tous les environnements Ubuntu : Unity, Xfce, Lxde, etc …

Pour le lancer, il suffit de cliquer sur "Plank" dans le sous-menu "Accessoires" de vos applications, ou en tapant "Plank" dans la zone de lancement appelée par la combinaison de touches alt+F2.

Pour que Plank se lance à chaque fois que vous démarrez Ubuntu, il faut l'ajouter manuellement dans vos programmes lancés aux démarrages (panneau de configuration).

Fonctionnalités

Lanceur : Plank vous permet d'épingler une liste d’icônes animées pour lancer vos programme favoris.

Barre de tâches : les icônes des programmes lancés changent d'apparence. De plus, les icônes qui ne sont pas épinglées apparaissent dans le dock quand vous lancez leur application par un autre biais.

Plank est donc à la fois un lanceur et une barre de tâches, et rien d'autre.

Utilisation courante

Cliquer sur l'icone d'un programme le lance. Re-cliquer dessus le réduit (mais il reste ouvert). Cliquer de nouveau le réaffiche.

Quand un programme est lancé et qu'on veut lancer une 2e session (fenêtre), il faut faire un clic-molette sur l'icône. Une seconde fenêtre s'ouvre, et une seconde marque apparaît sous l'icône pour indiquer que 2 fenêtres sont ouvertes.

Les icônes ont une animation de lancement (un petit rebond).

Plus intéressant, certains programmes affichent une animation, par exemple une barre de progression pour le gestionnaire de mise à jour (comme pour Unity), ou le nombre des messages non-lus pour Thunderbird. Mais le programme doit être ouvert pour cela, et avoir été conçu pour ce type de fonctionnalité.

Enfin, certains programmes (et ce qu'ils soient ouverts ou non) affichent au clic droit sur leur icône dans Plank une liste de fonctions. Par exemple, Thunderbird affiche "Rédiger un nouveau courriel" et "Carnet d'adresse". Rhythmbox affiche "Lire", "Pause", "Suivant", "Précédent".

Paramétrage normal

Une fois lancé la première fois, Plank se place en bas de l'écran, et affiche quelques icônes par défaut.

Pour ajouter des icônes, il y a 2 solutions :

  • Vous démarrez un programme. Son icône apparaît dans le dock. Vous faite un clic droit dessus, et cochez l'option "épingler au dock".
  • Vous faite un drag & drop d'une application vers le dock depuis votre menu des applications, et elle s'y épingle automatiquement.

Pour enlever des icônes, il y a également 2 solutions :

  • Clic droit sur l'icône, et décocher "épingler au dock".
  • Drag & drop de l'icône à enlever vers l'extérieur du dock.

On peut déplacer les icônes à l'intérieur du dock par un simple drag & drop.

Plank n'ayant aucun menu de configuration, ces paramétrages sont les seuls accessibles en mode graphiques. Ils sont cependant largement suffisants pour la plupart des utilisations.

Paramétrage avancé

Le paramétrage avancé n'a rien d'indispensable, les fonctions de base suffisent normalement. Néanmoins, si on veut aller plus loin, il existe 2 solutions :

En mode graphique : Plank-config

Il existe un programme non officiel permettant de configurer le dock : plank-config, à récupérer ici, et à installer comme un fichier .deb normal (en cliquant dessus).

Le programme se lance depuis le menu "Accessoires", et permet de configurer graphiquement les tailles d'icones, thèmes, position du dock, etc…

En mode texte

Faute d'interface graphique officielle, il faut normalement passer par un fichier texte très simple qu'on peut ouvrir et modifier à la main pour obtenir des paramétrages plus poussés. Dans la version 0.5 (début 2014) voici les options qu'on y trouve :

  • Taille des icônes → IconSize=
  • Position du dock à l'écran (droite, gauche, bas, haut) → Position=
  • Centrage (ou non) du dock sur le côté ou il apparaît → Offset=
  • Alignement des icônes au sein du dock → ItemsAlignment=
  • Alignement du dock (centrer, gauche, droite, mode panel) → Alignment=
  • Masquage automatique (ou pas) du dock → HideMode=
  • Modifier le thème par défaut du dock → Theme=
  • Ne pas faire apparaître le dock sur tous les écrans (pour les PC multi-moniteurs) → Monitor=
  • Ne pas faire apparaître le dock sur tous les espaces de travail (bureaux) → CurrentWorkspaceOnly=
  • Verrouillage du dock (on ne peut plus enlever des icônes par drag & drop, mais seulement par clic droit) → LockItems=

Le fichier de configuration est /home/user/.config/plank/dock1/settings (remplacer user par votre identifiant - pour faire apparaître le répertoire caché .config, il faut faire ctrl+H dans votre explorateur de fichiers).

Modifiez le fichier de configuration en fonction de vos préférences, sauvegardez-le, et la modification prendra aussitôt effet.

Il contient pour chaque option une description simple et claire (en anglais) pour comprendre quelle option choisir.

Thèmes

Concernant les thèmes, la manipulation est légèrement plus complexe. On peut télécharger des thèmes pour Plank sur le web, par exemple ici : http://www.deviantart.com/?q=plank+theme.

Téléchargez le thème (en général sous forme de fichier compressé), puis décompressez-le dans /home/user/.local/share/plank/themes/. Vous aurez alors un répertoire portant le nom du thème (par exemple Appolo, ou cratos-lionplank, des thèmes assez connus).

