PHP

PHP (acronyme récursif pour "PHP: Hypertext Preprocessor", PHP étant au départ l'acronyme de Personal Home Page) est un langage de programmation principalement utilisé pour produire des pages web de manière dynamique. Il est donc, dans la très grande majorité des cas, couplé à un serveur HTTP (comme Apache) pour la communication avec le client web.

La production de pages web dynamiques pouvant nécessiter une interaction avec une base de données, PHP est souvent utilisé en association avec un système de gestion de base de données (SGBD) comme MySQL.

Pour installer PHP avec Apache et MySQL ou MariaDB, reportez-vous de préférence à la page LAMP.

Il existe 4 manières d'installer et utiliser PHP sur Ubuntu :

Pour un serveur web on utilisera principalement PHP soit en FastCGI, soit en module d'Apache.

Si on utilise Apache et pour un site à trafic ordinaire, on utilisera de préférence le module d'Apache parce qu'il est beaucoup plus simple à mettre en place et à administrer.

Pour un trafic à plusieurs milliers de visites par heure, mieux vaut utiliser PHP en FastCGI (parce qu'il est capable de traiter plusieurs processus simultanément).
Avec un serveur HTTP autre que Apache, on utilise aussi PHP en FastCGI : il n'existe pas de module PHP pour Nginx ou Lighttpd.

Chacun de ces paquets installera toutes les dépendances nécessaires au fonctionnement de PHP sur votre machine.

Sous Xenial (16.04), à moins qu'on ait déjà installé le module d'Apache, le paquet php installe par dépendance php-fpm (FastCGI).

Tandis que sous Debian le paquet php installe par défaut le module d'Apache, et Apache.

Attention donc à ne pas installer le paquet php sans le paquet libapache2-mod-php si vous ne souhaitez pas utiliser php-fpm.

Ce comportement a été corrigé sous Bionic (18.04), qui rejoint celui de Debian.

PHP est alors installé. Cependant la plupart des scripts PHP (CMS, forums, applications web en tout genre) utilisent des modules de PHP pour bénéficier de certaines fonctionnalités.

Les modules de PHP lui permette d'étendre ses fonctionnalités. De très nombreux modules PHP sont disponibles sur les dépôts officiels d'Ubuntu.

Voici comment installer rapidement les modules les plus courants :

sudo apt install php-curl php-gd php-intl php-json php-mbstring php-xml php-zip
Pour les versions récentes, ne spécifiez pas de version, le système installera la dernière version… 7.*.
les modules préfixés par php5 ont encore cours avec trusty,

Par exemple php5-curl sous trusty devient php7.0-curl, plus simplement accessible par php-curl.

Modules installés par défaut

Certains modules sont installés par défaut avec PHP via le paquet php-common.

D'autres modules peuvent être installés individuellement via APT.

Modules courants

Voici une liste des modules les plus couramment utilisés :

Nom Paquet Description
cURL php-curl Support de cURL, qui permet de se connecter et de communiquer avec d'autres serveurs en HTTP, HTTPS, FTP, gopher, telnet, DICT, file ou LDAP.
GD php-gd Outil de traitement d'images.
intl php-intl Fonctions d'internationalisation.
JSON php-json Implémente le format d'échange de données JavaScript Object Notation.
Mcrypt php-mbstring Implémente des algorithmes de chiffrement. Ce module n'existe plus depuis PHP 7.2 (Bionic). Il faut maintenant utiliser Sodium ou OpenSSL.
mbstring php-mbstring Implémente des jeux de caractères très grands pour certaines langues.
XML php-xml Analyseur syntaxique XML (permet à PHP de "comprendre" du XML ou du HTML).
Zip php-zip Offre la possibilité de lire et d'écrire des archives compressées ZIP, et d'accéder aux fichiers et dossiers s'y trouvant.
ImageMagick php-imagick Outil de traitement d'images.
IMAP php-imap Implémentations des protocoles IMAP, NNTP, et POP3 pour les courriels.
APCu php-apcu Fournit des fonctionnalités supplémentaires au système de cache implémenté nativement dans PHP (OPcache).

Association avec un serveur de base de données

PHP permet de se connecter à différents types de serveurs de base de données. Pour cela il est également nécessaire d'installer des modules complémentaires.

Il est important de souligner que l'installation d'un de ces modules PHP est indépendante de l'installation du serveur de base de données correspondant (hormis SQLite), ces serveurs n'étant pas nécessairement déployés localement.
Nom Paquet Description
MySQL (PDO) et MySQLi php-mysql support de MySQL ou MariaDB
PostgreSQL php-pgsql support de PostgreSQL
SQLite php-sqlite support de SQLite
MongoDB php-mongodb support de MongoDB

Lister les modules

Vous pouvez lister la plupart des modules PHP disponibles dans les dépôts officiels avec la commande

apt list php-\*

Vous pouvez lister les modules installés sur votre système grâce à la commande

php -m

Attention cependant au fait que les modules PHP activés en ligne de commande et via votre serveur HTTP ne sont pas nécessairement les mêmes. La fonction PHP phpinfo() vous montrera les modules activés sur votre serveur web.

La configuration de PHP se fait via un fichier php.ini.

Pour le module PHP d'Apache, le chemin d'accès au fichier php.ini sera généralement :

  • sous Trusty (Ubuntu 14.04) : /etc/php5/apache2/php.ini
  • sous Xenial (Ubuntu 16.04) : /etc/php/7.0/apache2/php.ini
  • sous Bionic (Ubuntu 18.04) : /etc/php/7.2/apache2/php.ini

Les fichiers de configuration ne sont pas les mêmes pour utiliser PHP en ligne de commande : /etc/php/7.0/cli/php.ini
ou en script FastCGI : /etc/php/7.0/fpm/php.ini

Ceci explique parfois des différences de comportement entre PHP exécuté par Apache, et manuellement en ligne de commande.

Activer le rapport d'erreur

Si vous développez une application en local, il est souvent utile de visualiser les messages d'erreurs directement sur votre page web. Ces erreurs sont cependant généralement aussi accessibles dans le journal d'erreur du serveur HTTP (/var/log/apache2/error.log pour Apache).

Pour afficher les erreurs, avec Apache vous pouvez par exemple définir des règles dans un fichier .htaccess à la racine de votre hôte virtuel :

.htaccess
php_flag display_errors on
php_value error_reporting "E_ALL"

error_reporting définit le niveau d'erreur que vous souhaitez afficher.

Le niveau d'erreur E_ALL affiche toutes les erreurs, y compris celles concernant des fonctionnalités dépréciées (qui seront désactivées dans des versions futures de PHP) ou des erreurs strictes, qu'on n'a pas forcément envie de corriger.
On peut désactiver l'affichage de ces messages pas toujours très importants en remplaçant cette ligne par celle-ci :

php_value error_reporting "E_ALL & ~E_NOTICE & ~E_STRICT"

Les directives display_errors et error_reporting sont aussi accessibles pour définir l'affichage des erreurs globalement, directement dans votre fichier php.ini.
Pour PHP 7.0 :

/etc/php/7.0/apache2/php.ini
...
display_errors=on
error_reporting=E_ALL & ~E_NOTICE & ~E_STRICT
...

Désactiver le rapport d'erreur

Pour un site en production, mieux vaut désactiver l'affichage des erreurs et se référer uniquement au log d'erreur du serveur HTTP :

.htaccess
php_flag display_errors off

OPcache

OPcache était à la base un module permettant d'implémenter des fonctionnalités de cache à PHP, ce qui permet d'accélérer l'execution des scripts et d'alléger leur charge côté serveur.
Il est désormais intégré nativement à PHP depuis la version 5.5.

OPcache est activé par défaut sur Ubuntu.

Si vous utilisez Apache, consultez également les problèmes courants liés à ce serveur HTTP afin d'obtenir des solutions pour les erreurs 403, 404, 500, 503, etc.

Page blanche

Une page blanche inattendue affichée immédiatement indique très certainement que l'affichage des retours d'erreur sur la page n'est pas activé.

Vous pouvez activer le rapport d'erreur, ou consulter le log d'erreur de votre serveur HTTP pour en savoir plus sur le problème rencontré.

Code source visible dans le navigateur

Ce problème survient lorsque PHP n'est pas interprété par le serveur web. Le serveur envoie dans ce cas au navigateur directement le code PHP comme s'il s'agissait de texte, et le navigateur cherche généralement à l'interpréter comme du HTML, puisque c'est ce qu'il attend par défaut.
En plus de rendre l'application ou le site non fonctionnel, cela peut poser des problèmes de sécurité (fuite d'informations éventuellement sensibles).

Il faut dans ce cas revoir votre installation de PHP et sa configuration avec votre serveur Web.

Si vous utilisez PHP en tant que module d'Apache :

  • vérifiez l'installation du paquet libapache2-mod-php
  • si il est bien installé, activez le module :

sur Bionic 18.04 :

sudo a2enmod php7.2

sur Xenial 16.04 :

sudo a2enmod php7.0

Puis relancez Apache :

sudo systemctl restart apache2

Conflits potentiels entre plusieurs versions de PHP

Il est possible que plusieurs versions de PHP soient installées simultanément, par ex. après une mise à jour majeure d'ubuntu si vous avez spécifié le numéro de version de PHP lors de l'installation des paquets, ou si vous avez ajouté un PPA exotique pour installer une version spécifique de PHP (mauvaise idée, il vaut mieux dans ce cas utiliser docker).
Cela peut par ex. rendre des modules de PHP inaccessibles alors qu'ils semblent bien installés.

Vous pouvez vérifier cela avec cette commande :

apt list php\* | grep install

Si vous voyez apparaître plusieurs versions de PHP, par ex. php7.0, php7.2 ou php5.6, vous avez un problème. Dans ce cas supprimez les versions de PHP qui ne correspondent pas à la version proposée par les dépôts officiels d'ubuntu (php7.0 sur Xenial 16.04, php7.2 sur Bionic 18.04) puis réinstallez les paquets absents si nécessaire (libapache2-mod-php, etc).

  • php.txt
  • Dernière modification: Le 14/07/2018, 12:27
  • par krodelabestiole