Allez dans /home/user/.config/plank/dock1/settings, ligne Theme=, et indiquez le thème qui vous intéresse, par exemple Theme=cratos-lionplank (pas besoin d'indiquer le chemin du répertoire).

Lubuntu et openbox

Openbox (qui est entre autre le gestionnaire de Lubuntu) ne gère pas la transparence, et le rendu de plank se fait donc (quel que soit le thème) avec des dock "pleins", de type tableau de bord : le dock et ses icônes sont encadrés par un fond de couleur opaque.

Pour retrouver un aspect "3D", il faut ajouter à openbox un compositeur gérant la transparence, par exemple le très léger et efficace Compton.

ElementaryOS

ElementaryOS ayant incorporé Plank dans son projet de bureau Pantheon pour Ubuntu (très inspiré de Mac OS), il existe dans le panneau de configuration de Pantheon une interface de configuration de Plank qui évite le mode texte.

Astuces

Bien qu'il ne soit clairement pas conçu pour une utilisation trop complexe (dans ce cas mieux vaut utiliser un autre dock, comme Docky ou Cairo-dock), on peut "bidouiller" avec Plank. Voici quelques astuces :

Retirer l'icône Plank du dock (elle ne sert à rien)

  • En mode graphique : faite un drag & drop de l'icone vers l'extérieur du dock.
  • En mode terminal : lancez le terminal, et copiez-y la ligne suivante : rm ~/.config/plank/dock1/launchers/plank.dockitem

Grouper des applications dans une seule icone du dock (dans ce cas, cette icône fonctionne de fait comme un menu) :

  • Créez un répertoire (par exemple /home/vous/plank/Utilitaires).
  • Avec votre explorateur de fichier (Nautilus, Thunar, …), ouvrez le répertoire /usr/share/applications, où se trouvent les raccourcis (des fichiers avec une extension en .desktop) de toutes vos applications installées.
  • Copiez-Coller les raccourcis qui vous intéressent vers /home/vous/plank/Utilitaires).
  • Faites un drag & drop (glisser/déposer) du répertoire vers Plank : une nouvelle icône regroupant les programmes sélectionnés y apparaît.

Icôniser un site internet dans Plank

Plank est fait pour lancer les xxx.desktop se trouvant dans /usr/share/applications. On va donc créer le .desktop qui va bien. Je vais prendre l'exemple du Ubuntu Music Store (magasin de musique en ligne).

  • Lancer le terminal
  • Création du .desktop : gksudo gedit /usr/share/applications/Ubuntu-Music-Store.desktop (vous pouvez mettre un autre nom de .desktop, ou remplacer gedit par un autre éditeur). Un fichier vide s'ouvre. Collez-y :
[Desktop Entry]
Name=Ubuntu Music Store
Comment=Acceder à Ubuntu Music Store
Keywords=Ubuntu;music;store
Exec=firefox https://one.ubuntu.com/music-store-up/
Type=Application
Categories=Network
Icon=ubuntuone
  • Sauvegarder et fermer.
  • Avec votre navigateur de fichier, faites un drag & drop de Ubuntu-Music-Store.desktop (qui est dans /usr/share/applications/) sur Plank.
  • Remarques :
    1. la ligne importante est la ligne "Exec=". C'est là que vous définissez le navigateur à lancer (Firefox, Midori, …) et surtout l'adresse du site visé.
    2. La ligne "Icon=" définit l'icone qui apparaîtra dans plank, mais aussi dans les menus.
    3. La ligne "Categories=Network" affichera votre icone dans la catégorie "Internet" de votre menu. Si vous la laissez libre, votre icone s'affichera dans la catégorie "Autres". Si vous la supprimez totalement, l'icone de votre site internet n'apparaîtra pas dans le menu des applications. La liste des catégories disponibles est ici : http://wiki.foresightlinux.org/wiki/display/DEV/Desktop+Entry+categories

Ajouter la corbeille au dock

Plank est fait pour lancer les xxx.desktop se trouvant dans /usr/share/applications. On va donc créer le .desktop qui va bien.

  • Lancer le terminal
  • Création du .desktop : gksudo gedit /usr/share/applications/Corbeille.desktop (vous pouvez mettre un autre nom de .desktop, ou remplacer gedit par un autre éditeur). Un fichier vide s'ouvre. Collez-y :
[Desktop Entry]
Name=Corbeille
Comment=Take out the trash
Exec=exo-open --launch FileManager trash:///
Icon=user-trash
Terminal=false
StartupNotify=true
Type=Application

X-Ayatana-Desktop-Shortcuts=Empty;

[Empty Shortcut Group]
Name=Vider la corbeille
Exec=trash-empty
TargetEnvironment=Unity
  • Sauvegarder et fermer.
  • Avec votre navigateur de fichier, faites un drag & drop de Corbeille.desktop (qui est dans /usr/share/applications/) sur Plank.
  • Attention, pour que la fonction "Vider la corbeille" (disponible au clic droit) fonctionne, installler trash-cli par la logithèque, ou par un sudo apt-get install trash-cli.
  • Remarque : si un clic sur l'icone ne donne rien, c'est que votre système ne reconnait pas exo-open –launch FileManager, dans ce cas, remplacez-le par le nom de votre explorateur de fichier : nemo, nautilus, thunar, etc…

Liens



Le contenu de ce wiki est sous licence : CC BY-SA v3.0